Manifestation contre le retrait du droit de grève: “2018, une année de lutte” selon Michel Adjaka

Manifestation contre le retrait du droit de grève:  “2018, une année de lutte” selon Michel AdjakaUNAMAB

Le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) a indiqué que les travailleurs doivent avoir à l’esprit que l’année nouvelle 2018 est celle des luttes syndicales.

Bénin : Michel Adjaka, l’empêcheur de « gérer en rond »

« L’année 2018 sera pour les travailleurs une année de lutte. Ne pensez pas que nous allons travaillez en 2018 ». Ainsi s’est exprimé le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin, Michel Adjaka lors de  la grande rencontre des confédérations syndicales à laquelle il a pris part ce vendredi 05 Janvier à la Bourse du travail.

Il a souligné, appréciant la loi qui retire le droit de grève aux magistrats et aux agents de la santé et aux paramilitaires que les travailleurs doivent s’apprêter à marcher, revendiquer et exiger le long de cette année. Pour Michel Adjaka, c’est par la grève que les travailleurs défendent leurs intérêts et les acquis sociaux et démocratiques. C’est pourquoi il les invite à rester « mobiliser et prêts pour défendre nos intérêts pris en otage par des bourreaux, des gens qui n’aiment pas la paix. Il fait constater que la position des politiciens du régime gouverne leur conviction ; sinon qu’est-ce qui sous-tend ce revirement aujourd’hui où certains avec qui l’Unamab avait marché par trois fois dans les rues de Porto-Novo pour s’opposer à toute tentative de retrait du droit de grève aux magistrats.

« Tant qu’ils ne vont pas accorder le droit de grève aux magistrats, les avantages et primes qu’ils accordent vont passer en perte et profit », soutient-il avec véhémence.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 10 mois

    Adjaka , le peuple est prêt pour la lutte à vos côtés, contre ce régime d’ apprentis dictateurs , voleurs magouilleurs 

  • Avatar commentaire
    dimocrate Il y a 10 mois

    Une bande de paresseux, ils ne peuent que travailler à la fonction publique.
    Voilà pourquoi il n´y a pas d´entreprises dans le pays.
    Triste Bénin.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 10 mois

      Toi , tu as bien raison de t’appeler ” dimoncrate” ce qui n’est pas bien loin de ” démon-crate ” par ton raisonnement 

  • Avatar commentaire
    dimocrate Il y a 10 mois

    Une bande de paresseux.

  • Avatar commentaire
  • Avatar commentaire
    kede abigael Il y a 10 mois

    pourquoi le nom s’affiche