Bénin : Tabé Gbian soutient le développement des langues nationales

Bénin : Tabé Gbian soutient le développement des langues nationales

Le président du Conseil économique et social (Ces), Tabé Gbian, a reçu ce mardi 19 décembre 2017 à son cabinet, le professeur Médard Dominique Bada. Il s’agit d’une visite de courtoisie et d’échanges sur l’élaboration des alphabets et des orthographes standardisées, pour les langues d’un même continuum dialectal.

Vulgarisation du Pag: Les conseillers du Ces s’imprègnent du contenu

Dans le cadre de l’élaboration des alphabets et des orthographes standardisées pour les langues d’un même continuum dialectal, le professeur Médard Dominique Bada est allé échanger avec le président du Ces Tabé Gbian.

Le directeur de l’Institut national linguistique appliquée (Inala), à la sortie de l’audience avec le président du Ces, a indiqué qu’il a été agréablement surpris parce que le président du Ces connait bien les questions linguistiques, la politique de développement des langues nationales. Selon lui, le président Tabé Gbian a accordé une attention particulière à tout ce qui se fait à Inala, et surtout à l’atelier que l’Inala organise ce jour sur l’élaboration des alphabets et des orthographes standardisés des langues d’un même continuum dialectal.

«Il a promis nous accompagner personnellement pour que les langues nationales au Bénin se développent, afin que le projet “introduction des langues nationales dans le système éducatif formel” soit une réalité», a laissé entendre le professeur.

Aussi, le président du Ces a fait savoir à ses hôtes tous les efforts qu’il est en train de fournir en tant que président de la Commission nationale linguistique baatonou. Il a indiqué qu’il est en train de faire un toilettage pour un dictionnaire baatonou-français, dont l’élaboration a commencé il y a longtemps. Le président du Ces a encouragé l’Inala qui a trouvé en lui un véritable partenaire pour développer les langues nationales béninoises, et en particulier la langue Baatonou. Le professeur Médard Dominique Bada a rappelé qu’aucun peuple ne s’est développé à travers la langue de l’autre. Le Bénin doit donc prendre conscience de cela.

Il a lancé un appel aux les parlementaires pour qu’une loi soit votée, afin qu’à côté du français, une langue nationale béninoise soit aussi langue officielle. Cela « nous permettra de développer nos langues, de les conceptualiser et d’amorcer véritablement notre développement »

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Ékpémon Il y a 12 mois

    Donc bientôt, on pourra rédiger des thèses de recherche universitaires dans nos langues! Akpé!!

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 12 mois

    Qu’il commence d’abord par l’ouverture d’un centre, librairie/discotheque/Internet dans son village natal pour donner l’exemple. Il faut commencer par agire soi-meme et ne toujours par attendre que les autres le fassent ou donnent le top.