Bénin : Près de 700 cybercriminels interpellés et présentés à la justice

Bénin : Près de 700 cybercriminels interpellés et présentés à la justice

Le nombre de cybercriminels interpellés est en nette progression depuis le déclenchement de l’opération "Rambo".

Bénin – Natitingou : Un ancien chef quartier et quatre présumés cambrioleurs arrêtés par la police

Évalué à 456, lors de la dernière conférence de presse conjointement animée par le ministère de la justice et la police républicaine, le nombre de cybercriminels interpellés au Bénin est actuellement proche de 700 . C’est en tous cas ce qu’on peut retenir du point fait par le commandement de la police républicaine ce vendredi 27 avril 2018 à Dassa-Zoumè.

En effet, les douze directeurs départementaux de cette nouvelle force se sont réunis dans cette ville sous l’égide du Dg Nazaire Hounnonkpè ,pour évaluer les actions menées depuis leurs prises de fonctions  il y a deux mois. Selon l’évaluation faite au cours de cette rencontre, il ressort que les Ddpr,  ont répondu présent sur plusieurs fronts .

A commencer par l’interpellation des cybercriminels et des auteurs de crimes rituels, la lutte contre les faux médicaments et la drogue ,la lutte contre l’insécurité routière et les vols à main armée entre autres.

 

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 6 mois

    Cette Police de Talon m’agace. Qu’appellent-ils “cybercriminalité”? C’est la nouvelle mode pour couvrir l’incompétence et l’incapacité du régime dans la Diversion?

  • Avatar commentaire
    Dossou Il y a 6 mois

    Un peu tard pour les gaymen.
    Le Bénin a acquis une très mauvaise réputation à l’étranger et rares sont les gens qui osent maintenant venir visiter le pays.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 6 mois

    Preuve faite que le Bénin est géré en mode exclusivement réactif. Combien d’enfants, de filles tués avant que le message WhatsApp où les gaymen provoquaient l’Etat, ne déclenche une réaction ?
    Tant que c’était des pauvres sans famille parmi les puissants qui se faisaient tuer, personne ne bougeait.

    En tout cas, félicitations aux policiers et à leur chef le chargé de la brigade anti cybercriminalité.