Après son retrait de la CPI : Duterte appelle d’autres pays à faire de même

Après son retrait de la CPI : Duterte appelle d’autres pays à faire de même

Après avoir décidé de retirer les Philippines du Traité de Rome, Duterte appelle d'autres pays à suivre son exemple.

Journalistes palestiniens tués par l’armée israélienne : RSF saisit la Cour pénale internationale

Le président des Philippines, monsieur Duterte s’en est récemment pris à la Cour Pénale Internationale, quelques jours avoir notifié La Haye, de la décision prise par son gouvernement de se retirer du statut de Rome. 

Ce Traité de Rome, créant la CPI, a été adopté en 1998, mais n’entrera en vigueur qu’en 2002. Cette cour pénale internationale est en fait chargée de travailler sur des crimes de guerre, génocides et crimes contre l’humanité. Or, selon Duterte, ce traité ne vaut pratiquement rien puisqu’il n’a « été préparé par personne ». Accusant également la CPI de racisme  selon lui, elle ne s’en prend « qu’aux noirs », Duterte appelle ainsi tous les pays n’ayant pas pris la décision de quitter le traité, de le suivre. 

Si cette décision a de quoi choqué, il faut savoir que la CPI a en effet décidé d’ouvrir une enquête à l’encontre du dirigeant philippin, pour la véritable purge qu’il a opéré dans son pays, donnant l’ordre d’abattre des dizaines de milliers de personnes afin d’éradiquer le trafic de drogue dans son pays. Selon les chiffres officiels, pas moins de 4,100 trafiquants et consommateurs de drogues auraient été assassiné. Cependant, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. En effet, selon certains ONG présentes sur place, il faudrait multiplier ces chiffres par trois afin d’obtenir un bilan qui s’approche de la réalité.

Si ce retrait se fait réellement, celui-ci ne sera effectif que dans un an et celui-ci n’empêchera pas la CPI d’enquêter sur les crimes commis entre 2011 – date d’entrée des Philippines dans le Traité de Rome – et la date officielle du retrait. Mais cela ne semble pas faire peur au dirigeant philippin, qui assure de son côté que ce traité, ratifié par « des idiots blancs de l’UE » n’est en fait qu’un moyen de « se repentir » face à la colonisation, période ou toujours selon Duterte, « quand ces gens (les Européens, ndrl) sont allés en Afrique, ils ont tué les Arabes. ».

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    kassoum Il y a 4 mois

    il faut cuite la cpi vraiment L’Afrique va mal

  • Avatar commentaire

    La majorité des pays africains n’ont pas d’indépendance. Ils vivent toujours sous domination étrangère et donc pas grand espoir de les voir oser lever le petit doigt. Mais je suis convaincu que cela changera quand notre génération sera au pouvoir et cela ne tardera plus.