Alors que la grève se poursuit au niveau des cours et tribunaux du Bénin, le garde des sceaux met tout en œuvre pour assurer le service minimum dans l’administration justice.Par un arrêté en date du 22 janvier 2018, Joseph Djogbénou a procédé à la réquisition des officiers de justice, magistrats, greffiers et personnel d’appui. Le ministre justifie son acte par la volonté du gouvernement d’assurer la continuité du service public. Il dit aussi vouloir épargner aux populations les préjudices graves qu’elles pourraient subir à cause du mouvement de débrayage dans le secteur justice.

« Considérant que la cessation totale de travail des fonctionnaires du secteur judiciaire porte de graves préjudices à la sécurité des populations , il convient d’assurer un service minimum au sein de l’administration justice » renseigne l’arrêté.

Le ministre de la justice a responsabilisé les chefs de juridiction et de parquet pour l’application de cet arrêté. Les structures concernées par ces réquisitions sont : la Direction des affaires civiles, pénales et de grâces, le Tribunal de première instance de deuxième classe d’Allada, la prison civile d’Abomey,de Ouidah et la Cour d’appel d’Abomey. Les tribunaux de Djougou, de Natitingou et d’Aplahoué doivent également dégager du personnel pour assurer le service minimum.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom