L’Assemblée nationale ougandaise s’est une fois encore illustrée dans une scène de pugilat ce mardi 19 décembre 2017. Une deuxième en moins de trois mois. Une bagarre dont on ignore les raisons pour le moment.La session ouverte ce mardi a été interrompue par une scène de bagarre entre la police et les députés. En effet, c’est un député du parti au pouvoir du nom de Gaffa Mbwatekamwa qui aurait l’alerte qu’il a vu des soldats dans l’enceinte du parlement.

Ce qui a motivé la présidente du parlement à interrompre la session. Quelques instants après cette interruption, une bagarre s’est éclatée entre la police et les parlementaires. De sources concordantes, on ignore les réels motifs de ce pugilat. Du côté de la police, c’est la stratégie du silence pour le moment. Un communiqué sera publié d’ici mercredi ont assuré les autorités policières.

Le 26 septembre dernier une scène similaire s’est produite, et a abouti à l’évacuation manu militari des députés de l’opposition

1 COMMENTAIRE

Répondre à Tànunke'. Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom