Bénin : Journée porte-ouverte au Ces pour faire connaître l’institution

Bénin : Journée porte-ouverte au Ces pour faire connaître l’institution

Après le forum national des 11 et 12 décembre 2017, le Conseil économique et social a organisé ce mercredi 13 décembre 2017, une journée portes ouvertes afin de permettre aux béninois de mieux connaître cette institution de la République par sa mission et surtout ses actions.

Journée internationale de la montagne: Augustin Gbian accepte de parrainer de l’évènement

Stands, visite du centre de documentation Sévérin Akando, visite de la salle plénière, exposition des rapports des sujets d’auto-saisine, expositions de compilations des recommandations et avis… Le Conseil économique et social a offert aux Béninois hier mercredi, l’occasion d’avoir une autre perception de cette institution.

C’est à la faveur d’une journée portes-ouvertes qu’elle a organisé sous la houlette du président Tabé Gbian, et de Pascal Todjinou, président du Comité d’organisation. Ceci fait suite au forum national dont le thème est «Le conseil  économique et social dans l’univers institutionnel béninois : bilan, défis et perspectives». Ce forum a duré deux jours (du 11 au 12 décembre 2017), et a permis de convaincre les autorités politico-administratives, la société civile et autres, sur l’importance du Ces. Donc, cette journée portes-ouvertes vient boucler trois jours d’actions pour rendre plus visible le Conseil économique et social qui joue un rôle prépondérant dans la promotion de la paix au Bénin.

Le conseiller de la République près le Ces, Nazaire Dossa lors de cette journée, a rappelé que le Ces a pour mission fondamentale d’aider le gouvernement et l’assemblée nationale à résoudre les problèmes sociaux au sein des populations. Il donne aussi son avis sur les grandes questions d’intérêt national, et doit être à l’écoute des populations. Selon ce conseiller, le Ces arrive comme un support, un appui pour le gouvernement qui a trop de chose à gérer. Il pense que le gouvernement ne prête pas encore assez oreille attentive aux avis et recommandations de l’institution. Pour sa part, le conseiller de la République près le Ces Espérât Noutaïs, pense que les avis et recommandations de l’institution ne sont pas lus. Donc, il appartient aux membres du Ces de rendre plus visible leurs actions et activités, pour permettre à tout le monde d’appréhender la portée de la contribution de cette institution dans le développement socio économique du Bénin. Mais il faut aussi que les gouvernants s’intéressent un peu au travail de cette institution pour se rendre compte qu’un travail sérieux se fait, tant au plan de l’apaisement des tensions sociales qu’au plan du développement du pays.

Composé de 30 conseillers et d’un personnel administratif, le Ces dispose de trois commissions que sont la commission de l’économique et des finances, la commission des affaires rurales et de l’environnement, et la commission de l’éducation et des affaires sociales.     

Commentaires

Commentaires du site 0