L’ancien président béninois Thomas Boni Yayi est cité comme témoin dans le procès du putsch manqué de 2015 au Burkina Faso. D’autres chefs d’Etat en exercice comme le président sénégalais Macky Sall et le nigérien Mahamadou Issoufou figurent sur la liste des témoins de la défense.

En effet, le mardi 27 mars 2018, le président du tribunal devait procéder à l’examen des témoins dans cette affaire. C’est alors que les accusés en l’occurrence les Généraux  Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé ont demandé la comparution de ces personnalités. Seulement aucune d’elles n’étaient présentes dans la salle des banquets de Ouaga 2000, lieu où se tient le procès depuis le 27 février dernier.

Pour la défense l’absence de ces personnalités est de la faute du parquet. « Il appartenait au parquet de citer ces témoins. Nous avons déposé la liste au greffe mais il n’y a aucune disposition dans le code de justice militaire qui prévoit que c’est l’accusé qui doit citer ses témoins » a confié à Rfi maître Olivier Yelkouni, avocat du Général Gilbert Diendéré.  Du côté du parquet, on rejette également le tort sur la défense.

Pour le procureur militaire Alioun Zanré, il n’est pas du ressort du parquet de convoquer les témoins des accusés. Ce n’est inscrit nulle part dans le code de justice militaire a-t-il fait savoir. Son avis est partagé par maître Séraphin Somé,  un avocat des parties civiles. Il faut noter que l’audience suspendue à cause cette situation, reprend demain vendredi.

16 Commentaires

  1. Grâce  à  la médiation  de la CEDEAO conduite par  les chefs d’Etat du Sénégal  et du Bénin de l’époque leurs Excellences Macky SALL et Boni  YAYI,  le chef des  Putschistes a  accepté  de se retirer du pouvoir pour arrêter le bain  de sang au Burkina et permettre de créer  les conditions de poursuite de la Transition par les forces vives  de la nation burkinabè. C’est le sens de la mission de la CEDEAO au Burkina.  Après  le départ de la mission de la CEDEAO,  les forces vives de la nation Burkinabè ont sur gérer cette transition qui les a conduit  à  la mise en place des institutions et à  l’organisation des élections  démocratiques .  

  2. Je m’attendais à voir Olla ommar ou je ne sais quoi réagir. Les mises en cause n’ont pas fini de citer tous les témoins il y a encore d’autres personnalités et pas des moindres.
    Chers compatriotes regardez la vérité en face et cessez de vous tromper. Nous risquons d’entendre le nom YAYI BONI être cité dans d’autres affaires sulfureuses. Pensez vous que si LIONEL ZINSOU doit poursuivre l’affaire des 15 milliards il allait laver BONI YAYI de tout soupçons?

  3. C’est tout ce qu’on trouvé les avocats des putschistes ? Demander la citation à comparaitre de chefs d’Etats souverains pour bloquer la procédure ?

  4. Certaines personnes manquent de respect pour eux même, croyant être les stars de l’imbécillité et de l’arrogance, Mr yayi Boni quoi qu’on dise de lui est un homme responsable d’un certain âge que nous nous devons de respecter et de protéger, avant et après tout c’est notre ancien chef d’Etat ,il n’est donc pas n’importe qui pour que certains zouaves que je qualifie de muffles se permettent de parler de lui en des termes vulgaires: qu’à t’il fait si tant pour mériter tout ce mépris de la part de certains compatriotes !!sachons raison gardée

    • C’est de la même manière que vous insultez Talon aujourd’hui. Ce n’est pas un phénomène nouveau, on dirait que tu es venu tard dans un monde trop vieux.

  5. Remocrate ] TU DOIS ETRE LE PAPA DES ****************************** .
    SUREMENT COUSIN PERDU DE YAYI BONI , TU OSES MONTRER A LA FACE DU MONDE ET DES FORUMISTES QUE TU AS FREQUENTE L’ECOLE GRATUITE DE TON PERE ADOPTIF LE CITE EN COMPARUTION IMMMEDIATE , LE TRISTEMENT YAYI BONI .
    TU N’AS PAS LU L’ARTICLE ET TU OSES DIRE QUE TU NE PEUX COMMENTER .
    ************************************************************
    LES JUGES BURKINABE DOIVENT ADRESSER UN MANDAT D’ARRET INTERNATIONAL CONTRE YAYI BONI ET AU BESOINS UN RENVOI EN CORRECTIONNEL AFIN QU’IL AILLE S’EXPLIQUER D;AVOIR TREMPE DANS LE PUTSCH .
    ESPERONS QUE SON AVOCAT EN FAUX [ KO ] MAITRE ROBERT DOSSOU IRA LE DEFENDRE .
    JE VAIS BIEN ME MARRER DE VOIR YAYI BONI DANS UNE PRISON DU BURKINA AVEC UNE CHEMISE JAUNE SALE AU COU . SI LES PRISONS DU BURKINA SONT PLEINES , IL FAUT L’ENVOYER DORMIR DANS LA CUISINE DE LAURENT GBAGBO A LA HAYE .

    • Vous êtes sérieux? A mon avis non. Vous rigolez.YAYI est plus responsable que ça.
      Rappelez – vous que dans l’article YAYI n’est pas le seule président de la republique cité par la défense. Alors dites nous un mot sur les deux autres.

    • Je pense qu’il est cité en sa qualité d ex chef detat qui etait mediateur au moment du push comme ses autres collegues encore en fonction larticle parlr de macky et de issoufou
      Donc elevons un peu le debat et laissons le fou de franck crier tout le temps.
      J aime votre posture

Répondre à Lino Annuler la réponse

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire