Bénin : Hervé Hêhomey et Lazare Séhouéto rappelés à la présidence

Bénin : Hervé Hêhomey et Lazare Séhouéto rappelés à la présidence

Débarqués du gouvernement par Patrice Talon il y a quelques mois, les anciens ministres Hervé Hèhomey et Lazare Séhouéto viennent de faire leur retour au palais de la Marina selon certaines sources bien introduites.

Démission de C. Azannaï et limogeage de Hêhomey : Talon doit enfin remanier son équipe

L’ex ministre des transports Hervé Hêhomey a été nommé au poste de conseiller chargé des infrastructures auprès du président de la République. Son ancien collègue Lazare Séhouéto hérite du fauteuil de conseiller aux affaires politiques.

A l’analyse, les deux anciens ministres sont nommés à des postes relevant de leur compétence. Hervé Hêhomey a longtemps été le ministre des infrastructures et des transports dans le premier gouvernement de Patrice Talon.

Lazare Séhouéto bien qu’ayant été ministre du commerce sous la rupture, a une certaine connaissance de la politique béninoise. Il a été plusieurs fois ministre sous le régime du Général Mathieu Kérékou. Le politicien connaît aussi l’Assemblée nationale pour avoir été député.

Ces nominations montrent que le président Talon a entretenu  de bonnes relations avec ses deux anciens ministres depuis leur départ du gouvernement.

Commentaires

Commentaires du site 20
  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 1 semaine

    On ne jette pas pâtures des amis avec qui on a mené une bataille. Sinon l’ennemi est là pour les coopter dans sa troupe, pour les amener à faire volte-face et pour ainsi mieux vous combattre. Ces deux lascars se connaissent très bien ; ‘‘Gang no play gang’’.

    Et au regard des ambitions de Azannai, Talon est bien tombé dans sa ligne de mire et donc il n’hésiterait point à récupérer ces deux ex-ministres sans autre forme de procès si jamais le Pr les abandonnait. Calcul politique oblige !

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 1 semaine

    Beaucoup disent que Talon était le vrai gouvernant durant le 1er mandat de Yayi et que celui-ci était otage de Talon. N’ont-ils pas raison. On a l’impression de revivre la gouvernance de Yayi, sauf que Talon a l’appétit plus vorace!

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 1 semaine

    Deux vils individus qui vont rejoindre le vil individu , y a  rien à voir et à foutre 

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 1 semaine

    TALON SAIT TRES BIEN QU’APRES AVOIR AIDER YAYI A FAIRE DEUX MANDAT ET L’INTERDIT LE 3E DE TROP IL A L;EXPERIENCE QU’ON NE LAISSE PAS DANS LA NATURE DES MINISTRES DEBARQUE DU GOUVERNEMENT .
    CEUX -CI A LA LONGUE A L’EXCEPTION DE [L’ENFANT TERRIBLE]QU’EST AZZANNAI CONNAISSENT TOUS LES SECRETS DE TALON ET COMME LE DIT L’IVOIRIEN …QUAND LA FEMME SE FACHE ,LE SECRET EST DEHORS .
    PARDON QUAND DEUX MINISTRES SONT SANS FONCTION, ILS PEUVENT PARLER DE TALON ….

  • Avatar commentaire

    Ces deux-là, sont des larbins de Talon. Il en fait ce qu’il veut quand il veut et il les tient par les couilles.

  • Avatar commentaire

    On les vomit le jour, et la nuit on va ramasser les mêmes vomissures.
    On les attend au carrefour

  • Avatar commentaire

    Rien d’étonnant dans ces nominations. Le PR n’a aucun intérêt à laisser ses poches de résistance se constituer autour de ces anciens ministres. Vu qu’il a entretenu des relations assez proches et non-éphémères avec ceux-ci, leur opposition serait plus préjudiciable. Alors, il vaut mieux prévenir que guérir.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 1 semaine

      Vous savez lire entre les lignes. C’est l’invisible qui gouverne le visible. Et ça beaucoup ont tendance à l’oublier.

  • Avatar commentaire
    Cocorico Il y a 1 semaine

    Yéégué!!!anio! Je vais faire la po li iik !! C’EST doux hein tu vois, il y a des congés va gabon, des va Kan tu veux et reviens au plus tôt

  • Avatar commentaire

    Le régime Talon est un copié-collé du régime yayi, ces pratiques (le contrôle de toutes les institutions de contre pouvoirs, nommé ces anciens ministres comme conseiller, ……….) ont permis à yayi de faire 10 ans, par conséquent Talon reprend les mêmes pratiques puisse qu’il a l’ambition de faire 10 ans aussi

    • Avatar commentaire

      @Bito,

      Vous avez sans doute raison sauf que Pata ose ce que le Doc n’a jamais osé à l’exemple du gré à gré même après appel d’offres international et examen des offres par une commission.

      • Avatar commentaire

        Oui Talon en ajoute, avant, on ne voyait pas le brouillage des ondes des radios de l’opposition

  • Avatar commentaire
    K Thomas Il y a 1 semaine

    On se croirait au temps de YB! Mauvais ministres mais bons conseillers! Pourquoi pas? 😀

    • Avatar commentaire

      La réalité est qu’on ne perd pas la charge d’un ministère parce qu’on a été nécessairement mauvais. Ce sont des nominations répondant plus à une logique politique que technique.
      Un poste de conseiller est par contre plus technique que politique et requiert au-moins du savoir-faire dans le domaine concerné.

  • Avatar commentaire

    Que reprochait-on à Yayi? Recyclage de copains sur fond de favoritisme et de protectionnisme; ces mots ne riment pas par hasard.

  • Avatar commentaire

    👍🏾👍🏾👍🏾