(Pays de merde) Afrique : Et pourtant on s’y enfonce à volonté !

Dans quoi ? », demanderez-vous ?

(Pays de merde) Afrique : Et pourtant on s’y enfonce à volonté !

« Dans la merde, pardi ! » D’accord, cet instable « génie autoproclamé » que l’Amérique s’est donné, nous aura injuriés, et même atteints dans notre honneur.

USA : Paul Manafort, proche de Trump de nouveau visé par la justice

En traitant de « pays de merde » les nations dont les ressortissants, en résumé, cherchent un refuge économique aux Etats-Unis, Trump aura merdé, si l’on considère le tollé qu’a provoqué sa saillie.

Et pourtant, visant les mêmes nations, il les aurait qualifiées de « pays dans la merde » qu’il n’y aurait pas eu grand-chose à redire, si, par son expression, le Président américain parle des situations particulièrement fâcheuses et confuses qui caractérisent le Salvador, Haïti et le plus souvent les pays africains.

Et si, pour le Salvador, il fait ainsi allusion à la déchirante question des guérilleros, il a, comme à son habitude, la vue courte. Il manquerait sans aucun doute de compassion pour le peuple haïtien, s’il passe sous silence les conséquences du séisme de 2010 sur la situation actuelle de ce pays.

Mais nous, pays africains, notre réponse à Trump ne peut s’arrêter à une simple indignation, à de banales protestations.

Nous autres, devons montrer ou dire à ce type que les ubuesques situations de nos pays, confiscation de pouvoir, conflits post électoraux, entre autres, ne sont que des illusions ou des hallucinations vues d’ailleurs.

Que la misère organisée, le sous-développement entretenu, les violations de droit constituent de véritables promesses électorales consciencieusement réalisées.

Cela ne peut emmener qui que ce soit à nous traiter de « pays de merde », si ce n’est que très souvent cela fait de nous des pays dans la merde.

Et surtout que le Continent africain foisonne de bons exemples en matière de gouvernance, le Président américain est à la limite de la diffamation, en reliant la question des migrants à la gestion de ces pays.

Mais hélas, pour le plus emblématique de ces exemples sur le Continent qu’est la RDC, les vocables tels que merdier ou merdique n’auront malheureusement pas assez de charge péjorative dans la bouche du désopilant Trump.

Commentaires

Commentaires du site 0