Fusillades aux USA : Donald Trump envisage d’armer les professeurs

Fusillades aux USA : Donald Trump envisage d’armer les professeurs

Après la fusillade dans une école de Floride, le président Trump a décidé de proposer quelques mesures chocs.

USA : une autre proche de Donald Trump humiliée dans un restaurant

Les répercussions de la tragédie de la fusillade dans une école en Floride, qui nous le rappelons, a fait 17 morts, continuent de se faire ressentir. En effet, après que de nombreuses personnes aient manifesté et demandé une nouvelle loi sur le contrôle des armes à feu, le président américain, longtemps contre quelconque mesure de ce genre, s’est lui-même déclaré en faveur d’une loi obligeant les armuriers à vérifier le background des personnes souhaitant en acheter une.

Recevant tour à tour les membres des familles ayant perdu l’un des leurs à l’occasion de cette fusillade, le président américain, qui a pourtant assuré à la National Rifle Association (NRA), lobby des armes le plus puissant aux États-Unis qu’ils avaient un vrai ami la maison blanche, semble cependant, reculer. En effet, celui-ci a écouté le chagrin et les propositions de chacun, tout en avançant les siennes. Parmi celles-ci ? Armer le corps enseignant, ni plus ni moins. En effet, Donald Trump souhaite armer certains professeurs. Bien entendu, ceux-ci porteraient une arme dissimulée et suivraient des heures de formation spéciale afin d’apprendre à manier leur pistolet et surtout, à se contrôler.

Critiquant les lieux publics où porter une arme est totalement interdit, Trump espère ainsi dissuader les “lâches”, comme il les appelle, à se rendre dans de tels endroits afin de tirer sur des gens tout en étant sûr de ne pas recevoir de riposte. En plus de cette mesure, qui n’a rien d’officielle, le président Trump a assuré que l’âge minimum légal afin d’acheter une arme sera relevé. En effet, dans certains états, dont la Floride, il est possible d’acheter une arme dès 18 ans. Une erreur qu’un père de famille ayant rencontré le président a appelé à vite réparer, proposant d’imposer l’âge de 21 ans comme étant l’âge légal obligatoire.

Si pour le moment, aucune de ces idées n’est entrée en vigueur, la société américaine semble prendre conscience du danger de la libre circulation des armes à feu. Dans un pays ou pas moins de 300 millions de pistolets et mitraillettes sont en circulation, la situation devient, en effet, assez compliquée. Face à cela, les jeunes de l’école visée par la fusillade ont décidé de se mobiliser et ont ainsi débuté de nombreuses manifestations, assurant que cette fois-ci, le mouvement ne faiblirait pas.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 5 mois

    Il est fou à lier celui-là