Bénin – Dépôt de fétiches au Ceg Doutou : Trois présumés auteurs dans les mailles de la Police républicaine

Bénin – Dépôt de fétiches au Ceg Doutou : Trois présumés auteurs dans les mailles de la Police républicaine

L’enquête ouverte par la Police républicaine pour identifier les auteurs de la pose de fétiches au Ceg Doutou (commune de Houéyogbé), a conduit à l’arrestation de trois élèves.

Recrutement des enseignants vacataires au Bénin : Les dossiers attendus pour le 11 Août au plus tard

Présumés coupables pour l’instant, ces jeunes gens sont interrogés par la police qui espère remonter aux instigateurs de ce  mode de protestation en vogue dans les écoles du département du Mono.

Selon certaines rumeurs parvenues aux oreilles du directeur départemental des enseignements secondaire et technique  du Mono, la pose de fétiches dans le Ceg de Doutou aurait pour but de protester contre l’arrivée d’un nouveau censeur dans l’établissement. Rodolphe Godovo avoue ne pas croire à ces rumeurs.

« A ma connaissance, je ne crois pas que la pose des fétiches au Ceg Doutou soit liée à la nomination d’un censeur, à moins qu’on m’en apporte la preuve» a-t-il déclaré.

M Godovo pense plutôt que ce phénomène est lié à la grève qui a paralysé l’école béninoise ces derniers mois. A l’en croire, c’est un moyen utilisé pour  influencer les acteurs de l’école béninoise afin qu’ils aillent dans un sens ou dans un autre. Il demande par ailleurs l’aide des gardiens de ces cultes endogènes pour que de telles pratiques ne se reproduisent plus.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Analyste senior Il y a 7 mois

    Est-ce que la pose de fétiches est abordée dans nos textes de loi? Cela pourrait être un frein à sanctionner ces élèves devant la justice. Peut-être des sanctions disciplinaires en conformité avec le règlement intérieur de l’école, mais devant la loi, j’ignore si les législateurs ont prévu des choses dans ce sens.

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 7 mois

    S’ils sont reconnus coupables qu’ils soient punis sévèrement conformément à la loi. C’est quoi cette histoire. Fétiches partout mais nous sommes toujours pauvres et fainéants On n’a que la palme d’or de jeter de mauvais sort jamais du bien.