Nourénou Atchadé sur la Charte des partis politiques : « Il faut supprimer l’article 11 et autre… »

Nourénou Atchadé sur la Charte des partis politiques : « Il faut supprimer l’article 11 et autre… »

Le député Nourénou Atchadé, secrétaire à la communication du parti FCBE, invité sur l’émission 90 minutes pour convaincre de la radio nationale a exprimé sa position sur la nouvelle charte des partis politiques en étude au Bénin.

Après le rejet du projet de constitution: les députés exigent des excuses de Rosine Soglo

Il y note plusieurs dysfonctionnements qu’il faut supprimer au nom de la démocratie. La nouvelle charte des partis politiques a fait l’objet d’un séminaire parlementaire le jeudi 15 et vendredi 16 février dernier à Cotonou.

Selon les explications du député Nourénou Atchadé, cette charte regorge des dispositions ‘’suicidaires’’ pour la démocratie. C’est pourquoi, dans les débats, il a été question de la suppression de l’article 11 et également de l’Agence envisagée pour gérer les partis politiques. « Le débat est qu’on supprime l’article 11 de la charte, qu’on supprime l’agence nationale d’enregistrement des partis politiques… », a indiqué le député. Il note que la charte envisage le principe d’autorisation au principe d’information adopté jusque-là.

« Nous avons estimé que ce n’est pas une bonne chose, ce n’est pas la démocratie. En l’état cela ne respecte pas la démocratie », a affirmé l’honorable Nourénou Atchadé.

« Par rapport au financement public des partis politiques, la charte demande d’avoir 1/5ème soit dix sept députés et 2/5ème des députés doivent être élus dans les circonscriptions électorales ; ce n’est pas aussi normal, est-ce qu’il faut être fort avant de bénéficier de l’aide publique, l’aide public c’est la contribution de tout le monde », s’est-il désolé faisant allusion au Parti Communiste du Bénin qui pourrait disparaître de l’échiquier politique si on votait cette charte. Selon ses propos, le PCB a beaucoup contribué dans l’avènement de la démocratie au Bénin.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 2 mois

    Tout ce mic mac de Pata et de ses affidés c’est du pipeau. Qu’ils appliquent la charte des partis telle qu’elle existe aujourd’hui et vous ne verrez pas plus de 10 partis.

    Qu’on cesse de nous distraire et qu’on s’occupe des vrais problèmes de la nation.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

    Dire qu’il faut seulement aménager quelques articles ne fera pas l’affaire.

    Il faut aller à la racine du mal et qu’au bout du compte qu’il y ait en tout et pour tout deux grands partis: 1 parti progressiste s’allignant sur la démocratie sociale et l’idéologie gauchiste et 1 parti conservateur de la droite démocratique soutenant la préservation de la vie , de la nature , de l’écologie et de l’environnement.

    Ce faisant, une convention nationale particulière doit être faite au parti communiste du Bénin (PCB), qui a traversé et survécu toutes les tempêtes politiques de notre pays,le seul parti qui a été toujours à l’avant garde sur le plan national, organisé et structuré et qui a beaucoup oeuvré pour l’avènement de la démocratie.

    Le financement ne devrait pas être conditiponné par le nombre de député obtenu par le parti à l’assemblée nationale mais plutôt par un pourcentage convenu (5%, 10%) de la totalité des suffrages exprimés. Vu notre histoire et l’expérience vécue, il est d’une nécessité vitale que pour être reconnue comme parti , chaque parti parvienne à avoir des mnillitants résidants dans chacune des villes importantes et autres localités des 12 départements du pays. Et que chaque parti ait une cellule dans chacune de ces localités.

    Il faudrait aussi adopté un système de vote. Le systeme de vote pourrait être une combinaison : nominale/relationnelle. Ce qui veut dire que pendant les élections législatives et communales on peut voter un candidat nommé d’un parti ou la liste de ce parti ou les deux en même temps.

    La répatition des places à l’assemblée se fera de la sorte que pour un parti donné le candidat ayant obtenu la majorité absolue des suffrages dans une circonscription gagne directement un siège à l’assemblée. Et il en sera de la sorte pour chaque parti. En fin de compte la totalité de ces places gagnées directement sera soustraites du total des sièges de l’assemblée. Le reste sera de réparti sur les partis selon le pourcentage des suffrages exprímés sur le territoire national qu’ils auront obtenu par leurs listes respectives.

    La transhumance pendant la durée de l’égislative sera interdite.

    • Avatar commentaire
      Che Guevara Il y a 2 mois

      En plus de la transhumance qui sera interdite, il faut que l’immunite parlementaire soit levee automatiquement des qu’un deputé est cite dans une affaire de justice afin qu’il aille répondre devant la justice des allegations.Il garder son salaire jusqu’a son inculpation par la justice.

      Je pense pour ma part que le developpement doit commencer au niveau local. De ce point de vue, il faut categories les parties politiques en partis locaux et nationaux. Seuls les partis ayant un status local peuvent avoir des candidats pour les elections communales.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 2 mois

    Une formation politique qui n’a pas de député peut bien avoir que des élus locaux et mieux contribuer à l’animation de la vie publique plus que ceux qui ont des députés.

    Surtout que nous savons dans quelles conditions nos députés sont élus.

    Les réformes de Patrice TALON montrent toujours des carences en matière de principes démocratiques.
    Que cet homme abandonne toutes ses réformes, car il n’est pas à la hauteur de la tâche, notre pays ne fait que reculer dans tous les domaines avec cet homme.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 2 mois

    L’essentiel est que les règles soient fixées au bout d’un processus consensuel et que ceux qui doivent disparaître disparaissent. Nous avons assez de partis telecentres dont la participation à l’animation de la vie publique se réduit à des communiqués de presse à la sauvette.
    Ce multipartisme sauvage est une honte et ne sert pas la démocratie.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara Il y a 2 mois

    Qu’a apporte ce multipartisme integral a notre pays depuis 1990?
    Ce systeme n’est nullement garant de la democratie dans le pays

    • Avatar commentaire
      Gombo offline Il y a 2 mois

      Dites nous ce qu’a apporte au pays le parti unique du Prpb pendat 15 ans  celui du pdu au lendemain des independances formelles ?

      • Avatar commentaire
        Che Guevara Il y a 2 mois

        IL ne faut faire la confusion entre multipartisme integral que nous subissons et la democratie.
        En quoi l’existence de parti politique dans chaque rue du benin contribue a la vitalite de la democratie? C’est du pur desordre.
        Ces pseudo partis politique ne sont meme pas capables de mener des debats de fond sur le devenir de cette nation. A chaque fois queque des sujets importants sont sur le tapis, ils disparaissent tou et rentrent en hibernation.
        Leur principal role consiste a animer la vie politique, de proposer des politiques alternatives de gouvernance, etc…

        Malheureusement nous n’assistons a rien de tout cela, mais a des entourloupettes, des aliases contre nature pour proteger des interets personnels, a des vente de logos de partis au plus offrant etc…
        Est ce a ce ideal que nous aspirons?

        Il est temps de nettoyer tout ce bordel, et de definir des regles et lignes claires de fonctionnement et d’existence.

        By the way, Je n’ai jamais promu le parti unique.
        Encore que en son temps on a pas assiste a toute cette cupudite qui aveugle nos hommes politiques de nos jours et qui les transforme en des rapaces sans aucun egard pour le peuple.