Lutte contre la corruption au Bénin : Jean-Baptiste Elias présente les différentes activités

Lutte contre la corruption au Bénin : Jean-Baptiste Elias présente les différentes activités

Au cours d’une conférence de presse organisée le mercredi 29 novembre 2017 au siège de l’Anlc à Cotonou, son président Jean-Baptiste Elias a présenté aux professionnels des médias le programme de la campagne de sensibilisation des agents publics et des populations, sur la lutte contre la corruption.

Concours à la Cnss au Bénin : L’Anlc relève de graves irrégularités

Pendant 5 jours soit du 4 au 8 décembre, 19 équipes de l’Anlc sillonneront les 77 communes du pays pour sensibiliser sur ce cancer de l’administration publique et de la société béninoise en générale. Conférences-débats et descentes sur le terrain constitueront les principaux modes de sensibilisations.

L’autorité nationale de lutte contre la corruption Anlc, veut que tous les agents de l’Etat et les usagers des services publics, fassent de la lutte contre la corruption leur priorité. L’Anlc se propose donc d’échanger avec les agents de l’Etat et les populations des 77 communes du Bénin. Au menu, des conférences-débats pour les agents de l’Etat et des causeries en langues nationales pour les populations. Jean-Baptiste Elias indique que les autorités religieuses : pasteurs, prêtres et imams, seront mises à contribution pour trouver des passages dans leurs livres saints qui démontrent aux agents de l’Etat et aux populations en général, en quoi la corruption doit être considérée comme un péché pour les croyants.

Les conférences publiques aborderont plusieurs thèmes qui se rapportent à la corruption : la corruption dans l’administration, la corruption dans la passation des marchés publics, la négation de détournement de deniers publics, le trafic d’influence dans les actes et décisions des agents de l’Etat, l’abus de fonction, l’enrichissement illicite, les délits d’initié, la fraude dans les examens et concours, la déclaration du patrimoine.

Le président de l’Anlc a aussi annoncé qu’il sera procédé à la distribution des plaquettes de la loi sur la lutte contre la corruption aux différents participants aux conférences-débats. L’assistance a aussi appris que l’Anlc a procédé à la traduction de ce même texte en huit langues nationales. L’objectif poursuivi ici selon Jean-Baptiste Elias, c’est de vulgariser cette loi que de nombreux agents de l’Etat et usagers des services publics ont avoué ne pas connaitre. Reste donc au public d’honorer de sa présence ces rendez-vous de sensibilisation sur la plaie sociale qu’est la corruption

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Qu’il démissionne c’est mieux

  • Avatar commentaire
    BenTh 2 semaines

    Il n’est plus crédible…
    Avec tout les dossiers qui existe c’est ce qu’il trouve à faire… Sensibilisation…