Selon le pouvoir en place, Mugabe pourrait tenter de récupérer le pouvoir, via une nouvelle formation politique.Si la situation au Zimbabwe s’est quelque peu améliorée depuis le départ de Robert Mugabe, l’ombre de l’ancien chef d’État n’a de cesse de planer au-dessus de ce pays qui aura absolument tout connu. D’ailleurs, il aura suffi d’une seule petite photo postée sur les réseaux sociaux pour que l’ancien dictateur refasse parler de lui. En effet, sur twitter (tweet ci-dessous) a été postée une image de lui en compagnie d’un ancien général, candidat de l’opposition à la présidentielle de 2018.

Forcément discret depuis qu’il a quitté le pouvoir, celui-ci a donc effectué un retour médiatique improbable. Vêtu d’un costume cravate, il s’affiche ainsi, tout sourire, en compagnie d’Ambose Mutinhiri, officiel de l’armée à la retraite et dirigeant de la formation politique de droite, du Front National Patriotique. Celui-ci a d’ailleurs annoncé être candidat à la prochaine présidentielle, qui nous le rappelons, aura lieu au mois d’août prochain. Ancien membre du Zanu-PF, le parti dirigé par Mugabe durant près de quarante ans, la photo a forcément interpellé.

En effet, la présidence a tout simplement peur que la famille Mugabe soit derrière ce nouveau projet politique. L’idée étant que Robert Mugabe ou l’un de ses successeurs puisse reprendre le pouvoir de manière tout à fait démocratique avant de faire retomber le Zimbabwe dans ses travers. Brian Kagoro, membre du centre de réflexion UHAI Africa a d’ailleurs fait part du malaise du président Mnangagwa, soulignant que la panique règne actuellement au sein des rangs du Zanu-PF.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire