Nigéria : Aboubakar Shekau tente de remettre sur pied Boko Haram

Nigéria : Aboubakar Shekau tente de remettre sur pied Boko Haram

À l'occasion du passage à l'an 2018, le groupe islamiste nigérian, Boko Haram, vient en effet de refaire parler de lui en transmettant une vidéo longue d'une trentaine de minutes aux médias locaux.

Nigéria : Boko Haram menace d’attaquer Abuja

Dans ce message vidéo, le chef historique du groupe terroriste, Aboubakar Shekau, assure que Boko Haram est bel et bien présent. En outre, Shekau dévoile que son groupe est à l’origine de plusieurs attaques ayant récemment eu lieu, notamment à Maiduguri où encore à Damboa.

De nombreux spécialistes expliquaient alors que cette vidéo n’était qu’un simple moyen pour Boko Haram de rappeler que le groupe djihadiste n’était pas encore dissous. Divisé, éparpillé, celui-ci ne faisait plus vraiment trembler les autorités, à tel point que Buratai, chef d’état-major de l’armée nigériane, s’est ouvertement moqué de l’organisation pour avoir manqué son projet d’attentat-suicide contre un hôpital.

Cependant, force est de constater que malgré ce certain recul pris par les autorités, Boko Haram continue de sévir dans certaines régions du Nigéria. En effet, le mercredi 3 janvier dernier, la petite ville de Gamboru, dans le nord-est du Nigeria a été le théâtre d’un terrible attentat, perpétré par le groupe islamiste. Au cours de cette attaque, 14 personnes auraient ainsi perdu la vie.

Cette annonce fait notamment suite à la disparition de 31 bûcherons dans la journée de mardi. En effet, un groupe d’hommes serait parti de leur village situé à la frontière entre le Cameroun et le Nigeria pour aller chercher du bois. Le chef d’une milice civile qui combat Boko Haram a confié que les bûcherons qui étaient partis chercher du bois dans une zone dans laquelle Boko Haram sévit ont disparu et assure que pour lui, ces jeunes hommes ont donc été kidnappés par la secte islamiste.

Il y a quelques semaines, Boko Haram avait déjà kidnappé et assassiné dix bûcherons eux aussi de Gamboru tandis que, toujours dans la même région, deux agriculteurs ont récemment perdu la vie après avoir été sauvagement assassiné par des combattants islamistes.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    kachalla wakil Il y a 6 mois

    bom yataci a gomborou ngala