Ayant échappé à leurs tortionnaires en Libye, deux jeunes migrants originaires de la commune de Djougou ont témoigné jeudi dernier devant le conseil communal de la ville. Ils s’appellent Billa Seidou et Mohamed Traoré. Ils ont respectivement 24 et 22 ans. Comme  les milliers de migrants qui tentent de rejoindre l’Europe par la Libye, ils ont été victimes de l’esclavage dans ce pays du nord de l’Afrique.

Loading...

Tout commence quand ils quittent leur Djougou natal pour rejoindre l’Algérie en passant par le Niger. Dans ce pays où ils ont séjourné trois mois, ils économisent  300. 000 FCFA en travaillant comme maçon. Avec cette somme, ils rejoignent Zablatar, une ville côtière de la Libye. Mais le  séjour à Zablatar tourne au cauchemar.

« Un jour, il y a eu une mésentente entre les conducteurs de zodiacs et les arabes. Ce qui entraîna une bagarre. Des balles blanches ont été tirées et on a enregistré des blessés et même des morts » a raconté Billa Seidou.

Après cette mésaventure, ils finissent dans les mains des policiers  libyens qui les jettent dans les camps de prison à Tripoli. Le séjour dans cet univers carcéral leur impose la faim. Ils sont maltraités et nourris à l’eau salée en attendant leur rapatriement. Dans l’intention d’échapper à leur situation, ils tentent de se glisser dans le lot des rapatriés burkinabé mais sans succès.

Ce sont les migrants ivoiriens qui leur ont enfin sauvé la vie.Ils leur donnent  de faux pseudonymes et de faux numéros de la Côte d’Ivoire. C’est ainsi qu’ils ont pu quitter Tripoli pour Abidjan. Une fois dans la capitale ivoirienne , les autorités du pays  leur remettent 32 milles FCFA chacun .C’est avec cette somme qu’ils ont pu rallier Djougou.

Après avoir suivi le témoignage des jeunes, le maire de la commune Abraham Abishaï, a promis de décourager les démarcheurs qui incitent les jeunes de Djougou à tenter l’aventure. Il a aussi prévu de mettre en place une série de mesures pour arrêter cette migration des jeunes de la commune vers la Libye.

 

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. La France a mal fait d’intervenir militairement en Libye et en CI. Le but est de creer de nouvelle frontiere coloniales et imperialistes ou de preserver celles existantes.

    • De mon point de vue, “Tchité” et “azziz”, vous avez raison jusqu’au moment où chacun exclue les arguments de l’autre.
      Autrement dit: la catastrophe qui se répand à partir de la Lybie et tous ces régressions incroyables (esclavage); ont comme point de départ, la volonté de SARKOZY de faire taire KHADAFI.
      Tout le reste, la guerre tribale en Libye, le terrorisme aux Mali, Niger, le trafic d’esclave sont de la responsabilité des chefs libyens et de leur voracité pour le pouvoir, de l’imbécilité des touaregs bernés par les djihadistes, de la cupidités des béninois, maliens, nigériens, guinéens sénégalais qui proposent à leurs compatriotes ces “voyages” en sachant pertinemment ce qui les attend.
      J’y ajoute, les dirigeants africains qui ne font rien pour arrêter les trafiquants organisateurs de cette horreur et sensibiliser les parents et les jeunes à ce qui les attend.

      • “chacun EXCLUT…”
        En résumé, c’est une chaine de responsabilité et ne vouloir considérer que celui qui en est à l’origine, hors de portée; ou ne critiquer que les locaux (béninois, nigériens, guinéens, sénégalais, camerounais) qui alimentent ce trafic.
        C’est d’une façon ou d’une autre, refuser de voir comment traiter le problème.

  2. L’aventure n’est pas une mauvaise chose, mais il faut bien s’y preparer en terms d’informations, de formation et de ressources suffisant pour s’y mettre. Car chaque annee, beaucoup de jeunes Europeens, Asiatique, Etatsuniens etc vont en aventure pour des raisons multiple afin aussi de decouvrir le reste du monde dans lequel nous vivons.

  3. Ce qui signifie en realite’ que les herbes ne sont pas verte ailleurs. Il faut plus travailler chez soi ou non loin de chez soi pour les rendre vertes.

    Bon retour. Heureusement que ceux-ci ont eu la vie sauve. Beaucoup ont pe’ri tentant de telles adventures sans boones connaissance (i.gnorance) des systemes de traficants humains.

    • Tchité..doit etre le plus malheureux..des africanistes réveurs et utopiques…depuis le discours..de ouag de macron

      Votre cfa,votre franceafrique,vos problemes internes politiques..la france ne veut s’en meler..

      Ou trouver maintenant un bouc émissaire..pour cacher vos tares..tchité

      Peut etre les chinois…qui seront responsables de tout..n’est ce pas

      Il va falloir en tout cas…trouver le fautif…idéal..

      • Aziz, comme tu veux qu’on parles des vraies causes d’une grande partie des problemes du contienent noir, si tu es de bonne foi bien sur.

        Je veux maintenant argumenter que la France a une tres grande part de responsabilite’ dans la mesaventure de ces jeunes gens. Si elle n’avait pas destabiliser la region et tuer Khadaffi a’ cause des richesses de son pays, on en serait pas venir la’.

        Le Benin n’a pas encore de richesses (sous-sol) visibles commen en RDC et en Libye sinon, le diviser pour regner (la strategie de la France et des occidentaux) nous aurait atteint depuis. Car eux, ils se basent sur les divisions (ethniques, cultures, religieuses etc) sur le terrain afin de pouvoir causer des troubles, rendre les populations pauvres et se presenter apres a’ elles comme un sauveur qui en memes temps vole leur richesse.

        Secret de polichinelle.

        Apres mon present commentaire Aziz, tu ferais mieux d’aller a’ Djougou chez les tiens creer une cellules de sensibilisation a’ la base et pourquoi pas faire plus en creant des emploies pour ces jeunes.

  4. “heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage,
    heureux qui comme Ulysse a vu 100 Paysages,
    et qui a retrouvé après maintes traversées, le pays des vertes années,
    Qu’elle est belle la liberté,
    quand on est mieux ici qu’ailleurs,
    quand un ami fait le bonheur,

    Georges BRASSENS

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom