Bénin – Malversation financière dans les unités de gendarmerie: plusieurs agents mis aux arrêts de rigueur

Bénin – Malversation financière dans les unités de gendarmerie: plusieurs agents mis aux arrêts de rigueur

Accusés d’avoir dilapidé des ressources additionnelles mises à leur disposition, des chefs d’unités de la gendarmerie ont été mis aux arrêts de rigueur pour 60 jours.

Deuil à la gendarmerie nationale du Bénin : Le Gl de Brigade Robert Sèwadé a tiré sa révérence

Cette décision a été prise par le lieutenant-colonel Marcel Adjaho, Directeur général de la gendarmerie nationale. Plus d’une dizaine de gendarmes sont concernés par cette sanction. Après leur sortie de prison, ils risquent de passer devant le conseil de discipline de leur corporation.

Pour rappel un certain nombre d’anomalies avaient été relevées par une mission de contrôle de la gestion des ressources annuelles de renforcement des capacités opérationnelles et d’intervention des unités de sécurité, exercice 2017.

Certains responsables d’unités ont en effet présenté de fausses factures pour justifier l’utilisation de ces ressources . D’autres ont mis ces fonds sur leur compte personnel. Selon cette mission de contrôle, plus de 60 millions de FCFA ont été détournés à cause de ces actes de mauvaise gestion.

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 8 mois

    Le mal est vraiment profond dans notre pauvre pays… Où allons-nous? C’est une première, ce geste du gouvernement consistant à fournir directement aux brigades de gendarmeries ou de Police, les moyens financiers en vue de leur permettre d’assurer diligemment la sécurité des citoyens….. Et on détourne cet argent….Lamentable, inqualifiable…..la seule sanction, c’est la radiation de ces gens, censés accomplir des actes de police judiciaire…..My God

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 8 mois

      Le poisson pourrit par la tête. Quand un Président élu fait décaisser dès sa prise de fonction 47 milliards de nos Sous des caisses de l’Etat pour lui-même et ses héritiers, les gendarmes aussi essaient de prendre leur part. L’exemple leur est servi d’en haut.

      Talon n’a -t- il pas lui-même constitué sa fortune sur les détour-nements des subventions de l’Etat accordées aux cotonculteurs. Quand, PDG de la filiére coton, il faisait des prévisions avancées sur le tonnage total de la campagne et obtenait la subvention correspondante de ce tonnage pour les engrais que ses sociétés devaient fournir.

      Cependant quand le résultat définitif est en dessous de la prévision, au lieu de retourner les subventions pour la difference des tonnages non réalisés à l’Etat, il les détour-nait et sans même devoir les ristourner aux pauvres cotonculteurs. C’est ainsi qu’il a bâtit sa fortune.

      Quand on entretient une telle culture de malhonnêtété avec l’Etat , l’on ne doit plus s’étonner qu’il y ait des imitateurs dans le pays. Ce le plus grand mal que les gens comme Talons font à notre pays.

  • Avatar commentaire

    Il ne faut surtout faire aucun cadeau à ces corrompus, ces agents qui n’ont aucune déontologie malgré leurs niveaux professionnels. Ces gens ont ont gardé ces fâcheuses habitudes qui consistent à détourner, soit les fonds publics, soit à rançonner les pauvres gens. Il n’ y a rien de tolérable dans cette affaire. Franchement, je n’ai aucune compassion pour eux. A ce jour, quel est le gouvernement qui a eu le courage de faire ce genre d’audit ? Je ne suis partisan de qui que ce soit. Simplement je reconnais la détermination du gouvernement à combattre ce genre de comportement qui nuit au pays et pénalise la population.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 8 mois

    C’est quoi même cette affaire de malversations dans le pays ? Pata, fouts les tous en prison y compris tes parents, amis, coquins, copains et partenaires politiques.