Ravip : Des difficultés au Sud, bon déroulement au Nord

Ravip : Des difficultés au Sud, bon déroulement au Nord

Le Bénin est dans un processus de Recensement administratif à vocation d’identification de la population depuis novembre 2017. Au sud du Bénin, les citoyens évoquent des difficultés à se faire enrôler. Mais c’est tout le contraire au Nord.

Deuxième programme Mca au Bénin: Tout au point pour l’entrée en vigueur

Le ministre du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané est en tournée gouvernementale dans la région septentrionale du Bénin pour superviser le déroulement du Recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip). Il note des avancées dans le processus au niveau de la commune de Ouakè.  « A l’inverse des constats fait au début du mois de novembre dans les autres communes de la Donga et même de l’Atacora, il y a d’importants progrès dans le déroulement de l’opération », a déclaré le ministre Abdoulaye Bio Tchané.

Il a également constaté que : « Le temps mis pour traiter les individus s’est sensiblement réduit et le nombre traité par jour a substantiellement augmenté pour atteindre même le chiffre optimal qui avait été prévu par l’Agence nationale de traitement (ANT) ». S’il est à noter sur la base des observations du ministre que tout se passe bien au nord, c’est tout le contraire au Sud Bénin. Les échos de la plainte des citoyens se font retentir au quotidien sans susciter la moindre réaction des autorités. A Cotonou et environ, les citoyens continuent par exemple de rechercher les centres d’enrôlement. Ceux qui s’y présentent sont assujettit aux caprices des agents recenseurs  qui ne font que dicter leur loi, parfois limitant le nombre de personnes à recenser…

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 mois

    Pour le peu de temps que j’avais accès à ORTB en Amérique du Nord, les informations à la télévision et les caméras étaient braquées sur le Nord. Je pense que le terme “développemen” utilisé dans mon premier blog a un caractère exagéré.
    Mais il est à souligner que le gouvernement s’intéresse plus aux affaires dans le  Nord qu’au Sud. Il ne devrait pas y avoir de différrence au point de vue de projets gouvernementaux entre le Nord et le Sud d’où j’avais avancé le terme “équilibre” dans mon premier blog.
    Par manque de Conscience et de jugeote, nous avons détourné et continuons de détourner l’argent de l’état.
    Maintenant voyons de près le malaise s’il y en un au Sud. De mon point de vue de loin et étant du Sud, si le Sud a la vocation pour la bureaucratie, la bureaucratie sans idées est un arbre sans racines, et elle périt d’une manière lamentable, et nous assistons les effets à travers le quotidien.  Le Sud doit se regarder dans le mirroir.

  • Avatar commentaire

    Pouvez-vous expliquer en quoi le Nord est “mieux” développé que le Sud?
    Une argumentation permettrait peut-être de vous comprendre.
    Mais juste une affirmation…

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 mois

    Le tribalisme aveugle:

    J’ai toujours examiné d’un angle différrent la politique de deux poids deux mesures qui se joue au Bénin, c’est-à-dire la différence rampante qui se joue entre le Nord et le Sud.
    Pourquoi il n’y a personne au sein du gouvernement pour mieux défendre les intérêts du Sud?
    Pourquoi manque-t-il tant d’équilibre dans les affaires gouvernementales entre le Nord et le Sud?
    Pourquoi le gouvernement a tendance de mieux développer le Nord au détriment du Sud?
    Atlantean voit de mauvais oeil le tribalisme aveugle qui se joue de gouvernement en gouvernement au Bénin.
    Pourquoi Le Ravip fonctionne bien au Nord et non pas au Sud?
    J’accuse Le Ministre X, il devrait en bonne conscience aller au fond du problème avant de nous donner ses constats.

    • Avatar commentaire
      Adjavi Il y a 4 mois

      C’est quand même simple à s’imaginer: Au sud, cest ‘individualisme, le moi et surtout le manque de patience. Regarde l’origine da la plupart des syndicaliste qui n’urtisent rien que l’affront pour les revendications. Au sud, on se croit tous intelligents.

      Par ailleurs, après le port, nous n’avons que le coton qui produit la richerche au Bénin. Ce produit est cutivé au nord du pays et vous voulez qu’on les laisse pour s’occuper seulement des burocrates