Jurisprudence électorale commentée: Pour des échéances électorales non tumultueuses

Jurisprudence électorale commentée: Pour des échéances électorales non tumultueuses

Cet ouvrage de jeunes chercheurs de la Faculté de droit et de science politique (Fadesp), braque ses projecteurs sur la jurisprudence de la Cour, notamment dans le processus électoral afin d’en tirer des enseignements pour des échéances prochaines.

Entretiens de la coopération à la Fadesp: La francophonie au cœur des échanges

L’univers littéraire béninois vient de s’agrandir. En effet, dans la journée d’hier jeudi 25 janvier 2018, s’est tenue la cérémonie de lancement de l’ouvrage ‘’Jurisprudence électorale commentée : la présidentielle de 2016 devant la Cour constitutionnelle du Bénin’’. Un livre qui jette un regard sur la jurisprudence de la Cour constitutionnelle, notamment en matière électorale, afin d’en tirer des enseignements pour des échéances électorales à venir.

Cette initiative des jeunes chercheurs de la Faculté de droit et de science politique de l’Uac, est le fruit d’une franche et jeune collaboration entre le Centre de droit constitutionnel, le Centre de documentation et d’information juridique (Cdij). L’ouvrage lancé est subdivisé en deux parties. La première est  consacrée aux contentieux des actes préparatoires, et la deuxième aux contentieux des actes constitutifs. Et chaque partie comporte des contributions en toute matière, précisément dans le processus électoral.

Après avoir rappelé comment le projet de ce livre à germé, le doyen de la Fadesp, le professeur Joël Aivo, a fait expliquer pourquoi cet ouvrage s’est appesantit sur l’élection de 2016. A l’en croire, c’est parce que ladite élection a été annoncée électrique en raison des différents acteurs. Mais à l’arrivée soutient-il, tout s’est bien passé en dépit des pressions çà et la subies par les différentes institutions chargées de la gestion de l’élection présidentielle.

« Ce numéro est assuré par les jeunes chercheurs » a-t-il précisé, avant de souhaiter qu’à cette jurisprudence commentée, succède la jurisprudence administrative.

Abondant dans son sens, Théodore Sossou Hounton, président de la Cdij, a loué les mérites de ces jeunes chercheurs à travers l’ouvrage qui, selon lui, est riche tant dans la forme que dans le fond. Prenant la parole pour donner leurs impressions sur le livre, les différentes autorités présentes à la cérémonie de lancement de cet ouvrage n’ont pas manqué de saluer la pertinence du travail des chercheurs, avant d’inviter les autres jeunes chercheurs à leur emboiter le pas. Il faut préciser que cette initiative est la première du genre

Commentaires

Commentaires du site 0