Au Togo, les prochaines heures s’annoncent très mouvementées. En effet, c’est aujourd’hui que démarre une nouvelle série de manifestations de l’opposition contre le pouvoir. Pendant ce temps le gouvernement prévient les fauteurs de troubles que force reste à la loi.L’opposition renoue avec la rue dès ce jour. Il y a quelques jours l’opposition annonçait une nouvelle série de manifestations pour accentuer la pression sur le pouvoir en place.

Loading...

Seulement le gouvernement qui craint des débordements a annoncé avoir mis tout en œuvre pour que “force reste à la loi” en tout état de cause. A travers un communiqué, le ministre en charge de la sécurité, Damehame Yark, a tenu a prévenir les fauteurs de troubles. A l’en croire, des informations font état de débordements au cours des manifestations de l’opposition prévues à partir de ce jour mercredi 27 Décembre 2017. Toujours selon lui, des manifestants auraient reçu des consignes d’hommes politiques pour agir en dehors du cadre fixé par l’administration et les organisateurs des manifestations. Pour cela, il prévient les fauteurs de troubles contre toute dérive.

Vacarme dans les rues de Lomé

L’opposition décidée à accentuer la pression sur le gouvernement a annoncé des manifestations chaudes cette semaine. Ce vendredi par exemple, il est prévu “un vacarme” à l’aide de bidon et de casserole entre 13h-14h pour montrer à la face du monde à quel point les togolais sont révoltés contre le pouvoir en place visiblement sourd à son appel.

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Ne les insultez pas. Il me semble que les oppositions sont divisées, excessives et que la population au lieu de chercher à s’organiser, tombe dans l’erreur de se chercher un guide envoyé par la Providence, vertueux, courageux, désintéressé et que rien ne pourrait influencer… Comme les béninois.

  2. J’en ai marre,et honte..de ce peuple frère..togolais..incapable de casser à jamais les chaines des éyadéma…comme l’a si bien fait les burkinabé

    Ce sont des hypocrites,des laches,des peureux…et qui n’ont pas de couilles

    Ils sont là avec leurs illusions..comptant sur la bonne volonté de la dite communauté internationale..

    Toute la population de lomé..et des grandes villes…sortant,déferlant…et bloquant tout….fera tombé…en une heure cette imposture de plus 50 ans

    Il y aura des morts..mais ce sera le prix de la liberté…des héros..

    Aucune liberté n’est acquise…sans en payer le prix..

    Les beninois…sont passés par là

    • Il y a…les clans éyédéma,et tous ceux profitent du systeme depuis 50 ans…la soldatesque,la police et la gendarmerie..et les milices…qui forment une entité..(bien identifiée..qui ont de la familles ,des biens..et autres interets)..

      Il y a de l’autre..le peuple..qui constitue une entité…certes divisées,noyautés par des clivages inter régionales et tribales..cyniquement exploités..

      Il faut en découdre..une fois pour toute..

      Le peuple à l’avantage du nombre et de légitimité souveraine..le pouvoir et ses complices..ont la force brute…mais elle n’est pas décisive….

      • Il y a longtemps que ce peuple voisin du notre a suffisamment montré qu’ils sont de veritables couards sans couilles. Je leur recommande des stages auprès des vaillants comme Seraphin Agbahoungbata, des Sodji, des Waounwa therese et bien d’autres disséminés dans l’administration publique de l’époque.

        • Et dire…que..”des”….trouillards et fils à papa toffa,sauvy,agadjavi…avaient été exfiltrés…par leurs geniteurs…au moment ou des braves jeunes défiaient kérékou

          • Aziz,
            malgré mon silence de plusieurs mois, je continue à hanter tes nuits et sommeils. N’aie aucune crainte, je reviens bientôt. Tu peux déjà informer l’autre désœuvré de Olla, que je serai de retour bientôt pour reprendre la lutte là où je l’avais laissé.
            Par ailleurs, transmets mon salut à Agadja, Tundé, Toffa… et autres qui maintiennent le flambeau toujours haut.
            Merci de ton clin d’oeil

Répondre à aziz Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom