Démission de Desalegn en Ethiopie : Un signe pour les activistes togolais

Démission de Desalegn en Ethiopie : Un signe pour les activistes togolaisHailemariam Desalegn, lors d'une interview, Addis-Abeba, Ethiopie, le 17 mars 2016

Les activistes togolais adeptes de l’alternance et du respect des principes démocratiques n’entendent pas déposer les armes tant que le président Faure Gnassingbé s’entêtera à se maintenir illégalement dans son douillet fauteuil au palais de la présidence du Togo.

Ethiopie : Un million de personnes victimes des affrontements ethniques

Après l’évêque de Lomé Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, qui a fait de troublantes révélations sur les alliances sataniques du président Faure, ce sont les activistes du Togo notamment Farida Bemba Nabourema très connue pour ses critiques envers le régime Faure, et pour avoir également lancé une sorte de campagne « Faure doit partir maintenant, pas en  2020 », exhorte le peuple du Togo à s’inspirer du cas éthiopien pour renverser Faure.

Dans un récent post sur sa page Facebook dont la photo de couverture porte la mention ‘’Faure must go !’’(Faure doit partir), la jeune activiste demande au peuple togolais de prendre exemple sur la démission de Desalegn Hailemariam. Une démission qui est intervenue après plus de trois ans de violence qui ont fait des centaines de morts dans le pays. Dans cette crise éthiopienne des partenariats flous ont été noués sur le dos des paisibles populations pour permettre au premier ministre d’avoir l’estime des puissances occidentales.

Si les Ethiopiens ont pu, nous Togolais aussi pouvons

Les peuples viennent toujours à bout des redoutables dictateurs, raison pour laquelle Farida Bemba Nabourema invite ses compatriotes à intensifier la pression. L’objectif est clair, bouter Faure dehors. « C’est difficile mais tout noble combat nécessite des sacrifices », reconnait l’activiste qui assure que les ressources seront en train d’être mobilisées pour la cause

Commentaires

Commentaires du site 0