Armand Zinzindohoué au sujet de la crise : « Peut-être que des gens travaillent dans l’ombre […] »

Armand Zinzindohoué au sujet de la crise : « Peut-être que des gens travaillent dans l’ombre […] »

L’ancien ministre de l’intérieur, Armand Zinzindohoué est intervenu sur la crise qui secoue le Bénin depuis des mois au cours de son passage sur l’émission Carte sur table ce dimanche 18 mars 2018.

Bénin : Le ratio sécuritaire est faible selon Armand Zinzindohoué

Le Bénin doit sortir de la crise. C’est l’appel de l’ancien ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Armand Zinzindohoué.

L’invité de l’émission Carte sur table de la radio Océan fm a indiqué que la crise n’arrange personne. « Ce n’est pas une crise qui nous arrange. Ni la population, ni le gouvernement », a affirmé Armand Zinzindohoué.

Il faut qu’on sorte de là, a-t-il martelé implorant le génie béninois pour aider à résoudre la situation.  Il a également demandé aux deux parties, le gouvernement et les centrales et confédérations syndicales  de maintenir le dialogue. Il ne doute pas non plus que les syndicalistes sont des parents d’élèves qui doivent entendre raison.

Par ailleurs, Armand Zinzindohoué soupçonne une manipulation des grévistes. Il ne s’est pas empêché d’affirmer : « Peut-être que les gens travaillent dans l’ombre pour que la grève perdure ». Ces propos de l’ancien ministre de l’intérieur rejoignent ceux des membres du gouvernement qui estiment qu’il y a une main invisible derrière les syndicalistes.

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire
    Benoît Il y a 9 mois

    on a l’impression qu’aujourd’hui plus personne ne réfléchit dans le pays pour se faire une opinion juste et réaliste des problèmes. c’est à croire que nous ne sommes plus à 80% d’analphabètes mais plutôt à 99%, le seul pourcentage restant étant nos gouvernants.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 9 mois

    HEUREUSEMENT QUE DIEU PARDONNE TOUS LES PECHES SINON CET INDIVIDU BOMBARDE VENTILATEUR DE YAYI BONI IRAIT DROIT EN ENFER .
    A T’IL FINI DE CONFESSER SES PECHES SUR LES 165 MILLIARDS PILLES SUR LES PAUVRES NAIFS DE BENINOIS EN COMPLICITE AVEC LE PLUS GRAND BAN…DIT DU 21 EME SIECLE LE PAPA DU CHANGEMENT ET NATIF DE TCHAOUROU .
    A PROPOS DES MAINS INVISIBLES QUI AGISSENT DANS L’OMBRE , CE N;EST QUE JUSTICE FAITE .DIEU REND LA MONNAIE A TALON QUI IL Y A QUELQUES ANNEES FINANCAIT PAR SA [TELECOMMANDE ] DEPUIS PARIS EN EXILE LA GREVE AU BENIN AU TEMPS DE YAYI ET SON PETIT GENDRE KOMI KOUTCHE L’INVENTEUR DES FAUX DIPLOMES ET CONCOURS FRAUDULEUX .
    ARMAND ZINZINDOHOUE DANS UN PAYS RESPONSABLE DEVRAIT FINIR SES JOURS A MISSRETE EN TRAIN DE LABOURER SUR LA MONTAGNE SAN TERRE .

  • Avatar commentaire
    Sydney Il y a 9 mois

    Hummm!!! il y a trop de grévistes affamés par ici!!

  • Avatar commentaire
    Sulivan Il y a 9 mois

    Qui n’a pas travaillé n’a pas droit au salaire! ça suffit, cette ignorance ou ce bafouement des textes qu’on tente vaille que vaille de faire avaler au peuple. Les grèves qui ont pour motif la défense des libertés publiques et qui portent sur les droits acquis des travailleurs ne donnent droit à aucune retenue sur salaire, et c’est le cas. A défaut de satisfaire valablement aux revendications légitimes des travailleurs, que les défalcations opérées au mépris de la loi n°2001-09 du 21 juin 2002 portant esxercice du droit de grève en République du Bénin soient rétrocédés pour l’apaisement de la crise.

  • Avatar commentaire

    Nous sommes malheureusement dans un pays où c’est l’intérêt individuel qui est le mot d’ordre. Prêt à crouler tout le pays si celui qui est à la tête n’est pas l’un des nôtres. Triste. Aucun sens du patriotisme. Le pays vas avancer comment..? Quand on est opposants on doit simplement contrôler la mouvance et les amener à bien faire. Mais non ici au Bénin il faut l’empêcher de bien faire pour le pays..! 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 9 mois

    Un zangbeto qui croit reconnaître des zangbetos ; pas serieux ce type 

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 9 mois

      Pour reconnaître un zangbeto il n’y a pas mieux placé qu’un ex-zangbeto. Pas si bêtes que ça les propos de “Monsieur-la-haute-autorite”.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 9 mois

      Agadjavi , pas aussi serieux ; je vous laisse dans vos ” zangbetoïsme ” 

  • Avatar commentaire
    gattabio affo Il y a 9 mois

    Il y avait une main invisible au temps de l’ancien régime mais il faudrait céder à qques unes des doléances des partenaires sociaux sinon c’est le contribuable béninois qui est le grand perdant je souhaiterais que tout les deux mettent l’eau dans leur vin pour surmonter la crise 

  • Avatar commentaire
    EXCALIBUR Il y a 9 mois

    Il faut que les béninois se le tiennent pour dit: ” Qui n’a pas travaillé, n’a pas droit au salaire ”

    Les grèvistes étant tous affiliés à des syndicats, il ont juste à s’adresser à ceux-ci afin qu’ils soient dédommagés pour (faits de grève). C’est la pratique partout et non le contraire. Passons maintenant à autres choses et ne perdons pas le temps au pays. J’étais juste de passage

  • Avatar commentaire
    SEGLA T. Jacques Il y a 9 mois

    Oui, mais c’est mieux que le gouvernement joue toute sa partition, dans le sens de l’apaisement, et que l’opinion se rende compte, par elle-même que les partenaires sociaux ne veulent pas céder. Autrement dit, que le gouvernement accède à la doléance de la rétrocession des sous défalqués pour fait de grève, et on appréciera l’attitude des syndicalistes

    • Avatar commentaire
      Sulivan Il y a 9 mois

      Vous avez tout dit. Pour sauver l’année scolaire en cours, il convient de mettre la bonne foi des syndicalistes à l’épreuve en retrocédant les sous défalqués en violation de la loi relative à l’exercice du droit de grève.

  • Avatar commentaire

    Il n’y a pas de peut-être que des gens travaillent dans l’ombre pour que la grève perdure. Ce sont le agissements des gouvernants qui font perdurer la grève. L’action entraîne réaction.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 9 mois

    Il a intérêt dans ce qu’il raconte, monsieur la haute autorité sinon… Si le gouvernement veut vraiment une sortie de crise, pourquoi se prépare-t-il à défalquer encore les jours non travaillés de mars ?

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 9 mois

    Que vient-il dire celui-là. Ce *********r des derniers publics, ce malpropre qui était de conivence Avec ceux-là qui ont pillé aux populations leurs derniers épargnes. Pense-t-il maintenant que l’affaire ICC est définitivement enterré? Il se Trompe.