Unamab – Bénin : La sortie de crise dépend de la rétrocession des salaires

Unamab – Bénin : La sortie de crise dépend de la rétrocession des salaires

Le bureau exécutif de l’Unamab a été reçu par le ministre de la justice, de la législation et garde des sceaux, ce jeudi 15 mars 2018. C’était pour une séance de travail portée sur la sortie de crise dans le secteur de la justice.

Bénin : La surdité du pouvoir […] aggrave la situation sociale dans le pays, selon Thérèse Waounwa

La réaction du BE/Unamab est sans équivoque. Le ministre de la Justice, de la Législation et Garde des sceaux Joseph Djogbénou, a reçu le bureau exécutif de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), pour une séance de travail.

Cette rencontre dont l’objectif est de trouver une solution à la crise qui secoue le secteur de la justice n’a pas eu de suite favorable. Le ministre a exposé la nécessité d’une sortie de la crise, mais le bureau de l’Unamab a expliqué au ministre Joseph Djogbénou que la rétrocession des défalcations opérées sur le salaire du mois de février 2018 reste la porte de sortie.

Le ministre pour sa part a notifié que cette décision ne relève pas de sa seule compétence. Il a promis être l’interlocuteur des magistrats auprès du gouvernement

Commentaires

Commentaires du site 18
  • Avatar commentaire

    Ce gouvernement est toujours dans la provocation, la confrontation. Il commence avec ses velléités de supprimer le droit de grêve pour certaines corporations. Les syndicats protestent et se mettent en grêve pour exiger le rétablissement du droit de grêve. Et là, ce gouvernement de ruse et de rage, sort l’artillerie lourde: la défalcation des salaires!

    La provocation comme art de gouvernement pour occuper le peuple pendant que le vol et les gré-à-gré se poursuivent. Et il y a des b.ê.t.e.s pour venir nous distraire avec des arguties éculées.

    Le gouvernement a reculé, que peut-il faire d’autre face à la vigilance du peuple pour préserver les acquis de la démocratie chèrement acquise à un moment ou Talon et sa clique étaient aux abonnées absents!

  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 4 mois

    Il ne fait pas de doute, le président a affiché sa volonté de retroceder les salaires defalques au cours de sa rencontre avec les femmes du marché. Il a promis d’aborder la question en conseil des ministres. Bio chane vient de répéter la même chose. Mais nos “syndicalistes” ont besoin de montrer à leurs sponsors qu’ils ont fait capituler le gouvernement.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 4 mois

      Soyons sérieux et donneons à César ce qui est à César. le droit de grève est une citadelle intouchable. Un Gouvernement respectueux de la loi et des droits ne s’aventure pas à demander à supprimer ce droit de surcroit à aller jusqu’à déclarer la grève illégale pour prélever des défalcations sur les salaires.

      Ce n’est pas ainsi qu’on procède à des réformes dans un pays. Ce que l’on prétend faire pour le peuple mais sans lui, est fait contre lui. Que ce gouvernment notoirement incapable saisisse cette vérité.

      • Avatar commentaire
        Paysan Il y a 4 mois

        Si la rétrocession des salaires defalques dans ce contexte est un droit, demandez alors aux syndicalistes, unamab de surcroît, de porter l’affaire au niveau des juridictions compétentes

        • Avatar commentaire
          Amaury Il y a 4 mois

          @Paysan,

          Et pourquoi les auteurs de la ruse et de la rage eux-mêmes ne le font pas ?

  • Avatar commentaire
    Remocrate Il y a 4 mois

    Olla Omar,
    Si tu était chef d’entreprise tu comprendrais de quoi il s’agit.
    Je t’invite à créer un petit kiosque de vente de crédit GSM et recrute une belle demoiselle pour vendre de 08h à 18h.
    Si elle passe 3 jours de la semaine sans ouvrir le kiosque et ceci durant 3 semaines, que ferais-tu à la fin du mois?
    Lui payeras-tu son salaire en entier?
    Soyons raisonnables, ça ne s’amuse pas avec un pays.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 4 mois

      Olla ne peut pas gérer un etalage de talé talé à plus forte raison un kiosque de vente de crédit. Il n’en a tout simplement pas l’intelligence.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 4 mois

      😂😂😂 ah! Agadjavi , democrate , si vous savez ? 

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    Odjé comme le régime qu’il soutient se croient ruser .
    Odjé, défalquer les salaires , ne pas les mettre dans un compte sequestre , puis saisir le tribunal pour l’entériner est de l’arbitraire comme le fait ce gouvernement de pieds nickelés, qui n’aura jamais raison , tu verras .

  • Avatar commentaire

    OLLA Oumar et DOS j’ai pa pu travailler depuis deux semaines pour raison privée Est ce que vous pouvez dire à l’état de me payer. Mon oeil quand on ne travaille pas on a pas droit au salaire.
    Je donne un exemple vous êtes manoeuvre dans une société privée et vous faites grève votre patron refuse de vous payer. Vous le traduisez au tribunal. Les juges seront les premiers à vous condamner.

    • Avatar commentaire

      @ Odje

      Êtes-vous convaincu que l’exemple que vous prenez cadre avec la grève en cours. Soyez intelligent. En règle générale une grève entraîne toujours déflation, à l’exception de celle remplissant certaines conditions. C’est de ça qu’il s’agit.
      Autrement dit, la grève en cours répond aux conditions d’exception de la loi par conséquent il ne pourrait y avoir déflation.

  • Avatar commentaire

    Quel est la définition d’un salaire…dans ce pays…?

    Pas de tarvail…pas de salaire….n’est ce pas…!!!

    Les fonctionnaires grèvistes…sont des “adjoto”..balao….

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 4 mois

      Mr Aziz que fais tu de la loi sur le droit de grève en son article 25 alinéa premier avec ce raisonnement ?
      Il faut que nous soyons un peu sérieux envers nous même pour respecter nos propres lois.

      • Avatar commentaire

        Il a été prouvé…depuis des années..dans ce pays…que ce n’est pas cédant automatiquement aux caprices des corporatistes professionnels…qu’on les mettra au travail..

        On peut consacré…toute la richesse nationale…pour leurs révendications sans limites..ils vont encore en réclamer…encore et encore..tant que leurs forces de nuisance..restent intactes..

        Et justement…c’est à ce niveau…que des problemmes..

        Les révendications catégorielles…ne sont pas encadrées par des lois..donc sans limites.

        peut on….objectivement…continuer…à ne s’occuper..de ces gens là…pour au moins..99% du temps d’un état,d’un gouvernement..?

        Sinon…qu’on me dise…ce que fait le gouvernement…depuis 2 ans…sinon que de s’occuper…des problemes de grèves…?

        Et les autres…et les autres dossiers de la nation….?

        • Avatar commentaire

          Lorsqu’on est pas content..de son employeur…et qu’on a un peu de dignité…on part….chercher mieux ailleurs..

          ils ne partent pas…parce que..ils savent pertinemment…qu’aucune structure..privée..n’acceptera le laxisme…

          Nul n’est tenu..d’etre fonctionnaire

  • Avatar commentaire

    pourquoi il vient à la comédie. que raconte t’il au juste Il a participé à la prise de décisions. Mon dieu pourquoi tu nous a laissé suivre ses messieurs qui sont venus nous vendre du vent. Ils sont plus méchants que l’autre. cela ne doit pas nous étonner vu les dossiers qui avaient secoué ce pays. Il fallait si attendre. C’est parce que la justice l’a sauvé qu’il a pu venir au pouvoir. nous n’avons encore rien vu.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    Ce régime n’a d’autres choix que de rétrocéder les défalcations .
    Leurs ruses et rages ne passent pas , et ne passeront plus