Déclaration des Fcbe au Bénin : grogne sociale, répression des marches et Boni Yayi au menu

Déclaration des Fcbe au Bénin : grogne sociale, répression des marches et Boni Yayi au menuHe Nouréni Atchadé

Hier mardi 13 mars 2018, le parti Fcbe par la voie de son porte-parole, l’He Nouréïni Atchadé, a fait une déclaration de presse à son siège au quartier Gbèdjromèdé.

Sortie médiatique des Fcbe au Bénin : Djènontin et Atchadé mettent fin à la campagne d’intoxication

Au cours de sa communication, le porte-parole du parti Fcbe a passé en revue trois questions d’actualité nationale et une de l’internationale. Les questions de la grogne sociale, la répression des marches et le lynchage médiatique contre Boni Yayi, constituaient les points phares.

Face aux professionnels des médias, le porte-parole des Fcbe a abordé tour à tour quatre points : la question de la grogne sociale, le lynchage médiatique contre Boni Yayi, la répression de la dernière marche du Fsp et l’attentat terroriste au Burkina-Faso du week-end dernier. Pour ce qui est de la grogne sociale, le porte-parole des Fcbe trouve que : « des situations latentes faisaient le lit du mécontentement général dont le retrait du droit de grève a servi de détonateur ».

A ce premier groupe de facteurs explicatifs de la crise sociale caractérisée par les mouvements de grève généralisés et prolongés, les Fcbe ajoutent aussi : la gestion opaque du patrimoine national, la brutalité des réformes qui ont généré des tensions et plus récemment encore, les défalcations et les menaces de radiation des grévistes dans un discours condescendant et inconséquent des membres du gouvernement.

Dès lors, les Fcbe, appellent les agents autant que le gouvernement à trouver un terrain d’entente pour accorder la priorité à l’intérêt général. Tout en rappelant au gouvernement de la rupture qu’il a inscrit dans son projet de société, de valoriser la fonction enseignante.

Yayi en question

Sur le deuxième point qui porte sur le lynchage médiatique du président d’honneur des Fcbe, l’ancien Président de la république Thomas Boni Yayi, l’He Nouréïni Atchadé explique que tout est parti du 2e congrès des Fcbe à Parakou. Il rappelle que le président Yayi Boni dont les détracteurs vendaient moins cher la peau, a été la vedette de ce rendez-vous politique d’envergure.

Puis l’expérience de la popularité et de la sympathie des populations pour le président Boni Yayi s’est encore vérifiée à travers la visite de courtoisie que ce dernier a effectué le 25 février 2018 auprès de la famille royale à Kétou, après le décès de leur roi. Il démontre que c’est depuis ces deux sorties à succès que Yayi Boni est devenu objet de lynchage médiatique lors des sorties médiatiques des députés du bloc de la majorité parlementaire. Il est présenté par ces deniers comme le commanditaire des mouvements de revendication et des tensions sociales en général. Sur ce point, les Fcbe appellent le chef du gouvernement, allié politique du Bmp à discipliner sa troupe.

Sur la répression des marches, les Fcbe citent en exemple la dispersion de la marche du Front pour le sursaut patriotique le vendredi 9 mars 2018 à Cotonou. Les Fcbe dénoncent pour le condamner, l’usage disproportionné de la force par la police pour réprimer des manifestants à mains nues. Les Fcbe appellent le chef de l’Etat à inviter à la retenue le préfet du Littoral qui par ses actes de provocation, risque de créer des incidents que le gouvernement aura du mal à assumer.

Par ailleurs, le porte-parole des Fcbe au nom de son parti, a exprimé la sensibilité de leur formation politique à l’attentat terroriste qui s’est produit à Ouagadougou. Le parti Fcbe tout en regrettant ces actes de barbarie, a interpellé le gouvernement Béninois de veiller à ce que de tels actes ne se produisent pas sur le territoire National

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    Chrystelle Il y a 7 mois

    YB faisait pire que ça

    ces gens ont dejà oublié la bastonnade de la bourse de travail ou plusieurs responsable syndicales ont été blessés

    et YB disais que ces responsables ont passé le sang de mouton sur leur visage.

    Mais les gars vous avez la mémoire très courte

  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 7 mois

    Doit-on considérer les témoignages de Tiburce Guedegbe comme des ecritures saintes/coraniques/biblique? Moi, j’ai vu Yayi à l’épreuve pendant 10 ans et je n’ai pas en mémoire un régime avec tant d’incuries au Bénin. Deux ans, c’est certes suffisant pour se faire une idée de Talon et spéculer sur le reste de son mandat. Mais je refuse d’accepter que Yayi et Talon, c’est la même chose avec des méthodes différentes

  • Avatar commentaire

    je suis vraiment…contre…le trio..yayai ajavon et talon..pour les prochaines épreuves électorales..

    10 ans de yayi…5 ans de talon…ou 5 ans de ajavon…..ne serviront pas les interets des beninois que nous sommes.

    Ce sera des décennies de réglements de compte sur le dos..des beninois..

    je préfère…dans ce cas de figure…que l’armée entre en jeu…et les mette tous hors jeu

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 7 mois

    Il convient de temps en temps de rappeler à ces gus du FCBE les affres commis contre le Bénin et les béninois par Yabo et ses sbires en dix ans de gouvernances afin qu’ils la ferment un peu. Au titre de l’analyse rétrospective de l’évolution de notre pays, je voudrais rappeler quelques faits saillants de la gestion désastreuses et scabreuses de Yayi Boni et de ses sbires :
    -ICC Services avec les pasteurs politiciens qui ont plongé des millions de béninois dans la misère profonde pour des générations,
    – scandale Maria Gletta avec 45 milliards engloutis dans leurs comptes et poches,
    – et comme conséquences des délestages récurrents et permanents, dont les seules solutions étaient les déplacements de Yinwè pour aller pleurer devant les Présidents Nigérians et Ghanéens et quémander des KWH octroyés de manière aléatoire. Il ne savait m^memepas qu’il y avait de petites centrales qu’on pouvait réhabiliter ;
    -scandale majeur de la construction de l’Assemblée nationale qui restera à jamais la plaie la plus hideuse de votre sombre passage au pouvoir,
    – scandales des concours frauduleux dont les places étaient monnayées à 10 millions,
    – scandale des machines agricoles dont aucune n’a jamais fonctionné,
    – scandale des prétendues usines de jus de fruits qui n’ont produit aucun centilitre de jus,
    – scandale des logements dits sociaux qui sont engloutis dans les forêts de Ouèdo, Fongba Lokossa, etc.
    -insécurité dans les villes et campagnes (braquages intempestifs et périodiques à Cotonou Missèbo et dans les autres contrées du Bénin, y compris à côté du domicile de Yinwè),
    – désarticulation du tissu social de notre pays avec organisation de messes d’actions de grâce et de remerciements du Dieu Yayi Boni, créant des frustration pour les contrées n’ayant bénéficié d’aucune nomination, occasionnant entre autres le meurtre d’un officier par les coupeurs de retour d’une messe ..
    – les minutes de silences observées à chaque Conseil des Ministres pour le décès de la mère du beau-frère du gardien du Directeur Départemental de…..la liste est longue
    Le régime de la rupture tente vaille que vaille de réparer ces plaies béantes faites à notre Nation….
    Talon se chargera bientôt de rappeler tout ce beau monde à leurs responsabilités devant la justice ….
    Pour moi, la simple suppression des minutes de silence (qui singularisait et ridiculisait notre pays) qui a suffi pour emporter mon adhésion aux réformes de la Rupture… E je me demande pourquoi Talon ne cherche pas à vous faire rendre gorge afin que vous puissiez aller au purgatoire….

    • Avatar commentaire

      mon ami allomann..!!!

      il faut avoir de discernement..avant de tirer tes conclusions

      Je t’invite..toutes les épisodes..de mon frere de parakou..adagbé tiburce….

      Tu comprendras…que au delà..du talent de ce jeune..c’est tout un pan…de notre histoire…qu’il décrit

      En le lisant…on peut aisément…situer les curseurs au bon endroit

      yayi talon…ou talon yayi..pour moi…c’est le meme processus qui suit son cour..avec la méthode et quelques personnages qui changent

      • Avatar commentaire

        Je profite..pour dire à tiburce adagbé..que d’une manière générale…il est un narrateur hors pair…et on est tous fier…qu’il soit un beninois..

        J’ai rélevé des inexactitudes…dans ses propos

        Yayi n’a pas fait son service militaire..à kandi…mais plutot..au ceg1 parakou..mais le reste est juste

        J’ajoute..que le co fondateur..du quartier camp adagbé…c’est surement un de ses parents…qui habitait seul..dans une foret…ou se situe..exactement..l’entrée de l’ibétex…

        Ce vieux..fabricain..du savon akoto…et avait de revenants appellé klu to

        Il nous faisait peur..à cette époque….

        A sa vue…on détalait….aller se cacher..sous le lit de nos parents…parce que on nous disait que les fons…pouvaient nous tuer…et donner à leurs fétiches

        Enfin…tiburce..a fait le ceg1..10 ans jours pour jours…quand nous étions…

        Quelle histoire…!!!!

        Et dire…quand je faisais mon service militaire..en 81 82….au meme collège..il n’ y était pas

    • Avatar commentaire
      Chrystelle Il y a 7 mois

      Merci Allomannde rappeler à ces vouvouzela les cause qu’ils ont causé à la nation béninoise pendant 10 ans au pouvoir.

      ceux la sont des éhontés, sans scrupule,. c’est eux qui ont créé tous les dommage à ce peuple.

      au jourdhui l’autre est venu réparé les chose et l’histoire le montre il y a tjoujours des machinations dès qu’une personne du SUD prend le pouvoir au Bénin

      cela a été tjours comme ça au Bénin. d’Ahomadégbé à Talon en passant par Zinsou Derlin et Soglo Nicephore.

      Les béninois n’aiment pas leur pays!!!

      Dommage!

      • Avatar commentaire

        Arretez de nous bassiner avec ces histoires de sudistes !
        Le regionalisme a 2 sous, le chauvinisme grand fon, on ne lnous la fera plus dans ce pays!
        Talon remplit le pouvoir de ses cousins et cousines et vous n’avez pas honte de venir nous deblater vos histoires de sudistes !
        Quelle misere intellectuelle !
        Critiquez Yinwe, mais avalez vos histoires de regionalisme, Talon fait pire, c’est pas une region, mais un clan qui s’accapare du pays