Restitution des terres aux noirs : l’Afrique du sud emboîte le pas au Zimbabwe de Mugabe

Restitution des terres aux noirs : l’Afrique du sud emboîte le pas au Zimbabwe de Mugabe

Quelques années après la décision de Robert Mugabe de retourner les terres aux noirs du pays, l'Afrique du sud est en voie d'effectuer la même démarche. Voici les erreurs à éviter.

Afrique du Sud : Polémique après qu’une fondation ait mis aux enchères la cellule de Mandela

L’Afrique du sud pense à restituer les terres réquisitionnées par le régime de l’apartheid aux descendants des noirs à qui elles appartenaient.

Dans un reportage diffusé sur des chaînes françaises, on pouvait par exemple voir cette femme, qui vivait avec sa mère sur une terre qui leur a été arrachée, il y a vingt-cinq ans par le régime raciste de l’apartheid. Elle attend avec impatience que la démarche initiée par l’Assemblée nationale aille jusqu’au bout.

Des cas similaires existent à la pelle en Afrique du sud. Mais seul problème, ces terres sont aujourd’hui gérées avec plus ou moins de succès par des fermiers blancs, qui eux aussi refusent de laisser ce qu’ils considèrent comme leurs terres. Un problème épineux auquel s’est attaqué il y a de cela quelques années, le président du Zimbabwe d’alors, Robert Mugabe.

Mais de son côté, à la quête de succès électoraux, Robert Mugabe n’avait malheureusement pas pris la peine de bien préparer cette mesure. Les terres ont été ainsi confiées à des personnes qui n’avaient aucune connaissance en matière de gestion agricole, des personnes qui n’ont bénéficié d’aucun accompagnement. Ce qui a mené à un véritable désastre agricole dans le pays. Désastre qui a servi de grain à moudre aux détracteurs de Robert Mugabe.

La question que l’on peut donc légitimement se poser : est-ce que l’ANC ne chercherait pas à appliquer des mesures chocs pour remonter dans le coeur des populations noires sud-africaines? Quoiqu’il en soit, si la décision de restitution des terres finit par aboutir, il serait bon que le gouvernement sud-africain puisse préparer convenablement cette mesure en accompagnant comme il se doit les personnes bénéficiaires.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    gombo offline Il y a 5 mois

    Pour le moment il s’agit d’etudier comment reviser la constitution pour que l’exprorpiation sans indemnite soit legale /constitutionnelle …
    Par ailleurs une des conditions posees, c’est la preservation de la securite alimentaire…
    Enfin on distingue le mode d’acquisition des terres : les terres obtenues par application directe des lois racistes d’apartheid qui ont exproprie les noirs et les ont confine dans des batoustans ( qui ne devraient donner droit a aucune indemnisation en principe), et les terres acquises lors de transactions ulterieurs avec paiement en bonne et due forme pour lesquelles une negociation est possible…
    Il y a donc encore un peu de travail, mais la direction est claire : si tu n’a pas achete la terre a un prix “de marche”, tu n’as pas droit a indemnite…
    Reste a voir les question de mise en valeur ( accroissement de la valeur par investissements accumules) a comparer aux loyers non percus…
    L’ANC veut respecter la loi et etre juste pour autant qu’il ne s’agit pas de lois raciste, mais le transfert de propritete de la terre a ceux qui en ont ete depossedes est uen question inevitable a long terme …