Bénin : La grève de 72 heures reconduite la semaine prochaine

Bénin : La grève de 72 heures reconduite la semaine prochaine

La grève qui paralyse l’administration publique béninoise sera reconduite la semaine prochaine. C’est ce qu’a décidé les centrales et confédérations syndicales qui se sont réunies dans la semaine à la Bourse du travail à Cotonou.

Bénin: Voici la décision de la cour constitutionnelle qui réhabilite le droit de grève

A en croire les secrétaires généraux des sept centrales et confédérations syndicales du Bénin, rien n’émoussera la volonté des travailleurs à observer cette grève. Le gouvernement même n’y arrivera pas selon  les responsables syndicaux qui ont pointé du doigt les machinations du régime. Pour eux, le gouvernement  a usé des moyens de pression et d’intimidation sur les travailleurs afin de les démoraliser.

Il a aussi, à grand renfort médiatique, montré que la grève ne s’observait pas partout. Certaines organisations syndicales sont venues devant les caméras pour faire des déclarations qui montrent qu’elles se sont désolidarisées des syndicats en grève. Toutes ces manigances selon les organisations syndicales n’auront servi à rien puisque les travailleurs ont tenu bon.

Pour rappel, les centrales et confédérations syndicales ont entamé un mouvement de débrayage en début de semaine. Une grève qui vise à protester contre le vote de la loi retirant le droit de grève aux magistrats et aux agents de la santé, de la justice et de sécurité.

Commentaires

Commentaires du site 42
  • Avatar commentaire
    Patrick Il y a 3 mois

    Le gouvernement guänane veux détruire notre pays. Les ministres corrompus les préfet voleur et ces députés guänane

  • Avatar commentaire
    Cathie Il y a 3 mois

    Le gouvernement doit publier les salaires des ministres, du président de la république et des hauts fonctionnaires (préfets, etc) et vous verrez chers amis comment le Bénin de TALON fonctionne, c’est purement de l’escroquerie, vous serez surpris. Un petit pays comme le Bénin peut-il verser 16 millions de FCFA à un ministre alors que le salaire minimum est à peine à 30 000 Fcfa, ce qui fait plus de 500 fois ce salaire minimum. C’est comme si en Europe, un ministre gagnait plus de 500 fois le salaire minimum, cela n’existe pas. Si on accepte d’être ministre dans un petit pays, on doit accepter aussi un petit salaire confortable sinon, on ne devient pas ministre. Pauvre Bénin!!!!!

    • Avatar commentaire

      500 fois le salaire minimum? Cela dépasse la compréhension de nos amis dont l’univers se limite à la ville de Dakar.
      Peuvent il me dire les éléments pris en compte pour fixer le Smig au Benin? Rien que cela suffit pour une grève illimité. 
      30 

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 3 mois

    De toutes les façons, les syndicalistes se feron avoir très bientôt. Car cette décision du CC est loin d’être une victoire pour ces irresponsables corporatistes qui mettent notre pays en coupe réglée depuis 60 ans. L’occasion est ainsi donnée au régime de la rupture de réaménager profondément les modalités d’exercice des grèves et ceci, dans tous les secteurs, en réduisant au minimum les nuisances des éventuels débrayages d’humeur de fonctionnaires fainéants, adeptes de primes (une trentaine pour les agents de santé) sans exercer les obligations qui y sont attachées. Cette règlementation de l’exercice du droit de grève me parait d’ailleurs plus efficace, car aucune limite n’est définie à cet égard par la Constitution. En faisant de la provocation, il sera possible de n’autoriser qu’une durée maximum d’un jour de grève par mois…..

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    C’est quoi votre “puissance publique”?
    Ah! je vois que les Partisans de Talon deviennent nerveux.
    C’est bien. c’est la preuve que nous sommes en bonne voie.
    Un peuple décidé et déterminé, rien ne peut l’arrêter. Allez-vous renseigner dans l’histoire. Les peuples ont fini toujours par se débarrasser des dictateurs.
    Maga n’a pas fait autant, pourtant il a été déposé au cours de son mandat en 1963 par les femmes et la rue.

    N’y avait-il pas de “puissance publique” en son temps?

    A propos, depuis 1990: Il y a un proverbe allemand qui dit: „Was noch nicht ist, quand noch werden“.

    Une chose est sûre:

    Votre petit-fils de négrier á la tête de l’Etat ne pourra pas faire du Bénin ce que ses aieuls ont pu faire du Dahomey sous les rois Agadja, Tegbessou, Kpenggla, Agonglo, Adandozan, Guehzo, Glèlè, Gbêhanzin et Agoli-Agbo.
    Nous sommes au 21 è siècle.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Agadjavidjidji

    Cessez un tout Petit peu de défendre l’indéfendable. Il vous manque à présent d’arguments pour continuer dans ce sens et voilà que vous versez dans les remords et autres conjurations à l’apocalisme.

    Où étiez-vous en 1990, quand le constituant avait inscrit le droit de grève aux travailleurs dans la constitution, pour qu’aujourd’hui vous qualifiez cela d’ irresponsabilité puisqu’on a choisi la démocratie libérale.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Agadjavidjidji

    Sachez que de nos jours, il n’existe presque nulle part la pratique d‘un libéralisme pur. De même que le socialisme pur n’existe plus. L’humanité a fait de progrès, si bien que les peuples malins et raisonnables composent aujourd’hui avec ces deux formes pour anticiper les méfaits contenus dans la pratique du pure de chacun des deux systèmes.
    Je doute fort, que procéder ainsi comme vous le faites á présent soit intellectuellement opportun.

    Quelqu’en soit la situation, la solution ne sera pas celle d’exfiltrer les nôtres du pays ou de penser à un évènement apocaliptique qui tombera sur le Bénin. Les conditions de nos populations étant ce qu’elles sont, nous devons toujours penser à ce que nous pouvons y apporter , à nos contributions individuelles aussi modestes qu’elles puissent paraître, sans pour autant adopter des positions partisannes.

    En ce qui concerne vos prises de positions ici sur ce forum, j’ai souvent attendu en vain une contribution, un apport d’idée de votre part, pouvant concilier et le gouvernement et ses interlocuteurs sociaux. Mais jamais rien de concrèt, si ce n’est la simpiternelle exigence de croire à Talon et d’accepter sans murmure le libéralisme pur et dure dans lequel il est entrain d’envelopper tout le pays au détriment des libertés publiques et les droits acquis.

    Pourtant c’est devenu évident qu’aussi bien Talon comme Houngbedji et Djogbenou ne sont pas des personnalités capables de oeuvrer pour l’aspiration de la majorité des plus démunis de notre peuple.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    @ Agadjavidjidji

    Talon a fait décaisser 47 milliards de nos sous des caisses de l’Etat pour lui seul dès sa prise de fonction, sans une décision de justice. Il a distribué 10 millions de nos sous à chacun des gens choisis dans le tas, qui devaient tailler un projet de révision sur mesure pour lui. Comme cela n’a pas été le cas et le projet a échoué, il a promis dès-lors la politique de la ruse et de la rase. Du coup, appuyé par des députés godillots il intorduit des projets des lois scélérates à l’assemblée contre le peuple, qui sont votées en créant tention et désordre dans le pays.
    Adrien Houngbedji, avant l’élection de Talon a juré ne pas vouloir soutenir Talon, puisqu’il en a mare de faire l’opposition, certain que c’est Lionel Zinsou qui allait gagner, avec qui il allait gouverner. Une décision qu’il a monnayée par des millards auprès du camp Zinsou.
    Mais Talon étant élu, il a fait volte-face et promet à Talon de travailler avec lui. Talon lui demandant de faire voter aveuglement ses projets de loi envoyés à l’assemblée.
    Djogbenou, Avocat de Talon, avait inauguré les mercredi rouges il n’y a pas longtemps où ils incitait les étudiants à combattre dans la rue le gouvernement de Boni Yayi. Il a marché même avec les syndicats de la justice contre l’interdiction du droit de grève aux douaniers. Mais devenu ministre de la justice de Talon, il fait suspendre les associations des étudiants et leur interdit le droit de manifester sur le campus avant d’être désavouer par la cour constitutionnelle.
    Voilà ce que sont ces hommes, à qui vous demandez de faire confiance.
    Voyez donc vous.même que ce n’est pas l’option de la démocratie libérale ni la loi fondamentale en l’occurence la constitution qui est le problème, mais plutôt les hommes au sommet de l’Etat qui sont faux, pilleurs et marionnettes.

    C’est pour vous dire que Amaury et Sonagnon ont bien raison.

  • Avatar commentaire

    On est au frais et on vous observe. le béninois est paresseux. Il veut du pain sans aucun mérite. Pourquoi reconduire la grève si la cours a déjà tranché?

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 3 mois

      @ Vince,

      votre naiveté ne peut que faire rire. Alors vous pensez que les revendications des travailleiurs seront satisfaites parce que la Cour aurait tranché. Loin de cela mon cher. Vous êtes au Bénin et vous savez, combien de fois Talon et sa clique ont ignoré les décisions de la Cour contitutionnelle, un manquement délibéré au serment que Talon a prêté devant le peuple.
      Non la grève générale doit continuer jusqu’à la chute de Talon. Il est indigne de la confience du peuple béninois.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    @Agadjavi,

    C’est vrai que les concepts que nous utilisons sont avenus avec la conférence nationale. Mais tu oublies que la révolution du général MK et de ses ouailles nous a aussi parlé de démocratie populaire, le pouvoir du peuple par le peuple et nous avons vu ce que cela a donné.
    Maintenant, je te pose la question habituelle que je pose sans cesse à @aziz qui est contre la démocratie et qui l’assume. Je précise qu’il n’a jamais pu me donner une réponse convaincante : A la place de notre démocratie nescafé, dévoyée, galvaudée et tout ce que tu veux, que proposes-tu ? Comment ce que tu proposes va fonctionner et pourquoi ?

    Personnellement, je suis pour cette démocratie qui nous permet de nous débarrasser des gens comme le Doc et ses pieds nickelés et qui nous permettra au moment au venu de nous débarrasser aussi de Pata et de son arrogance.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      @Amaury…

      D’abord je voudrais pour commencer que nous nous entendions sur les fondamentaux. Un système politique n’a pas pour finalité de se débarrasser des dirigeants tous les 5ans comme tu le penses. Le but d’un modèle politique est d’apporter des solutions aux besoins existentiels des peuples, qui en toute conscience, choisissent les codes qui vont régir leur vivre ensemble. Et une fois encore, contrairement à ce que certains pensent, L’Afrique avait elle aussi connu de grandes civilisations très avancées avec des modèles politiques très sophistiqués qui n’ont rien à voir avec la démocratie occidentale.
      Pour en venir à ta question, je te répète ce que j’ai toujours dit ici. Il n’existe aucun modèle passe partout et donc il appartient à chaque société de fixer ses propres règles en trouvant l’alchimie entre ses repères culturels et ses objectifs à moyen et long terme et aussi en fonction de l’héritage qu’elle compte transmettre à sa postérité. Les occidentaux le savent et ils rient sous cape à chaque fois qu’ils nous voient nous éloigner de l’essentiel en tentant de nous approprier de concepts qui n’ont rien à voir avec ce que nous sommes. Regarde par exemple ce qui se passe au Benin où quelques abrutis se réfugient derrière la démocratie pour faire passer des intérêts inavoués de tous genres avant ce que devrait passer pour le bien être collectif.
      On ne vote pas en Chine mais pourtant des hommes en ont fait la seconde puissance mondiale et probablement la première dans les 50 années à venir au regard de la taille de sa population et de son potentiel économique. Même si tout n’y est pas rose et que les couches moyennes et surtout la jeunesse vont aspirer à terme à plus de liberté, au moins ils ont vaincu les questions existentielles et ne seront probablement plus jamais la risée du monde comme peut l’être encore l’Afrique dans son globalité. C’est de cela que je rêve pour mon pays.
      Ceux qui croient que c’est avec un recueil d’articles de 90 pages toute copies coller pour l’essentiel tirées d’autres normes élaborées par d’autres pour régler d’autres problèmes qui nous sortiront de la gadoue s’en apercevront bientôt.

  • Avatar commentaire

    la vérité…finit toujours par s’imposer..

    Dans des contextes particuliers…moi j’ai compris..l’état d’esprit de toluba et de talon….

    Ils font…ce qui devait etre fait depuis tres longtemps….et qui se fera de gré ou de force…dans un avenir….peu importe ceux le feront..

    Puisque donc…la dialectique des choses….nous dit..pas de salut..pour ce pays..sans des reformes impopulaires

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 3 mois

      Même si la démocratie, celle que nous pratiquons a des insuffisances elle est de loin mieux que toutes les expériences politiques du Bénin depuis 1960.

      Le vrai problème est que nous n’avons pas encore la chance d’avoir un bon dirigeant politique.

      Le Ghana n’avait des bases aussi bonnes que le Bénin dans les années 1990.
      Aujourd’hui ce pays nous dépasse parce qu’ils ont de bons dirigeants.

      Si c’est des gens comme Talon Adjavon, et même des mercenaires comme Zinsou qui sont l’avenir du Bénin nous ne sommes pas encore prêt de finir avec nos malheurs.

      Il faut des hommes et des femmes qui militent vraiment pour le développement du pays pour réussir à conduire notre pays. Pas des messies qui pensent qu’ils connaissent tout ni de commerçants riches viennent en politique par calcul et par caprice.

      • Avatar commentaire
        Sonagnon Il y a 3 mois

        Mais pour battre Talon il faut composer avec celui qui est prêt.
        On n’aura pas le choix.

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji Il y a 3 mois

          Tu deverses ici depuis 10 ans les mêmes balivernes. Talon serait parti demain que tu en serais encore à brasser tes poèmes.

          Girouette va!

          • Avatar commentaire
            Sonagnon Il y a 3 mois

            Au moins le cas TALON sera réglé efficacement pour donner l’exemple!!!

  • Avatar commentaire

    Il y a longtemps…qu’on vous dit que ces gens là…ne sont que des profieurs du systeme….

    Des gens…qui pensent dévellopper..leur pays sans travail….

    Comportement d’enfants gatés…n’est ce pas

    Moi je souhaite que..talon ignore cette décision de la cc…

    Je veux un clash…assumé….virer tous les grevistes…et repartir sur un nouveau concept…

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Il n’a qu’à essayé s’il est garçon 

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      Oui…Aziz… Parfois on a envie de tout foutre en l’air( excusez du peu). Tant on se rapproche du fameux ” pays de merde” de Donald Trump.

    • Avatar commentaire
      Democrate Il y a 3 mois

      Ne soyons pas des petits d’esprit. Certains pensent qu’il suffit de bloquer l’administration publique pour porter préjudice au régime Talon, c’est de la pure illusion.
      La prospérité sociale de notre pays dépend de la production. Comment un pays cycliquement en grève peut-il être productif?
      Vous ne travaillez pas et vous exigez l’amélioration de vos conditions de vie.
      Que chacun de nous
      se pose les bonnes questions et que la conscience de chacun soit son principal guide.
      Aucun pays n’est développé de cette façon.
      Évitons de nous faire appeler “pays de merde” et cessons d’avoir des “comportements de merde”.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 3 mois

      Aziz, êtes vous certain de ce que vous vous souhaitez là.

      Nous sommes au 21 è siècle et les vendeurs d’armes de nos jours ne se font pas prier.

      Si Talon peut ignorer la décision de la Cour constitutionnelle pour faire ce que bon lui semble dans le pays, alors nous aurons les moyens appropriés pour le chasser une fois de bon. Et il ne paourra plus jouir en paix de tout ce qu’il a vo-lé aux béninois.

      Sur ce, faites-moi confiance et soyez en sûr.

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 3 mois

        Comme si Napo savait à quoi ressemble le crépitement d’une kalach. Je ne parle meme pas du prix. Tellement comiques mes compatriotes. Lui qui s’est exilé depuis des lustres pour profiter d’une portion de la prospérité d’autrui veut jouer au che au Benin. Tu ferais mieux d’epargner pour tes femmes et tes nombreux enfants

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Je suis du même avis que sonagnon ; oui les travailleurs doivent maintenir la pression sur ce régime de ruse et rage . Et puis y a pas que  la suppression de droit de grève qui est en cause , mais les travailleurs avaient d’autres revendications en jeu , mais avaient convenu d’un moratoire avec ce régime de menteurs , et le menteur de chez les menteurs voulaient le leur mettre à l’envers , et c’est lui et agadjavi qui reçoivent le coup de la manivelle et des travailleurs , et de notre cour constitutionnelle 😂😂😂

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 mois

    Ah le peuple! Il a bon dos hein le peuple. Les incultes applaudisseurs sans qualifications ni titres mis à la touche en 2016 tu veux dire??

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 mois

    L’irresponsabilité était déjà d’avoir inscrit dans une Constitution d’une démocratie qui se veut liberale le droit à la grève qui est par essence un droit corporatiste.
    Ajoutez à cela des politiciens déguisés en syndicats qui en usent comme instrument et vous avez les désordres cycliques auxquels nous assistons au Bénin depuis 1990.
    La brutalité du réveil sera d’une intensité comparable à la profondeur du sommeil.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      Ce post vient en réponse à celui de Amaury infra

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 3 mois

      @Agadjavi,

      Depuis quand avez-vous cette conception si rétrograde de la démocratie ? La constitution n’a rien à voir dans se qui se passe. La démocratie est synonyme de liberté mais aussi de responsabilité. Mais au Bénin,c’est une irresponsabilité collective. Autant les syndicats usent et abusent de ce droit qui leur est accordé autant les dirigeants ne font rien pour éviter cette situation. Figurez-vous que des ministres du cadre de concertation donnent RDV aux syndicats et ne se présentent pas. D’un autre côté, le PR demande un moratoire que les syndicats lui accordent de bonne foi, mais pendant le moratoire, rien n’est fait, rien n’est dit et pour finir, on leur donne un cadeau de fin d’année empoisonné. N’est-ce pas irresponsable ça ? quelle est la faute de la constitution dans cette situation ?

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 3 mois

        @Amaury… Arrêtes de jouer avec des concepts qui ne sont rentrés dans le vocabulaire du commun des Béninois qu’après 1990. De quelle démocratie parles-tu ? Qu’est-ce que tu en sais? Il suffit pas de réciter des concepts venus d’ailleurs pour s’en revendiquer la paternité hein. Il n’y a aucun modèle passe partout qui marche à tout les coups et une Constitution n’est pas une bible encore moins la thora comme on entend certains le faire croire par ici. Aucune civilisation majeure ne s’est bâtie si ce n’est celles qui se sont ancrées dans les essences propres des peuples qui les ont forgées. Contrairement à ce qu’on vous a mis dans vos têtes d’assimiles, il existait des sociétés organisées qui marchaient en Afrique bien avant que les Blancs ne viennent tout déstructurer pour nous voler. Et ces modèles n’ont rien à voir avec la démocratie occidentale.
        Cette démocratie si tant galvaudée a souhait que chacun interprete a sa maniere finira au mieux par un soulèvement des masses et au pire dans un bain de sang.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    Il faut maintenir la pression sur ce régime d’usurpateurs !!!

    La loi de retrait de grève n’a été que la dernière goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      C’est cela Sonagnon. En fin de journée, chacun ira servir en dîner à sa femme et à ses enfants le droit de greve n’est-ce pas?

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 3 mois

      @Sonagnon,

      Là c’est un autre combat !!!!

      • Avatar commentaire
        Sonagnon Il y a 3 mois

        Les 5 ans de Talon n’apporteront rien pour le pays sur le plan économique, encore moins le plan social.

        Autant les utiliser pour combattre une fois pour de bon les maux dont nous souffrons.

  • Avatar commentaire

    C’est de la démocratie agavi ne t’en déplaise et n’en déplaisent à ton clan au pouvoir.
    Tu peux mourir si tu veux, tu peux aussi aller te faire pendre. Tu peux te gonfler jusqu’à éclater, ça ne nous fait ni chaud ni froid.

    Quand ton mentor **** usait des grèves à souhait pour empêcher l’autre de gouverner tranquillement, où étais-tu toi et l’autre **** de Tundé?

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    C’est totalement inacceptable de reconduire la grève, c’est à la limite irresponsable. Il faut reprendre tout en maintenant la veille.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 mois

    On reconduit une grève devenue à priori sans objet au regard d’une décision rendue par la CC. Grèvez toujours mes chers!!! Holo paiera l’addition. Pendant ce temps, le contribuable lui continue de faire le pied de grue devant des administrations sans personnel.

    Si ce n’est pas de la pagaille, qu’on me dise ce que c’est.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Que vous dégagez avant le terme du mandat de votre pilleur de talon , c’est ce que le peuple veut 

      • Avatar commentaire

        Voilà qui est clair.
        Des demain le nouvel objectif sera clarifie dans ce sens.
        Le peuple Beninois est pacific, cependant il ne tolère pas la provocation, l’arrogance et le mépris. 
        La situation sociale est la résultantes de la violence de Toboula, la condescendance et l’imposturede certains ministres, tout ceci dans une gouvernance qui nous conduit dans l’impasse. Nombreux sont ceux qui ne croient plus au régime Talon.

        • Avatar commentaire
          Agadjavidjidji Il y a 3 mois

          Vous me faites rire. Vous croyez vraiment faire partir Talon du pouvoir vous. Au lieu de tenter d’obtenir par la rue ce qu’ils n’ont pas pu obtenir par les urnes, certains feraientt mieux de convoquer l’histoire et ils s’apercevront bien vite que depuis 1990, la rue n’a jamais fait partir un president au Benin. Ceux qui tenteront de defier la puissance publique iront rejoindre leurs petits camarades qui croupissent deja en prison. Holo ne sera pas toujours votre bouclier hein.

          • Avatar commentaire

            Vous deviez pleurer pourtant:
            Le ministre est 500 Smig  au Benin
            Au Royaume Uni le premier Ministre est à 8 Smig à 5 salaires moyens.
            Soyons un peu responsable.