Bénin : mobilisation générale contre les gaymen et faux Hounnon à Adjarra

Bénin : mobilisation générale contre les gaymen et faux Hounnon à Adjarra

Dans la commune d’Adjarra, des mesures sont prises contre les crimes rituels orchestrés par les cybercriminels communément appelés ‘’Gaymen’’, et les mauvais adeptes de Vodoun.

Tony Elumelu entrepreneurship program (Teep) : La Ccib pour plus de lauréats béninois

Autorités communales et responsables des religions endogènes, sensibilisent les populations contre le phénomène.

Dans la commune d’Adjarra, aucun cas de crimes rituels n’est pour l’heure noté. Mais les uns et les autres veillent au grain, pour que le phénomène ne survienne point. En effet, la semaine écoulée, le premier adjoint au maire d’Adjarra, Amoussa Mikalaïla, a déclaré que la mairie a organisé une séance de sensibilisation des adeptes des religions endogènes, pour prendre des dispositions contre les crimes rituels dans sa localité.

Ces derniers ont déclaré qu’ils avaient créé depuis des mois, la Congrégation des dignitaires du culte Vodoun et Oricha d’Adjarra (Cdcvoa), communément connue à Adjarra sous la dénomination de ‘’Agassa Kpo Hèkpo’’. Elle est autorisée sous le numéro 103/Misp/Dc/Gm/Daic/Sc/Sa, le 12 septembre 2017, par le ministre de l’Intérieur Sacca Lafia. Son objectif est de développer les arts traditionnels et culturels, de réhabiliter les sites Vodoun et de créer des centres de formation en phytothérapie et géomancie.

Selon le président de cette association, Dènon Wada, des crimes rituels ne peuvent pas se produire à Adjarra grâce aux mesures préalablement prises pour éviter le phénomène.

« Nous ne sommes pas contents de ce qui se passe. On discrédite le Vodoun et il faut que l’Etat sévisse, car les religions endogènes ont des valeurs… », a-t-il déclaré.

A l’en croire, il ne peut avoir aucune manifestation de Vodoun à Adjarra, sans l’autorisation de l’association ‘’Agassa Kpo Hèkpo’’. Il a été appuyé par Hounkpè Kpossou qui est aussi membre du groupe. « Nous n’avons jamais vu cela à Adjarra. Nous enquêtons dans toute la commune pour détecter les faux Hounnon. Nous sommes-là pour la paix… », a-t-il fait savoir. Actuellement, autorités locales et adeptes de Vodoun sont en état de veille contre les rituels à Adjarra

Commentaires

Commentaires du site 0