Côte d’Ivoire : l’armée fait son mea culpa face aux récents événements

Côte d’Ivoire : l’armée fait son mea culpa face aux récents événements

Face aux deux mutineries qui ont eu lieu en 2017, l'armée Ivoirienne a présenté ses excuses au président Ouattara et à la nation toute entière.

Côte d’Ivoire: Bédié avertit Ouattara quant à la date de la présidentielle

En Côte d’Ivoire, l’année 2017 aura été marquée par de nombreuses mutineries au sein de l’armée. En effet, les militaires ivoiriens se sont révoltés par deux fois, au mois de janvier et de mai, afin de réclamer le paiement des primes qui leur étaient dues.

Face à ces événements ayant mis en branle l’institution, l’armée a décidé de renvoyer pas moins de 230 militaires. Une situation qui a notamment amené le général Sekou Touré, chef d’état-major des armées ivoiriennes, à réfléchir sur la loyauté de ses paires mais également à présenter ses excuses à la nation, au cours de la présentation des vœux de la présidence. Assurant vouloir travailler à redorer le blason de l’armée, il a également déclaré que celle-ci ne se focalisera désormais plus que sur son devoir – protéger et servir la nation.

Face aux excuses du général Touré, le ministre Ivoirien de la Défense, Hamed Bakayoko, s’est déclaré très optimiste. En effet, interrogé au sortir de cette allocution, celui-ci s’est montré confiant face au fait que le général Touré réussisse dans son objectif de réconcilier l’armée avec elle-même. Assurant ne plus vouloir tolérer d’indiscipline, le ministre de la Défense semble ainsi être sur la même longueur d’onde que le président ivoirien, Alassane Ouattara, qui à l’occasion de la présentation de ses vœux du nouvel an à la nation, avait alors déclaré vouloir faire de son armée, une véritable force républicaine.

Commentaires

Commentaires du site 0