Cos-Lépi au Bénin : « On enfreint effectivement la loi », dixit He Vlavonou

Cos-Lépi au Bénin : « On enfreint effectivement la loi », dixit He Vlavonou

La non désignation des membres du Cos-lépi par le parlement est une entorse à la loi à en croire le député de l’Union fait la nation, membre du Bloc de la majorité parlementaire.

Bénin : Clotaire Olihidé appelle à la suppression du Cos-Lépi

Le député Louis Vlavonou a exprimé son sentiment au sujet de la non-désignation des membres du Cos-lépi. « On enfreint effectivement la loi », a affirmé le député de l’Union fait la nation, membre du Bmp.

Alors qu’il était invité sur l’émission Carte sur table de la radio Océan fm ce dimanche 25 février 2018, Louis Vlavonou a noté que « depuis 1990, du président Nicéphore Dieudonné Soglo à Mathieu Kérékou en passant par Boni Yayi, chacun trouve qu’il était difficile d’appliquer certaines lois ». Mais faut-il condamner l’exécutif ou le législatif de n’avoir pas respecter la loi dans ce sens ? Le député estime que

« L’actualisation de la liste électorale permanente informatisée fait dépenser inutilement l’argent alors que le Bénin ne dispose pas de grandes ressources ».

Le plus important, c’est l’actualisation de la Lépi avant les élections, soutient-il. Il a affirmé : « C’est l’actualisation de la Lépi du mois de juillet prochain qui est très important. On va crier tous si on ne fait pas tout pour actualiser le Cos-lépi de juillet prochain… ».   Selon lui, le Bénin ne va pas aux élections cette année. Cette position est-elle celle du groupe auquel il appartient ?

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Prince Il y a 7 mois

    C’est ce même talon qui critiquait le régime de yayi “d’État voyou” non…?et qui ne respectait pas les décisions de la justice. Le voilà lui-même sans scrupule qui viole violemment les injonctions de la haute juridiction. Pauvre type. Quant aux affamés députés dits BMP qui parlent sans vergogne et sans analyse personnelle. Soyez en sûrs c’est tjr avec sa ruse et sa rage qu’il réglera vos comptes cas par cas et dossier par dossier.

  • Avatar commentaire

    Ce qui fonde un état de droit c’est le respect des textes qu’on s’est librement choisi. On ne saurait prétexté d’une non tenue d’élection pour justifier le non respect des textes. Si la loi demande l’installation du cos-lepi chaque année, ça doit se faire. Ce qui est curieux, ce Vlavonou ne propose pas une version améliorée de la loi parce que c’est pas dans son intérêt. Il sait proposer le retrait du droit de grève. Pauvre type!!!!

  • Avatar commentaire

    Apres s’en etre mis plein les poches avec son copain ahouanvoebla, il veut nous dire quoi celui la ?
    Ces gens n’ont jamais respecte aucune loi, comme leur patron Hagbe !
    Sans foi, ni loi…
    Pas de loyaute, pas d’ideal, pas de fidelite !
    Une seule religion , l’argent !
    Ta-lon le corrupteur en chef l’a bien compris et leur sert la seule chose qu’ils venerent : l’argent !!!
    Et c’est ceux la qui sont charges de faire la loi !!!
    La seule loi qui les interesse actuellement, comment faire pour recuperer des milliards de fonds publics dans leur clubs electoraux sous pretexte de refome du system partisan !
    Bande de gougnaffiers !

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 7 mois

    Et ça se dit député de la Nation. Tchrrrr ! Quand une loi n’est pas pertinente, il faut la modifier plutôt que d’arguer de son impertinence pour la fouler au pied.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 7 mois

    C’est vraiment triste, si la loi est mauvaise modifiez là, mais ne violez pas celle qui existe!!!!

    C’est un minimum dans un pays démocratique.

    Rien ne doit justifier le non respect d’une loi en vigueur!!!
    Nous avons un sérieux problème de conception de la gestion des affaires publiques avec nos aînés qui sont actuellement aux affaires.

    Dans tous les cas, ils partiront tôt ou tard pour laisser la place à d’autres.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 7 mois

    Dans un Etat de droit la moindre des choses exigée de tous, c’est de respecter la loi.
    Si les institutions de la République se lèvent un Beau matin et décident qu’on peut parfois ne pas respecter la loi en vigueur, parce que entre temps elles ont trouvé des Arguments cohérent contre, alors comment peut-on exiger des populations de respecter la loi.

    nous nous habituons à des comportements dignes des fous et nul ne doit plus s’étonner de l’anarchie qui s’établira dans le pays.