Bénin : Après Ajavon, Léhady, Mètongnon, la traque continue…

Bénin : Après Ajavon, Léhady, Mètongnon, la traque continue…

Vote de l’amendement au Bénin : l’He Atao a déshonoré le coran selon Guy Mitokpè

Le gouvernement de la rupture déroule son plan, du moins sa stratégie de lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics depuis quelques temps. Mais l’opinion perçoit beaucoup plus cette initiative comme un prétexte pour réduire à néant les opposants politiques les plus en vue. On assisterait donc à un déploiement de la politique de ruse et de la rage.

La lutte contre la corruption officiellement déclenchée au Bénin par le gouvernement Talon, passe pour un acharnement contre les concurrents politiques. Ce combat est avant tout noble, mais la manière dont il est mené, laisse le peuple perplexe. Elle suscite des interrogations et appelle à comprendre l’esprit qui guide cette opération dite « mains propres ». Tout part des audits, une étape préliminaire des enquêtes qui se termine bien souvent sans l’audition des futurs mis en cause. En effet, plusieurs personnes incriminées par des audits, se plaignent de n’avoir jamais été écoutées par les auditeurs. Et la persistance de ces différents audits visant la plupart du temps des hommes politiques membres de l’opposition, fait naitre des doutes. Des audits sélectifs et parcellaires, des actes qui ignorent le principe du contradictoire… sont tant de moyens dont les autorités abusent pour discréditer des leaders politiques qui ne partagent pas les idéaux de la rupture.

Ajavon, la risée de la rupture

Le président du patronat Sébastien Germain Ajavon, a pris ses distances d’avec le pouvoir suite à l’affaire de découverte de 18 kg de cocaïne, pour laquelle cet homme d’affaires béninois était à deux doigts d’aller en prison. Depuis cet événement, Sébastien Ajavon devra travailler à refaire son image. La rupture crée le branle-bas au sein des opposants avec des audits ciblés sur la gestion de certains leaders politiques, potentiels concurrents du régime de la rupture. Komi Koutché, Léhady Soglo font ainsi les frais de leur opposition au gouvernement de la rupture. Les deux derniers, chefs de partis, sont contraints à l’exile face à la persistance de la stratégie mise en place aux fins de les écrouer. On se souvient de l’arrestation manquée de

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire
    Émile Il y a 6 mois

    Talon le méchant des méchants. Plaise au ciel il payera tout avant de mourir

  • Avatar commentaire

    cette lutte n’en est pas une. Je vous fait remarquer que les audits ne ciblent non seulement les opposants au régime mais aussi ne ils ne couvrent que la période partant de brouille entre Yayi-Talon. En claire, tous les dirigeants qui étaient nommé dans cette période ne dépendaient pas de Talon, par conséquent ne lui rendaient pas compte. Ils étaient hors de son champs de corruption, donc ne pouvaient pas lui rendre service. Esprit de vengeance? Certainement, mais pas que…il faut mettre aussi hors jeu de potentiels adversaires. Voila ce à quoi se résume la pseudo lutte du ” J’ai reçu mandat pour agir”

  • Avatar commentaire

    TUNDE ah très bien , les gens comme toi existent encore au Bénin? Belle réaction . Alors là je suis fier d’être beninois

  • Avatar commentaire

    Mon cher bocco, je suis vraiment de ton avis. Les béninois sont bizarre même, c’est pourquoi les gens ne veulent pas de nous à cause de notre mesquineries.

  • Avatar commentaire

    La dissimulation de drogue dans les affaires de ajavon, l’emprisonnement sans charge du pauvre metognon et le limogeage forcé de lehady décredibilisent cette lutte contre la corruption. Dans ces conditions comment des gens qui ont eu à gérer et qui n’ont rien à se reprocher peuvent encore faire confiance à la justice et se présenter sereinement devant le juge.

  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 6 mois

    Il revient aux gouvernants de commenter la lutte ilsveulent et par qui ils veulent Le reste se fera à la justice L’essentiel est de commencer la lutte contre la corruption au Bénin Peu importe ce que chaque acteur politique en pense En fin de mandat la gestion de Talon et de son equipe sera aussi vérifiée

  • Avatar commentaire

    Mes chers Apparemment c’est quand la justice vous arrange que vous applaudissez. La justice a declare l’affaire non lieu et pourtant les gens citent encore Barthélémy kassa dans cette affaire. En droit le juge voit le forme et le fond. Si la forme n’y est pas le juge a raison de declarer l’affaire non lieu. Le peuple doit s’en prendre YAYI Boni qui a mal monté le dossier. Mieux qu’il vous souvienne que c’est sous YAYI que le dossier était envoyé a l’assemblée les FCBE étant majoritaire ont pourtant vote contre la levee de l’immunité de KASSA et puis après l’affaire a été declare non lieu. Pourquoi n’indexez vous pas le PR YAYI étant a la base de ce non lieu????

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 6 mois

    Observateur , que tundé s’instruise un peu de ton post , lui qui se veut plombé du cerveau 

  • Avatar commentaire
    Théophile l'observateur averti Il y a 6 mois

    pendant qu’il y a de grand vautours que les supers pilleurs de l’économie béninoise autour de qui ne sont pas inquiéter, nous avons encore en mémoire les scandales (maria-gléta(saca lafia),Icc (koukpaki et consort) ppea2(Barthélémy kassa)l’actuel maire de Porto-Novo impliqué dans une affaire de plus de 500 millons circulent librement dans le pays et occupent même des postes juteux, et on nous parlent de lutte contre la corruption. Ne dis-t-on pas que la charité bien ordonnée commence par soi-même ? pour le président Patrice Talon ne jette pas un coup d’oeil dans son propre camp s’il est vraiment sincère dans sa lutte. pour nous faire dormir on fait semblant d’arrêté le DG CCNB puis on apprend qu’il s’était relâché pendant que Laurent Mètognon dont la culpabilité n’est pas établie continue de croupir en prison. sacré Patrice Talon, sacré rupture. C’est cela la gouvernance du Benin Révélé par la ruse et la rage.Que Talon et son clan sachent que le pouvoir n’est pas éternel.

  • Avatar commentaire
    Azeto yeton Il y a 6 mois

    Talon lui est propre ? Pire plus que les autres grands voleur pas de pardon cher lui mauvais choix

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 6 mois

    Toute politique anti corruption menée au Bénin, peu importe le gouvernement qui la mène serait perçue comme acharnément. On va même à vouloir inculquer aux professionnels magistrats, la notion du respect du contradictoire. Cela n’incarne pas aux accusés d’imposer les manières dont ils seront entendus non plus.
    Pauvre Bénin quand tout amène à des conclusions politiques.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 6 mois

      @Jojolabanane,

      Demandez à Pata de faire poursuivre aussi les vautours qui sont autour de lui et qui avaient aussi participé à la bamboula de la racaille du Roi Yinwê et vous verrez que les béninois ne diront plus que c’est un acharnement politique.

      • Avatar commentaire

        Les béninois ne disent rien d’idiot comme vous. .. le gouvernement n’à pas à suivre vos intentions. Il est libre de procéder comme il veut..les mécontents n’ont qu’à mourir!!!! Personne ne réfute le fait que les mises en cause aient commis des impairs, alors ne devront ils pas répondre ? le timing ne leur appartient pas. Ils vont se soumettre

        • Avatar commentaire
          Amaury Il y a 6 mois

          @Tundé,

          Toujours dans des délires inconcevables. Je crois que vous avez été à l’école de Pata qui croit que le pays lui appartient comme son entreprise où il peut faire ce qu’il veut pendant 5 ans parce qu’il a été élu.

          Vous vous n’avez pas appris que pour la majorité des béninois, la manière dont la lutte contre la corruption est menée ressemble à de l’acharnement ? C’est une preuve que vous vivez vraiment en Amazonie. Tchrrr !

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 6 mois

    Ceci est une preuve que talon est un menteur de chez les grands menteurs , lui qui ose affirmer qu’il ne fait que ce qu’il dit .
    Il est pourri jusqu’au talon ce type