Libéria : Ellen Johnson Sirleaf exclue pour n’avoir pas fait campagne pour Boakai

Libéria : Ellen Johnson Sirleaf exclue pour n’avoir pas fait campagne pour Boakai

La présidente sortante du Libéria Ellen Johnson Sirleaf est accusée de n’avoir pas fait campagne pour son vice-président Joseph Boakai battu par le ballon d’or Africain George Weah au second tour des élections présidentielles.

Libéria : Georges Weah veut recruter 6000 enseignants nigérians

Le parti au pouvoir au Libéria ne digère toujours pas son échec lors du second tour des élections présidentielles du 26 décembre 2017. Ainsi, la présidente Ellen Johnson Sirleaf est prise en aparté par des militants qui lui imputent la responsabilité de l’échec de son vice-président Joseph Boakai.

Alors qu’il lui reste huit jours à passer à la tête de cet Etat avant de passer service au président élu George Weah, Ellen Johnson a été exclue de la tête de sa formation politique. Il lui est reproché de ne pas avoir fait campagne pour son vice-président Joseph Boakai.

Selon le communiqué du parti de l’Unité en date du dimanche 14 janvier 2018, le Comité exécutif a “voté l’exclusion” de la première femme élue à la tête d’un Etat africain, ainsi que de trois autres de ses dirigeants. Ellen Johnson Sirleaf s’est vue éjectée de sa formation politique après deux mandats consécutifs de six ans à l’âge de soixante dix-neuf ans. Le même communiqué relate “des violations de la Constitution du parti”, qui recommande à ses membres de “faire campagne aux élections pour le candidat du Parti de l’unité”, ainsi que “d’autres actions attentatoires à l’existence ou la réputation” de cette formation.

Cette éjection n’empêchera pas l’entrée en fonction du ballon d’or Africain qui prendra le pouvoir le 22 janvier 2018 prochain. George Weah, sénateur et légende du foot, a emporté sur Joseph Boakai par 61,5 % des voix contre 38,5 %.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 11 mois

    JE CONNAIS CETTE DAME .
    C’EST JUSTE UNE MARIONNETTE DES USA . UNE INGRA…TE .
    COMME ELLE N’A PLUS RIEN A PERDRE , ELLE REFUSE DE BATTRE CAMPAGNE POUR SON PROPRE CAMP .
    JUSTE LA NATURE SA..LE HUMAINE .