Festival Kaléta et des arts Agouda 2017 : promouvoir la culture afro-brésilienne

Festival Kaléta et des arts Agouda 2017 : promouvoir la culture afro-brésilienne

La 14e édition du festival Kaléta et des arts agouda, se tiendra du 22 au 24 décembre 2017 sur l’esplanade du fort français de Ouidah. L’évènement de cette année est placé sous le parrainage du ministre des Sports et de la Culture, et du maire de la commune de Ouidah.

Bénin : Les supers anges Hwendonamboua invités à un géant festival aux Usa

Promouvoir et valoriser le patrimoine culturel Afro-Brésilien, à travers les masques Kaléta et Bourian, Kpodji, Marionnette etc. C’est l’objectif que vise le festival Kaléta et des arts Agouda, qui en est à sa 14e édition et dont les manifestations auront lieu du 22 au 24 décembre 2017 au fort français de Ouidah.

D’origine Afro-Brésilienne, les masques ‘’Kaleta et Bouryan’’ sont arrivés au Bénin dès la première moitié du XIXe siècle, avec le retour d’esclaves libérés. Ces derniers ont essaimé le long de la côte béninoise avec de nouvelles activités professionnelles, des innovations festives et acculturées telles que Kaléta, qui perdurera tout le long du XXe siècle. Dès 2004, le Kaléta renait de ses cendres avec un  festival.

A l’occasion de la 14e édition placée sous le parrainage du ministre des Sports et de la Culture, plusieurs groupes de masques Kaléta vont rivaliser d’ardeur, donner du plaisir au public et plonger les populations dans l’ambiance des fêtes de fin d’année.  Il y aura au programme, une grande animation culturelle des Kaléta, Bourian, Kpodji, Marionnettes, Fanfare et groupes de ballet, concours de danses, ateliers de fabrication de masques Kaléta animé par les enfants du Centre International d’Art et de Musique de Ouidah (Ciamo), des visites touristiques, des expositions de masques etc. Il faut rappeler que cet évènement qui dure déjà depuis 14 ans, est une idée originale de Wilfried Houndjè

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 10 mois

    Si il y a culture agouda, qu’il s’efface du Panorama de la culture béninoise. car c’est une culture importée par accident au Dahomey. Et que les tous les descendants agouda se fassent Petits chez nous, si non c’est la déroute.