Bénin : Hervé Hêhomey et Lazare Séhouéto rappelés à la présidence

Bénin : Hervé Hêhomey et Lazare Séhouéto rappelés à la présidence

Débarqués du gouvernement par Patrice Talon il y a quelques mois, les anciens ministres Hervé Hèhomey et Lazare Séhouéto viennent de faire leur retour au palais de la Marina selon certaines sources bien introduites.

Construction du pont de Tovègbamè: Le ministre Hervé Hèhomey lance les travaux

L’ex ministre des transports Hervé Hêhomey a été nommé au poste de conseiller chargé des infrastructures auprès du président de la République. Son ancien collègue Lazare Séhouéto hérite du fauteuil de conseiller aux affaires politiques.

A l’analyse, les deux anciens ministres sont nommés à des postes relevant de leur compétence. Hervé Hêhomey a longtemps été le ministre des infrastructures et des transports dans le premier gouvernement de Patrice Talon.

Lazare Séhouéto bien qu’ayant été ministre du commerce sous la rupture, a une certaine connaissance de la politique béninoise. Il a été plusieurs fois ministre sous le régime du Général Mathieu Kérékou. Le politicien connaît aussi l’Assemblée nationale pour avoir été député.

Ces nominations montrent que le président Talon a entretenu  de bonnes relations avec ses deux anciens ministres depuis leur départ du gouvernement.

Commentaires

Commentaires du site 20
  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 11 mois

    On ne jette pas pâtures des amis avec qui on a mené une bataille. Sinon l’ennemi est là pour les coopter dans sa troupe, pour les amener à faire volte-face et pour ainsi mieux vous combattre. Ces deux lascars se connaissent très bien ; ‘‘Gang no play gang’’.

    Et au regard des ambitions de Azannai, Talon est bien tombé dans sa ligne de mire et donc il n’hésiterait point à récupérer ces deux ex-ministres sans autre forme de procès si jamais le Pr les abandonnait. Calcul politique oblige !

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 11 mois

    Beaucoup disent que Talon était le vrai gouvernant durant le 1er mandat de Yayi et que celui-ci était otage de Talon. N’ont-ils pas raison. On a l’impression de revivre la gouvernance de Yayi, sauf que Talon a l’appétit plus vorace!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 11 mois

    Deux vils individus qui vont rejoindre le vil individu , y a  rien à voir et à foutre 

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 11 mois

    TALON SAIT TRES BIEN QU’APRES AVOIR AIDER YAYI A FAIRE DEUX MANDAT ET L’INTERDIT LE 3E DE TROP IL A L;EXPERIENCE QU’ON NE LAISSE PAS DANS LA NATURE DES MINISTRES DEBARQUE DU GOUVERNEMENT .
    CEUX -CI A LA LONGUE A L’EXCEPTION DE [L’ENFANT TERRIBLE]QU’EST AZZANNAI CONNAISSENT TOUS LES SECRETS DE TALON ET COMME LE DIT L’IVOIRIEN …QUAND LA FEMME SE FACHE ,LE SECRET EST DEHORS .
    PARDON QUAND DEUX MINISTRES SONT SANS FONCTION, ILS PEUVENT PARLER DE TALON ….

  • Avatar commentaire

    Ces deux-là, sont des larbins de Talon. Il en fait ce qu’il veut quand il veut et il les tient par les couilles.

  • Avatar commentaire

    On les vomit le jour, et la nuit on va ramasser les mêmes vomissures.
    On les attend au carrefour

  • Avatar commentaire

    Rien d’étonnant dans ces nominations. Le PR n’a aucun intérêt à laisser ses poches de résistance se constituer autour de ces anciens ministres. Vu qu’il a entretenu des relations assez proches et non-éphémères avec ceux-ci, leur opposition serait plus préjudiciable. Alors, il vaut mieux prévenir que guérir.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 11 mois

      Vous savez lire entre les lignes. C’est l’invisible qui gouverne le visible. Et ça beaucoup ont tendance à l’oublier.

  • Avatar commentaire
    Cocorico Il y a 11 mois

    Yéégué!!!anio! Je vais faire la po li iik !! C’EST doux hein tu vois, il y a des congés va gabon, des va Kan tu veux et reviens au plus tôt

  • Avatar commentaire

    Le régime Talon est un copié-collé du régime yayi, ces pratiques (le contrôle de toutes les institutions de contre pouvoirs, nommé ces anciens ministres comme conseiller, ……….) ont permis à yayi de faire 10 ans, par conséquent Talon reprend les mêmes pratiques puisse qu’il a l’ambition de faire 10 ans aussi

    • Avatar commentaire

      @Bito,

      Vous avez sans doute raison sauf que Pata ose ce que le Doc n’a jamais osé à l’exemple du gré à gré même après appel d’offres international et examen des offres par une commission.

      • Avatar commentaire

        Oui Talon en ajoute, avant, on ne voyait pas le brouillage des ondes des radios de l’opposition

  • Avatar commentaire
    K Thomas Il y a 11 mois

    On se croirait au temps de YB! Mauvais ministres mais bons conseillers! Pourquoi pas? 😀

    • Avatar commentaire

      La réalité est qu’on ne perd pas la charge d’un ministère parce qu’on a été nécessairement mauvais. Ce sont des nominations répondant plus à une logique politique que technique.
      Un poste de conseiller est par contre plus technique que politique et requiert au-moins du savoir-faire dans le domaine concerné.

  • Avatar commentaire

    Que reprochait-on à Yayi? Recyclage de copains sur fond de favoritisme et de protectionnisme; ces mots ne riment pas par hasard.

  • Avatar commentaire

    👍🏾👍🏾👍🏾