Afrique, Europe : 1ère journée mondiale de la culture africaine & afro descendante

Afrique, Europe : 1ère journée mondiale de la culture africaine & afro descendante

La Journée mondiale de la culture africaine et afro descendante (Jmca), devient une réalité. Cette initiative du Réseau africain des promoteurs et entrepreneurs culturels (Rapec), soutenue par l’Unesco et d’autres institutions, enregistre cette année sa première édition.

Tanzanie : un élève meurt sous les coups de son instituteur

C’était l’une des recommandations du premier Congrès panafricain sur le thème «La culture, levier du développement en Afrique», organisé par le Rapec en novembre 2011 au Togo. Véritable appel à la célébration de l’ «Afrique Berceau de l’Humanité» et de la paix entre les peuples, c’est aussi une occasion pour la valorisation et à la promotion des arts et de la culture.

« La Jmca, une tribune annuelle de réflexion sur la préservation et la promotion des Identités culturelles africaines comme support du dialogue entre les peuples, et sur le rôle de la culture et ses acteurs dans la prévention et la résolution de conflits de tous genres, ainsi que son rôle de levier du développement de nos territoires… », lit-on sur les documents officiels de l’initiative.

Et ce n’est pas une célébration qui se limite à la seule journée du 24 janvier -date de l’adoption de la Charte de la Renaissance culturelle africaine en 2006 par l’Union africaine (Ua)-. Elle s’étend sur une dizaine de jours. Outre les activités organisées avec le Rapec au Mali, désigné pour abriter la première édition en tant que premier pays africain ayant ratifié cette charte de la Renaissance culturelle africaine, d’autres ont lieu depuis le 20 janvier, et ce jusqu’au 31 prochain dans plusieurs pays. Entre autres, le Bénin, la Côte d’ivoire, la Tunisie, le Togo, le Mali, le Cameroun, le Burkina-Faso, la France, la Norvège et la Martinique sont représentés.

Danse, arts culinaires, diffusion de films, expositions en tous genres, théâtre, humour et musique …, ces activités sont organisées par des centres culturels, des Associations de Chefferies africaines et des opérateurs culturels qui ont déjà adhéré à cette célébration

Commentaires

Commentaires du site 0