Acquisition de compteurs à prépaiement au Bénin : l’Etat suspend le contrat entre la Sbee et Made Sarl

Acquisition de compteurs à prépaiement au Bénin : l’Etat suspend le contrat entre la Sbee et Made Sarl

Le contrat d’acquisition de compteurs à prépaiement entre la Sbee et la société Made Sarl a été suspendu par le dernier conseil des ministres. Cette décision intervient après quelques irrégularités observées dans l’exécution de ce marché.

Bénin : le gouvernement réduit les frais de transit des véhicules d’occasion

En effet, la société Made Sarl, fournisseurs de compteurs à prépaiement devrait livrer à la Sbee 15 000 compteurs monophasés monoblocs de type STS (48.664 Fcfa l’unité). C’est en tout cas les termes du contrat que les deux structures ont signé le 26 mai 2016.Mais à la fin du délai contractuel, Made Sarl qui a entre temps reçu une avance, n’a  pu fournir que 15 00 compteurs à prépaiement.

Des machines qui n’ont pas été réceptionnées parce que les tests n’étaient pas concluants. Afin de satisfaire au plus vite ses clients,  la Sbee a contacté la Société SGE pour acquérir d’autres compteurs à prépaiement ayant les mêmes marques et les mêmes spécifications que ceux qu’elle voulait acheter chez Made Sarl. La société SGE  propose à son potentiel  client, un stock de 14 500 compteurs dont l’unité était vendue à 29 999 Fcfa. Les discussions entre les deux sociétés n’iront pas plus loin.

Entre temps la société défaillante (Made Sarl) recontacte la Sbee et promet de lui livrer des compteurs performants dans les meilleurs délais.Cette proposition était censée épargner à la Sbee le versement d’une autre avance à un fournisseur. La société d’Etat accepte et commande de nouveaux compteurs sur la base d’un avenant au premier contrat signé le 26 mai 2016 avec Made Sarl.

En exécution de cet avenant, la société a fourni 5000 compteurs aux spécifications techniques non conformes à celles qui sont attendues. Il convient de souligner que l’exécution de cet avenant ferait subir à la Sbee une perte de 242 645 000 Fcfa. Face à cette situation qui n’arrange pas l’Etat béninois, le conseil des ministres a décidé de suspendre l’exécution du  contrat.Il a aussi décidé de saisir l’Autorité de régulation des marchés publics pour quelle mette à nu les possibles irrégularités qui ont entaché ce marché. Pour d’éventuelles investigations,les dirigeants de la Sbee sont instruits pour mettre sous scellés les 5000 compteurs livrés.

Commentaires

Commentaires du site 0