Bénin : Le gouvernement veut essoufler le mouvement de grève

Bénin : Le gouvernement veut essoufler le mouvement de grève

Abdc : Actions positives et insuffisances de la gouvernance Talon

Les organisations syndicales Cgtb, Csa-Bénin et Csub, ont à la surprise générale, jeté l’éponge dans leur mouvement de grève. Une action intervenue au moment où les travailleurs continuent de réclamer la rétrocession des défalcations sur salaires.

C’est la politique de diviser pour régner du gouvernement qui est en marche, et qui œuvre depuis le début de la crise sociale, à affaiblir les forces des organisations syndicales en grève.

Les confédérations syndicales la Cgtb, la Csa-Bénin et la Csub, ayant unilatéralement levé la motion de grève, ont simplement aidé le gouvernement à déséquilibrer le mouvement de grève générale en cours, pour mettre en péril la satisfaction des revendications. Tout est parti du vote par l’assemblée nationale, de la loi portant droit de grève, et de son annulation par la Cour constitutionnelle. Le gouvernement, pour punir les organisations syndicales qui ont déclenché des mouvements de débrayage, a décidé de procéder à des défalcations sur salaires, pour fait de grève.

Le gouvernement ne digère pas ce revers qu’il a subi, et il emploie tous les moyens pour ridiculiser les travailleurs en grève. La première action était de déclarer l’illégalité de la grève des travailleurs, suivie d’une menace de radiation s’ils ne renonçaient pas au mouvement. Au départ, toutes les tentatives d’affaiblir la grève ont échoué, mais le gouvernement voulait coûte que coûte arriver à bout de cette situation, par des subterfuges qui saliront l’image des syndicalistes.

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Azanhouan Il y a 2 mois

    Une surprise désagréable attend les grévistes dans les jours à venir Ils n’auront leurs yeux que pour pleurer

  • Avatar commentaire
    Remocrate Il y a 2 mois

    Au contraire, les grévistes s’esssoufflent.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 2 mois

    Malheureusement non. C’est le Bénin qui perd dans cette histoire. Il est temps de penser un peu au grand nombre

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 mois

    Talon et son gouvernement va se ruiner un peu plus , à vouloir diviser les syndicats .
    Même s’ils réussissent , ils auraient essuyé un échec , parce qu’une fois encore ,ils auraient été démystifiès , ce sont des apprentis dictateurs en pacotilles 

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 2 mois

    C’est normal que le gouvernement cherche à essouffler le mouvement; c’est de bonne guerre. Souhaitons seulement que la sagesse préside à la construction de l’édifice.

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 2 mois

      Exactement mon point de vue. La grève comme nous la vivons est-elle réellement le seul moyen de se faire entendre. Prendre en otage toute une population, surtout la plus fragile, pour réclamer ce qu’on estime être son dû me gêne énormément. Concernant la dispute sur les dévaluations, pourquoi ne pas s’en remettre à un tribunal pour dire le droit, la cour suprême devrait être en position de le faire. Ça aura en plus l’avantage de créer un précédent, une jurisprudence ? sur laquelle les futures disputes seront réglées