Bénin : Les faucons de la Rupture font l’apologie de la dictature

Bénin : Les faucons de la Rupture font l’apologie de la dictature

Depuis 1960, le peuple béninois a connu tous les systèmes politiques possibles. Le plus dur fut la dictature révolutionnaire marxiste léniniste de 1972 à 1989.

Bénin : La Cstb reprécise les implications de sa position

Pendant cette pathétique période, les béninois ont été confrontés aux arrestations arbitraires, à la torture, à la privation des libertés fondamentales, au totalitarisme, aux assassinats politiques, à la gabegie, à la pensée unique, etc.

Ce système nuisible au développement et à la vie du pays, a conduit à la démocratie adoptée en février 1990, à la Conférence des forces vives de la Nation. Mais après près de trois (03) décennies de liberté chèrement acquise, certains citoyens proches du régime Talon lèvent la voix pour prôner le retour à la dictature. Une attitude fort inquiétante.

Le Bénin a vécu la dictature la plus féroce pendant la période révolutionnaire. Elle a fortement marqué la société béninoise et laissé des souvenirs douloureux dans les esprits. Ils n’hésitent pas à rappeler ces moments où personne ne pouvait prendre d’initiative personnelle, sans subir les affres du régime en place. En effet, beaucoup de personnes ont été victimes d’arrestations arbitraires, et détenues dans les camps de concentration ou soumises à la torture, voire tuées dans des conditions atroces. Les plus chanceux ayant pris le chemin de l’exil. Aujourd’hui, peut-être par ignorance ou par méconnaissance de l’histoire politique du Bénin, certains faucons du pouvoir Talon estiment que c’est la dictature qui peut assurer le développement du Bénin. Tout d’abord, c’est un député de la majorité parlementaire qui, lors d’une grande réunion des juristes l’année dernière à Cotonou, affirmait que tous les pays qui ont connu une émergence ont évolué sous la dictature. Cette élue de la nation posait la question de savoir s’il est convenable pour le Bénin de continuer à adopter le système démocratique, par lequel les citoyens bénéficient de toutes sortes de libertés.

La semaine dernière, un proche du Président Talon nommé au palais de la Marina, déclarait sur une radio privée de Cotonou que les pays que nous admirons ont connu un développement grâce à la dictature. Les artisans de la Conférence des Forces vives de la Nation de février 1990, qui a accouché de la démocratie, les victimes et leurs parents, doivent déjà se lever comme un seul homme pour exprimer vivement leur indignation contre cette ignominie d’une époque révolue. Ce sont simplement des individus mal intentionnés et mal inspirés, qui souhaitent entrainer le Bénin dans la barbarie. Ils oublient totalement que les béninois ont définitivement tourné la page de la dictature, et sont accrochés à la démocratie comme la prunelle de leurs yeux.

Le Bénin, un modèle de démocratie

La démocratie béninoise, née seulement il y a 28 ans, est régulièrement citée en exemple dans tous les pays du continent africain et du monde. C’est le peuple qui choisit depuis ses dirigeants, à travers des élections libres et transparentes. La politique n’est plus synonyme de haine ou de régionalisme. C’est toujours ce choix de démocratie qui a valu au Bénin d’être éligible deux fois au Millenium Challenge Acompte (MCA), pour bénéficier de financements américains afin de soutenir certains secteurs de développement du pays. C’est la démocratie qui a permis aux pays comme les Etats-Unis d’Amérique, la Grande Bretagne, la France d’assurer leur développement. Les transformations observées aujourd’hui dans des pays comme le Nigeria, l’Afrique du Sud et autres, sont dues à la démocratie.

La dictature n’a apporté à nos pays que l’arriération, la misère, l’inexistence de liberté et d’initiatives privées. C’est un système dans lequel tout doit revenir aux dirigeants et la misère au peuple. Si certains de nos compatriotes rêvent d’un tel système pour le Bénin, c’est qu’ils sont animés d’une mauvaise foi et cherchent à embastiller le peuple afin de mieux s’accaparer ses biens. C’est une honte de demander à ses concitoyens de retourner à la dictature. Qu’est-ce que la dictature apporte aux pays comme le Tchad, les deux Congo, le Togo, le Burundi ? La désolation et la souffrance de ces peuples malgré les nombreuses richesses dont disposent leurs pays respectifs. Avec la dictature, la notion de l’Etat et les droits humains disparaissent. La volonté d’un seul homme prime sur l’intérêt général. Les béninois tentent encore difficilement d’oublier ce passé douloureux. Mais s’il y en a qui aimeraient encore vivre sous la dictature, leur place ne se trouve plus sur la terre de nos aïeux. Ils peuvent traverser les frontières pour aller revivre cette ignominie ailleurs

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire

    … On comprend tt simplement qe talon a le cauchemar d diriger ce pays et ne se gonfle qe par d paroles speculatives. Deux ans deja d travaux theoriques… “Talon a juste flechit aux talons du peuple” et veut maintenant le diriger par une main d fer…

    Bref, la Prophetie d’Alpha Blondy revele le cas qe tt president africain elu, est confus du systeme democratique et reste penchant du celui de la dictature…

    Observons avc patience car le poste presidentiel n’est q’un “passager” devant le peuple… Merci.

  • Avatar commentaire

    J’espere que vous connaissez la definition de la dictature. Parlez de ce qui est bien pour le peuple. Vous parlez de terre de vos aieux. Surement ils ont honte de vous. Quand on est contre quelqu’un,on ne souhaite meme pas qu’il reussisse et c’est le beninois qui est comme xa. Que Dieu vous pardonne si c’est reellement ce que vous pensez. Le pays avancera malgre tout

  • Avatar commentaire
    KOMAHOUE Eugène Il y a 3 semaines

    Démocratie , démocratie et on ne va plus entendre….c’est quand vous avez les poches et la bouche pleines que la démocratie béninoise est parfaite. Vous vendez vos enfants aujourd’hui et vous ne vous en rendez pas compte.

  • Avatar commentaire
    KOMAHOUE Eugène Il y a 3 semaines

    C’est quand on est faucon de la médiocrité, de l’à peu près qu’on pense à ça, à ce que vous avez écris et publié sinon, vous ne ferez point ceci.C’est vote avis heureusement. Vous n’êtes pas obligé d’être partisan, mais ne soyez pas aveugle et sournois en même temps; vous ne vivrez pas longtemps.

  • Avatar commentaire

    il nous faut encore 30ans de dictature ; la démocratie n’est pas encore pour les Africains que nous sommes.

    • Avatar commentaire

      @Bocco,

      Je vous pose la question que je pose toujours au sultan @aziz, partisan de la dictature éclairée : qui doit diriger cette dictature et pourquoi lui et pas un autre ?

  • Avatar commentaire
    Remocrate Il y a 3 semaines

    Je ne suis pas un facon de la rupture mais j’ai la conviction que seule la dictature peut changer les pays africains y compris le Bénin.

  • Avatar commentaire

    Les pays..arabes et avec un esprit…islamistes…ne sont adaptés à la democratie de type occidentale…qui n’est un mimétisme…qui correspond pas du tout à leur vision du monde
    Sissi en égypte…turquie avec erdogan,en iran et en arabie saoudite..sont des exemple..comme en algérie,maroc et ailleurs

    Eh bien..nous sommes pareils

    Le systeme démocratique..à l’occidentale…n’est viable que dans société riche…

    Il faut à la tete de nos états…des kagamé….des dictateurs éclairés..comme en chine

    Le systeme démocratique à l’occidental…n’est un gage de progés

  • Avatar commentaire

    S’il y a vraiment dictature et qu’on veuille nous comparer aux Togo, Burundi et Tchad, l’auteur du post peut-il en parler aisément? Arrêtez de nous faire peur et de tenter détruire votre pays! Les hommes passent, le pays restera pour toujours. Kerekou, Soglo et Yayi sont passés, le président Talon aussi passera!

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

      Et ceux que tu cites n’ont jamais fait   aux beninoises et beninois  autant  mal , à la poche , au cœur et à l’esprit  , que ne le fait ton talon ; désespoir et misère sont les cortèges de ses deux ans aux affaires 

  • Avatar commentaire

    J aimerais bien que le journaliste m explique ce qu on designe par “Democratie” que nous aimons tant en afrique. J espere que cela ne signiffie pas pour vous aussi “l organisation periodique des elections” ou ce nous aimons bien “alternance au pouvoir”.