Rencontre Gouvernement – Centrales : Une perspective douteuse

Rencontre Gouvernement – Centrales : Une perspective douteuse

La séance de travail entre les centrales syndicales convoquée à l’initiative du chef de l’Etat risque d’avoir du plomb dans l’aile.

Bénin – Cstb: Kassa Mampo “in”, Paul Essè Iko “out”

En prélude à la rencontre des centrales et confédérations syndicales prévue pour ce mardi à la présidence de la République, beaucoup d’interrogations taraudent les esprits. Plusieurs citoyens se demandent ce qui va ressortir de cette séance de travail centrales syndicales- gouvernement demain mardi. Selon la note de service du ministre du travail et de la fonction publique, l’invitation des secrétaires généraux et leurs adjoints vise à échanger sur la situation sociale à l’initiative du président de la République.

Il s’agit donc d’un début de solution à la fronde sociale. Mais cette manière de négocier n’est pas du goût du Secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin, Kassa Mampo. Au cours d’une émission ce dimanche sur radio univers, il a martelé que les lieux prévus pour dialoguer avec les travailleurs sont connus.

On ne négocie pas au palais de la République “, a affirmé le syndicaliste.

Il convient de dire, au regard de cette prise de position à quarante huit heures de la grande  rencontre tant attendue, que la conciliation des positions ne sera pas si facile.

Dès lors que c’est clair, pour les centrales syndicales que les lieux pour les négociations sont connus, visiblement, l’on peut imaginer une probable résistance des secrétaires généraux malgré l’enjeu de cette séance; parce que le gouvernement n’aurait pas choisi la procédure idéale.

Il faut souligner que l’Unstb, Cosi Bénin, Cgtb, Cstb, Cspib, Csub, Csa Bénin sont des centrales  et confédérations syndicales invitées par le ministre du travail et de la fonction publique à cette rencontre.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire

    Au fait personne n’est Jamais bon pour le béninois.c’était comme ça ils ont réalité Soglo et des années plus tard ils ont compris qu’il était mieux,pareil pour Kérékou,Yayi et aujord’hui Talon.mais il faut sortir du pays pour comprendre qu’en 54 and d’indépendance on n’a pratiquement pas bouger.on fait du surplace

  • Avatar commentaire
    M.A. K Il y a 3 mois

    Il partira dans 5ans parceque nous l’avons élu pour 5ans.Ceux qui ne sont pas contents pourront alors élir le politicien qu’ils pensent meilleur ou même mieux se présenter eux même puisqu’à travers les critiques on peut déduire qu’on a beaucoup de gens capables (même si bon nombre sont passés au fourneaux et nous les avons vu faire)
    Donc bref collez la Paix à notre président et allez traveller, c’est de cela dont le pays a besoin.

  • Avatar commentaire

    Il faut mettre balle à terre et répondre à l’appel du chef de l’Etat. La Nation d’abord svp. l’entêtement n’amène nulle part que dans le décor. Par conséquent l’intérêt supérieur de la Nation doit être notre guide dans tous nos comportements.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 3 mois

      Talon a-t-il pensé à l’intérêt supérieur de la Nation, quand il a négotié ily a trois semaines Avec les agents de santé et sans satisfaire les revendications comme li a Promis, a envoyé un projet de loi à l’assemblée pour supprimer le droit de gréves aux travailleurs de la république. Non, Talon est indigne de confiance. Il doit partir.