Brouillage de Soleil FM au Bénin : Le pirate change de méthode

Brouillage de Soleil FM au Bénin : Le pirate change de méthode

Les fréquences de la radio privée Soleil Fm ne sont pas totalement libérées. Après quelques jours de reprise de ses activités qui faisaient croire à l

Frédéric Béhanzin: « Si une chaîne doit ressembler à la radio mille collines il faut la supprimer »

Les fréquences de la radio privée Soleil Fm ne sont pas totalement libérées. Après quelques jours de reprise de ses activités qui faisaient croire à la fin des anomalies, la radio Soleil FM subit de nouvelles perturbations. L’auteur du brouillage, un acte de restriction de la liberté d’expression, revient avec une nouvelle méthode. Pour combien de temps encore ?

Les auditeurs de la 106 fm, sont toujours sevrés de leur radio du fait d’un acte de piratage, persistant et inquiétant. Depuis trois semaines environs, le brouillage a pris une nouvelle allure. Alors qu’on pensait que l’indésirable de pirate avait abandonné sa forfaiture pour laisser libre cours à la liberté d’expression en effet, c’est actuellement un silence

total qui remplace la musique Gospel à laquelle les auditeurs de Soleil FM avaient droit. Cette nouvelle stratégie selon un agent de la maison, a inquiété les techniciens qui ont pensé dans les trois premiers jours à une panne technique. Mais après des heures de fouille, ils se sont rendu compte que le problème ne s’observe qu’à Cotonou et environs. Le piratage est donc officiellement de retour.

Les limites de l’instance de régulation

La Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, à maintes occasions, a montré ses limites face à un problème qui relève pourtant de sa compétence. Il parait évident que l’institution est restée dans l’indifférence totale, alors qu’elle est censée réguler les médias. Elle continue de prétexter d’un manque de matériel pour agir convenablement. Un argument qui ne peut convaincre, pour la simple raison que la Haac est investie d’une mission de régulation des médias. Elle se doit en conséquence, de veiller aux installations des médias à qui elle a octroyé des fréquences. Mais malheureusement, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, après plusieurs interpellations, a estimé que la radio en cause émet en surpuissance et qu’avant toute intervention de sa part, Soleil FM devra revoir ses installations. La direction de la Radio a rassuré que tout a été revu dans le sens voulu par la Haac, mais elle note tout de même que l’institution n’a pas posé d’actes qui rassurent de sa bonne volonté à trouver une solution au piratage.

Des voies explorées

Une situation exceptionnelle qui embarrasse le peuple. Le piratage intervient dans un contexte où le promoteur de la radio Soleil FM, candidat aux élections présidentielles de 2016, est contraint à l’opposition et s’est engagé à prendre ses distances vis-à-vis du régime. C’est à raison qu’une certaine classe de politiciens lie le brouillage de Soleil FM aux actes du régime. Ce qui a suscité des réactions du Front pour le sursaut patriotique. « Radio Soleil a été victime du piratage, la HAAC ne nous donne aucune information rassurante sur des actions pour libérer Soleil FM. Incapacité, démission ou alors complicité, voilà les questions qui interpellent le pouvoir de Patrice Talon. On se dit alors à qui profite ce manque de volonté d’aller chercher la source », avait indiqué Jean-Kokou Zounon, le porte-parole du Front au cours d’une rencontre avec ses militants. Dans le même ordre, plusieurs hypothèses avaient été émises. Malgré tout, la Haac n’a plus de maîtrise sur les fréquences de Soleil FM, pour enfin situer les responsabilités à défaut de traquer les auteurs.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 9 mois

    Avec Pata, nous sommes en plein dans l’Etat voyou.

  • Avatar commentaire
    Julio GADA Il y a 9 mois

    Je regrette vraiment, que notre pays soit régressé jusqu’à ce niveau. Et j’imagine ce qu’ils feraient de l’information sans les réseaux sociaux …

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 9 mois

    Je ne sais pas si c’est Talon qui est derrière cet acte. Si c’est lui, c’est vraiment triste et il mérite alors tout le mépris du peuple, parce qu’un Président ne doit pas privé le citoyens du droit d’être informé. Après les tentatives de privation du droit de grève, il nous prive du droit d’être informé, c’est vraiment grave. J’espère qu’il n’est ni de près ni de loin impliqué!!!

  • Avatar commentaire
    J'accuse Il y a 9 mois

    Talon a traité Zinsou d’être à la tête d’un État “voyou”.Alors,lui aujourd’hui,dirige un État “pirate”.Triste,le loup-garou nous a eus!