Bénin : Les enseignants vacataires en grève de 96 heures à compter de demain

Bénin : Les enseignants vacataires en grève de 96 heures à compter de demain

Les enseignants vacataires des établissements publics, rejoignent enfin les Agents permanents de l’Etat (Ape) et les contractuels dans leur mouvement de débrayage.

Arrêt des activités des cours et tribunaux du Bénin : Le mot d’ordre de l’Unamab bien suivi

Epuisés du traitement à eux infligé par le gouvernement dit de la rupture, ils ont décidé d’exprimer leur mécontentement en observant un mouvement de grève de 96 heures à compter de demain mardi 13 mars 2018.

C’est à travers une motion de grève en date du mercredi 07 mars 2018, que le collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin l’a fait savoir. Ce faisant, ces derniers, qui dispensaient les cours en dépit de la grève des Ape et Ace, obligent désormais les apprenants à rester définitivement à la maison jusqu’à ce que le gouvernement décide d’apporter satisfaction à leurs revendications.

Une décision résultant de leur assemblée générale tenue le 02 mars 2018. Ces enseignants dénoncent l’attitude chaque fois « belliqueuse et va-en-guerre » du gouvernement, et la chosification des enseignants vacataires. Les enseignants vacataires du Bénin sont déterminés à aller jusqu’au bout pour obtenir gain de cause. Entre autres revendications :

  • le paiement immédiat de toutes les heures effectuées dans le mois de décembre
  • la suspension du processus de bancarisation des primes de vacation et le retour dans les perceptions
  • la signature sans délai de l’arrêté interministériel portant réglementation des prestataires de services d’enseignements dans les établissements secondaire général technique
  • et la signature du statut particulier des enseignants Ape et Ace du primaire et du secondaire

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire

    Il y a le bon sens qui manque aux travailleurs du public. Je constate ces fonctionnaires n’ont pas dans leur tête l’esprit d’hiérarchie et s’accroche au droit de grève que la constitution leur a donné. Comment comprendre qu’un emploie d’une structure s’affronte contre son patron????Par exemple l’aide maçon qui recrute pour accompagner le chef maçon dit que tant que lui n’a pas d’argent de porche en plus de son salaire journalier que le travail ne sera pas fait. C’est quel pays ??????? Quel investisseur viendra jeter ses sous dans cette merde????? C’est horrible et pitoyable; et ce système est entretenu pas une frange d’intellectuels qui manipule tout le reste.

  • Avatar commentaire
    Rihanath Il y a 4 mois

    Que le président aie pitié de nous ooooh, ce qui se passe maintenant agit sur tout le monde, nos mamans ne vend plus comme avant dans les marchés,les parents d’elèves ne paient pas la contribution dans les écoles privées, l’argent ne circule plus dans le pays, stp aie pitié de nos jeunes frères et soeurs qui vont a l’examen

  • Avatar commentaire
    heritier brite Il y a 4 mois

    vraiment sa fai pitier si vous pouver imaginer combien de nos eleve presisement les fille qui seron enceinte pendend ce periode de greve talon ou est tu heeeeeeeeeelooooooooooooooooooooo uuuuuuuuuuuuuuuuu

  • Avatar commentaire
    hontongnon sylvain Il y a 4 mois

    Nous les élèves sommes fatigués de rester à la maison.Nous prions les enseignants et le gouvernement de résoudre aussi vite que possible ce problème pour que les cours reprennent .merci pour votre comprehension

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 4 mois

    Aussi longtemps que cette mentalité de grève existera au Bénin, le pays n’avancera pas et ne pourra un jour trouver l’auto-suffisance. Car il faudra l’éducation pour préparer les génies futurs. Voilà que déjà on les laisse regarder les quatre murs sans enseignants.

  • Avatar commentaire
    OLIVE LEBON Il y a 4 mois

    LA RIPTURE FAUT SATISFAIT NOS E

  • Avatar commentaire
    Jonnhy pacheco Il y a 4 mois

    Vacataire fait grève. Tu gagnais selon le nombre d’heures faites.