Bénin : Surpris en train de dissuader les « briseurs de grève » deux enseignants du Ceg1 d’Adjarra arrêtés puis relâchés

Bénin : Surpris en train de dissuader les « briseurs de grève » deux enseignants du Ceg1 d’Adjarra arrêtés puis relâchés

Deux enseignants syndicalistes du Collège d’Enseignement Général 1 d’Adjarra ont été arrêtés par la police ce mardi 23 janvier 2018.Ils ont ensuite été relâchés après les mises en garde du procureur du Tribunal de Première Instance de Porto-Novo.

Bénin : Les députés abrogent la loi portant statut des magistrats et leur restaurent le droit de grève

L’information a été rapportée par le quotidien national d’informations LA NATION Les enseignants ont été interpellés par les forces de l’ordre alors qu’ils indiquaient la conduite à tenir à leurs collègues « briseurs de grève ». Surpris donc entrain de chasser leurs collègues des salles de classe, les deux syndicalistes ont été arrêtés et déférés devant le procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de  Porto-Novo. Selon des sources concordantes, l’homme de loi a tancé vertement les infortunés avant de les relâcher.

Pour rappel, les centrales et confédérations syndicales du Bénin ont reconduit leur grève de 72 heures depuis hier mardi 23 janvier 2018.C’est pour faire respecter ce mouvement de débrayage  que ces deux enseignants faisaient observer l’opération « piquets de grève » qui a conduit à leur arrestation. L’opération « piquets de grève » est en effet une manœuvre qui vise à décourager les « briseurs de grève ».

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    On ne dit pas “gréver” dans ce cas précis mais plutôt “faire grève”. les significations sont très éloignées.

  • Avatar commentaire
    ADISSA Il y a 9 mois

    Pourquoi vont-ils chasser leurs collègues c’est aussi violer leur droit de ne pas grever. Ca personne ne le constate