Bénin – Transhumance : Deux cent sept bovins abattus en moins de deux mois

Bénin – Transhumance : Deux cent sept bovins abattus en moins de deux mois

Le spécialiste des questions pastorales Sani Mama a évoqué au cours de son passage sur le plateau de Canal 3 ce jeudi 1er mars 2018, les difficultés que

Afrique du Sud : Consommer du cannabis à titre privé n’est plus criminel

rencontrent les éleveurs dans les différentes régions. Lesquelles difficultés se résument à l’abattage de leurs animaux. Le nombre total de bovins abattus depuis la campagne de la transhumance lancée le 15 janvier 2018 s’élève à deux cent sept (207).

C’est le chiffre avancé par le  spécialiste des questions pastorales, Sani Mama. Selon ses propos, les éleveurs rencontrent beaucoup de difficultés à traverser les différents couloirs de transhumance. « Avec la décision qui a été prise, les gens ont cru qu’il ne devrait plus avoir de bœufs dans la zone méridionale », a expliqué Sani Mama qui souhaite une action de communication et de sensibilisation à l’endroit de tous les acteurs à savoir les agriculteurs et les éleveurs. Il se désole de l’immiscion de la politique dans la gestion des problèmes d’élevage.

« La politique s’en mêle, chacun se positionne par rapport à son électorat, ce qui fait que les informations sont biaisées », a déploré Sani Mama.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 8 mois

    Les bovins font partie du cheptel national. L’on ne doit pas les abattre Sous coup de colère. Les Bouviers transhumains ne doivent pas n’ont plus entreprendre d’assassiner sauvagement à leur passage les agriculteurs qui défendent leurs champs. Il y va pour chacun de son existence. C’est pourquoi une solution mutuelle doit être trouvée.