Bénin : Des milliers de Egunguns, zangbétos à la clôture du FIP

Bénin : Des milliers de Egunguns, zangbétos à la clôture du FIP

Les rideaux sont tombés samedi dernier sur la deuxième édition du Festival International de Porto-Novo (Fip).

Dialogues en humanité à Porto-Novo : Emmanuel Zossou lance les hostilités

Occasion pour des centaines de divinités masquées, de défiler sur le boulevard catchi à Porto-Novo, en présence de diverses autorités politico-administratives de la ville. Le boulevard Catchi, a été pris d’assaut par les populations qui sont sorties massivement pour vivre les temps forts de la cérémonie de clôture du Fip 2018. Le maire Emmanuel Zossou et son conseil municipal, les autorités politico-administratives de la ville, les têtes couronnées, les dignitaires de cultes, ne se sont pas fait compter l’évènement.

C’est par une géante caravane constituée de milliers de Egunguns et zangbétos, et plus de 500 divinités avec des démonstrations diverses, que le maire de la ville capitale a clôturé les évènements. C’était en présence du directeur de cabinet du ministre de la fonction publique, du représentant du président de l’Assemblée nationale, du préfet du département de l’ouémé, des diverses autorités et têtes couronnées.

« En faisant défiler plus de mille masques ici, nous avons voulu faire ce que personne n’a encore accompli sur cette terre. Réunir en un seul lieu autant de divinités masquées et de vodouns. Ce qui scelle l’originalité de notre festival. Nous voulons vendre au monde ce qui fait l’authenticité de notre cité. La destination Porto-Novo s’impose progressivement, comme un arrêt décisif dans la diversité des festivals du monde entier », déclare le maire Emmanuel Zossou, satisfait de l’organisation.

Profitant de cette opportunité, il a rendu un vibrant hommage au Gouverneur de l’Etat d’Oshun, qui pour des raisons d’agenda n’a pu honorer de sa présence cette cérémonie. Un hommage mérité a été aussi rendu au gouvernement béninois pour son soutien. Le maire de Porto-Novo a rappelé que la ville va abriter dans les prochains mois, le premier musée en Afrique des Arts et Civilisations Vodoun.

Une cordiale gratitude et des remerciements ont été rendus au chef de l’Etat, à son épouse, au président de l’Assemblée nationale pour son rôle de leadership qui a permis d’ouvrir des portes pour l’atteinte des objectifs du Fip 2018, au ministre de la culture, au parrain de cette 2e édition, Nazaire Gnanhoué, grâce à qui le Fip a pris son envol international par la présence de l’illustre artiste Manu Dibango. Sans oublier le compatriote Djimon Hounsou, acteur émérite d’Hollywood, qui a permis la diffusion pour la première au Bénin de son film documentaire sur le vodoun, et tous les autres partenaires du Fip.

Ce sont les hôtes du festival venus d’Oshun State au Nigeria, qui ont ouvert le bal du défilé, suivis du passage des bourians, des Haoussa, des Gounoukos, de la mascotte animalière. Suivra le passage de plus de 600 gardiens de nuit dits zangbéto-Kpakliyao, celui de 600 revenants communément appelés Egunguns puis des adeptes des divinités

Commentaires

Commentaires du site 0