Renvoi des abonnés de Glo à Moov Bénin : L’ARCEP favorise la concurrence déloyale

Renvoi des abonnés de Glo à Moov Bénin : L’ARCEP favorise la concurrence déloyale

Dans un communiqué du mercredi 17 janvier 2018, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), réattribue unilatéra

Retrait de licence à Glo au Bénin: Ignace don Métok regrette le départ d’un réseau ami des artistes

Dans un communiqué du mercredi 17 janvier 2018, l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (Arcep), réattribue unilatéralement à l’opérateur Moov les abonnés de Glo-Bénin (lire ici) qui n’a pu renouveler sa licence arrivée à expiration le 19 août dernier.

Avec une telle décision, l’ARCEP Autorité de régulation, foule volontairement au pied les principes de l’économie libérale, et contraint les abonnés à faire un choix forcé.

A la sortie de la conférence nationale, le Bénin a opté pour le libéralisme comme modèle économique. Ce dernier donne la possibilité à chaque client, à chaque usager, de faire librement le choix d’un produit, d’une entreprise et d’un service. Dans le domaine des Gsm, les abonnés sont libres de s’adresser à l’entreprise de leur choix pour bénéficier d’un service. Malheureusement, l’Arcep a fait fi de ce principe. En effet, lors de sa dernière décision l’Arcep a décidé de renvoyer tous les abonnés de Glo à Moov Bénin. En procédant ainsi, l’Arcep ne permet pas aux nombreux abonnés de Glo de choisir. Elle a

choisi à leur place. Or, le bon sens aurait voulu que l’on permette aux abonnés de choisir le réseau de téléphonie mobile qu’ils veulent.

Cette décision de l’Arcep fausse totalement le jeu de la libre concurrence, en ce sens qu’elle favorise l’opérateur Moov Bénin, au détriment de Mtn son concurrent. On a l’impression qu’il y a des intérêts personnels inavoués à sauvegarder auprès de l’entreprise, sinon qu’est-ce qui peut justifier cette réattribution sans aucune concertation ?

Dans le communiqué de l’autorité de régulation, il est dit que Moov Bénin hérite des abonnés de Glo parce qu’il « dispose des capacités techniques nécessaires pour assurer le service à l’ensemble des abonnés sur tout le territoire national ». Il est difficile de croire en cette thèse, quand on sait que le public béninois se plaint constamment de la qualité des services offerts par Moov. Le rapport d’un audit commandité en 2017 par l’Arcep sur la qualité de service des opérateurs GSM implantés au Bénin, reconnaît d’ailleurs Moov-Bénin comme l’un des opérateurs les plus défaillants

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Chose grave, la nomination des membres actuels de l’ARCEP a été jugée inconstitutionnelle par décision de la CC… bafouée par le PR

  • Avatar commentaire

    C’est vrai qu’il faut laisser le choix aux anciens utilisateurs Glo de choisir le nouveau réseau de leur choix vu qu’il en existe plusieurs de disponibles.