Système national d’intégrité au Bénin : un dialogue de haut niveau s’ouvre jeudi à Cotonou

Système national d’intégrité au Bénin : un dialogue de haut niveau s’ouvre jeudi à Cotonou

Après l’enquête sur le Système national d’intégrité (Sni) au Bénin, des personnalités et acteurs de tous les secteurs se retrouvent jeudi 25 janvier prochain, au Bénin Marina hôtel, pour un dialogue de haut niveau sur la mise en application du plan d’action adopté il y a un.

Affaire Metongnon – Cnss : Gustave Assah s’étonne qu’on n’ait pas accusé tout le Ca

Une initiative de Transparency international avec le consortium ’’Social Watch Bénin-Alcrer’’. Ce sera l’occasion pour les uns et les autres de s’informer sur ce qu’est le Sni ; les résultats de cette évaluation qui a révélé entre autres l’effectivité et le niveau de la tolérance de la corruption au Bénin et les réformes en cours, a annoncé le président du réseau Social Watch Bénin, Gustave Assah.

Reçu vendredi dernier sur « Café médias plus » à la maison des médias Thomas Mègnassan à Cotonou, il a indiqué qu’il s’agit également d’une rencontre de bilan du chemin parcouru dans la mise en application des recommandations et du plan d’action, issus de cette évaluation. Les résolutions de ce dialogue sont destinées à booster la mise en application dudit plan, pour la promotion de l’intégrité, le renforcement de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption au Bénin.

Pour mémoire informe le directeur exécutif de l’Ong Alcrer Martin Assogba, l’évaluation du Sni a été demandée par le gouvernement béninois, sur exigence de l’Union européenne (Ue). Elle a été confiée à Transparency international qui a choisi le consortium formé par le réseau Social Watch Bénin et l’Ong Alcrer, pour la conduire. La mise en application du Sni est une conditionnalité posée par les Partenaires techniques et financiers, avant le financement du 11e Fonds européen de développement (Fed), rappelle Gustave Assah

Commentaires

Commentaires du site 0