Jeune chambre internationale: le Bénin accueille la Camo du 09 au 12 mai 2018

Jeune chambre internationale: le Bénin accueille la Camo du 09 au 12 mai 2018

Bénin : Le Front d’action des syndicats de l’éducation annonce une grève de 72 heures pour demain

C’était à la faveur d’une conférence de presse ce vendredi 16 février 2018, au Ministère des affaires étrangères à Cotonou. Occasion pour ses membres de décliner les différentes activités qui vont meubler cette conférence d’opportunités économiques et culturelles. Après 1993 et 2005, Cotonou accueille à nouveau la Conférence Afrique et moyen orient (Camo).

L’engagement du gouvernement béninois et des partenaires dans le montage du dossier de candidature de la Jeune chambre internationale Bénin (Jci-Bénin), à la soumission en 2016, ont porté des fruits. Conséquence, Cotonou sera du 09 au 12 mai prochain, la capitale de la citoyenneté active à travers cette conférence qui regroupera plus de 120 pays. La Jci est une organisation de jeunes âgés de 18 à 40 ans, présente dans 125 pays de par le monde et subdivisée en zones. La zone Asie, Pacifique, Amérique, Europe ; et la zone Afrique et moyen orient dont le Bénin fait partie. Chaque année, les membres jeune chambre de ces différentes zones se retrouvent pour faire le bilan ds activités dans leurs communautés respectives.

La Camo est donc un creuset d’échanges entre les membres jeune chambre du Bénin et autres pays de la Zone Afrique et moyen orient, mais aussi des autres zones, sur les questions de développement. C’est d’ailleurs à juste titre que le thème de cette édition 2018 a été choisi : « Promouvoir les Organisations de développement durable à travers la citoyenneté active ». Dans ses propos liminaires, le directeur de la Camo Miguel Houèto, a fait savoir que c’est une chance pour le Bénin d’accueillir la Camo. Selon ses explications, au cours de cette conférence les membres jeunes chambres saisissent les opportunités et explorent les nouvelles idées pour accroître leurs capacités dans leur communautés respectives.

« Cette opportunité qu’a le Bénin et la courageuse décision du gouvernement d’ouvrir notre pays à tous les pays africains, permettent d’attendre le maximum de membres » a-t-il déclaré.

Des activités prévues

Pour cette conférence poursuit-il, « nous attendons un effectif de 1200 membres. Au cours de cette conférence, nous aurons plusieurs activités comme les assemblées générales statutaires, des projets de développement, des rencontres d’affaires économiques entre membres jeunes chambres et partenaires… Nous aurons également la soirée culturelle béninoise. En somme, nous allons vendre le Bénin », a-t-il souligné.

Il conclut en invitant les jeunes du Bénin à s’associer à la Jci-Bénin et celle du Moyen orient, pour des luttes plus efficientes dans la cité comme le président 2018 de la Jci-Bénin, Odilon Gildas Sèhlin.

La Jci, une organisation qui rebattit l’individu

Après avoir rappelé le statut de la Jci-Bénin, Odilon Gildas Sèhlin a fait observer qu’elle est répartie sur tout le territoire national avec 40 organisations locales. «Pour le compte du mandat 2018, nous avons 1300 membres déclarés. Et notre objectif pour la fin de cette année, c’est de passer à au moins 50 organisations locales pour dépasser la barre des 2000 membres déclarés », a souhaité le président. Il invite les jeunes à tout faire pour intégrer cette organisation qui déforme, transforme et forme l’individu pour un mieux-être dans la communauté.

Abondant dans son sens, le vice-président de la Jci Itahi Mayeré, a expliqué que la jeune chambre est un réseau de jeunes qui mobilise les gouvernants, les hommes et femmes d’affaires en plus de la société civile, pour des projets de développement. Avec l’académie de la citoyenneté active qui se tiendra à Cotonou poursuit-il, « nous continuons de renforcer les capacités des jeunes pour des changements positifs dans leur communauté… Nous utilisons aussi cette opportunité pour lancer notre campagne dénommée ‘’Je suis l’Afrique et le moyen orient’’.

C’est un projet qui parle d’environnement, afin que les jeunes puissent contribuer à un environnement durable pour les générations à venir » ajoute-t-il. Pendant cette conférence conclut Itahi Mayeré, « nous allons faire une sortie dans le marché de Dantokpa pour faire du nettoyage ». Cette conférence est pour les acteurs culturels et économiques, une nouvelle opportunité d’accroître leur chiffre d’affaire et d’étendre leur réseau d’affaire dans la zone Afrique et moyen orient

Commentaires

Commentaires du site 0