Crise sociale au Bénin : Patrice Talon doit « calmer le jeu » selon les dignitaires musulmans

Crise sociale au Bénin : Patrice Talon doit « calmer le jeu » selon les dignitaires musulmans

Après le clergé catholique et les méthodistes, le chef de l’Etat a reçu en audience hier jeudi l’Union Islamique du Bénin. La délégation a abordé avec Patrice Talon, la situation socio-politique actuelle.

Sommets internationaux : Patrice Talon, mauvais élève de l’Union africaine, de la Cedeao et de l’Onu

Pour les dignitaires musulmans, le pays traverse une « période critique ». Le chef de l’Etat doit donc  en bon père de famille, « calmer le jeu» «  afin que toutes les forces productrices ou non de la richesse (du) pays retournent dans la sérénité à leur différents postes de combat avec la claire conscience que (le) patrimoine commun qu’est le Bénin est un pays de dialogue et de compréhension ».

La délégation a ensuite transmis à Patrice Talon un document qui contient  les plaintes et doléances des citoyens béninois ainsi que des propositions de résolutions. Pour Ousmane Ibrahim, vice-président de l’Union islamique du Bénin, un bon musulman n’est pas autorisé à critiquer ses dirigeants “surtout si c’est en public”. Les hôtes de Talon ont enfin émis le vœu de voir les confessions religieuses et le chef de l’Etat se réunir dans un creuset de dialogue pour discuter des sujets de société.

Balayer la maison Bénin 

Patrice Talon, a pour sa part, rappelé l’importance des réformes dans la construction d’un Etat crédible. Il a exposé les raisons qui  ont motivé ces réformes  avant de rassurer ses interlocuteurs de la bonne foi du gouvernement dont l’objectif selon lui est de balayer la maison Bénin pour qu’on y vive mieux et bien.

« Les dirigeants n’ont pas vocation à changer chaque Béninois en un être parfait, mais d’œuvrer à ce que le comportement de chacun ne soit pas préjudiciable à la vie en commun … Le rôle des dirigeants est de bien gérer ce que la nation leur a confié pour l’intérêt général » a déclaré Patrice Talon.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Spirit Il y a 8 mois

    Hahahahaha………

  • Avatar commentaire
    Mathilde Il y a 8 mois

    Notre président manipulateur de l’opposition sous Yayi…tient tient….l’arroseur est à son tour arroser…Dommage pour notre pays

  • Avatar commentaire

    Qui tue par l’épée péri par l’épée. Je crois et je pense que l’élection de Talon est une pénitence pour lui afin qu’il comprenne et de mésuse l’ampleur de la gouvernance dans la crise. Il vit ce qu’il a fait vivre à Yayi.

  • Avatar commentaire

    je dirai que talon est pris à son propre…jeux

    N’est ce pas lui…qui ..par télécommande..manipulait le syndicalistes…contre yayi..

    Il a élévé…des c.h.iens…qui lui mordent le cu…….

  • Avatar commentaire
    Delphin Gouvoéké Il y a 8 mois

    Je remercie la délégation de la communauté islamique pour leur clairvoyance car effectivement, les curseurs sont au rouge et nous devons nous mettre autour de la table pour un débat dont les issues permettront à chaque citoyen de se sentir béninois.

    • Avatar commentaire

      Ces réligieux….n’ont rien avoir…dans ce débat..

      Et je ne souhaite..pas que mon pays…devienne comme le sénégal…

      On ne doit pas leur accorder du crédit…et qu’ils sont concentrent…dans le cultuel….de leur co réligionnaire..

      Ici…il suffit…tout simplement de bastonner,mater,casser la gueule..puis renvoyer…sans indeminités…tous ceux qui ne veulent pas travailler…et veulent…un salaire

      Le salaire…qu’il réclament…décend il du ciel…

      En fin…qui pourra me dire…les limites…des révendications…dans ce pays..

      Nul n’est tenu..d’etre dans un systeme..ou il ne se sent pas bien..

      Celui…qui veut… démissionne…un point c’est tout

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 8 mois

    Qu’il ne le calme pas et il verra. S’il veut la bagarre, il va l’avoir jusqu’en 2021, malheureusement pour le Bénin