Bilan des deux ans sur Rfi et Tv5 : Patrice Talon passe à côté de la plaque

Bilan des deux ans sur Rfi et Tv5 : Patrice Talon passe à côté de la plaque

(Les contre vérités sur les conflits d’intérêt, le reniement du mandat unique, L’humiliation et le mépris pour les cadres béninois)

Sortie médiatique des Fcbe au Bénin : Djènontin et Atchadé mettent fin à la campagne d’intoxication

L’interview accordée par le chef de l’Etat à Rfi, Tv5 et Le Monde, était fortement attendue. Dans le flot exubérant des sorties médiatiques consacrées au bilan des deux ans du gouvernement de la rupture, celle de Patrice Talon apparaît donc comme un grand moment de télévision, le joker d’un jeu de cartes. Mais à l’arrivée, la copie présentée est en deçà des attentes

Un président élégant, au costume bien taillé, assis dans un cadre bien douillet, redressant sans cesse sa cravate face à deux journalistes qu’il tente vaille que vaille de convaincre. L’image qui se dégage de la sortie médiatique du chef de l’Etat, a plus convaincu par l’esthétique que par le contenu. Santé, conflit d’intérêt, Port Autonome de Cotonou, réformes, retrait du droit de grève, mandat unique… sur tous ces sujets Talon a juste assuré un service minimum, avec des réponses superficielles à des questions précises.

La santé du chef de l’Etat. C’est le premier sujet abordé dans cette interview. Un sujet de grand intérêt qui a nécessité trois questions. On retient la bonne santé du chef de l’Etat qui dit « toucher du bois » et rassure que « ce mal est derrière ». Si on peut se réjouir de cette parfaite santé, on s’interroge bien sur la nature du mal. Le communiqué publié en son temps par le gouvernement, a parlé de lésion sans jamais utiliser une seule fois le mot qu’on craignait tous. Mais on a pu comprendre à partir de la question posée par l’un des journalistes, qu’il s’agissait d’un « cancer pris à son début ».

Conflit d’intérêt. Le chef de l’Etat n’a jamais répondu à cette question. Il l’a survolé habillement. Evidemment, la question posée lui donnait cette occasion. Lorsqu’on parle de « soupçons de conflit d’intérêt » alors qu’il y a des exemples précis, le président a une opportunité en or pour tourner autour du pot et de dire que le conflit d’intérêt ne concerne pas que l’homme d’affaires devenu président mais aussi le fonctionnaire. Ce modèle de réponse qui vise à ‘’communautariser’’ une faute qui lui est reprochée a été noté aussi sur la question de sa responsabilité dans l’état de pauvreté actuelle du pays. Pour échapper aux critiques après ses déclarations de l’Elysée, le chef de l’Etat a mis cette fois-ci en exergue la responsabilité de toute l’élite béninoise en parlant de « responsabilité partagée ». A ce niveau le discours présidentiel a bien fluctué. Et même si bien après, il a affirmé avoir quitté l’actionnariat de ses sociétés en cédant les parts à des amis et à ses enfants, il n’a pu nier la détention par Bénin Control du Programme de vérification des importations (Pvi), un juteux marché que le gouvernement a relancé sans vider les contentieux autour de ce dossier. Quid des nombreux autres sociétés appartenant à la galaxie Talon et qui bénéficient d’autres juteux marchés de l’Etat ? Quid des mesures d’exonérations accordées à certaines d’entre elles pour leurs importations ? Le cas le plus criant est l’exonération octroyée à la Sodeco pour l’importation des intrants, alors même qu’on avait déclaré la fin des subventions de l’Etat dans la filière coton. Quid enfin des rumeurs non démenties d’accaparement de nouvelles filières florissantes de l’économie par des proches du président de la république.

Port Autonome de Cotonou. Visiblement Patrice Talon n’a eu aucun regret pour la gestion du port de Cotonou confiée aux belges du port d’Anvers. Pour lui, la seule raison de cette réforme c’est l’efficacité. Après avoir loué les prouesses du port d’Anvers, 2è port de l’Europe, il ajoute n’avoir pas trouvé les compétences nécessaires parmi les Béninois pour diriger ce port. Ceux qui s’agitent parmi « ses parents », « ses amis » et « ses partisans » à s’intéresser à sa direction n’en sont pas des spécialistes même s’ils sont par ailleurs des cadres chevronnés. Cette réponse ne confirme que le mépris du président de la république pour son pays et ses cadres. Près de soixante ans après l’indépendance de notre pays c’est une honte pour ses dirigeants de déclarer sans sourciller, à la face du monde n’avoir pas de compétences pour diriger efficacement notre seul port et une humiliation pour les cadres formés à grands frais et qui ont fait et font encore leurs preuves ailleurs dans le monde . De ce point de vue, croire et dire que sur les 10 millions de Béninois, il n’y a aucun d’entre eux qui a les compétences pour diriger un port est une humiliation à mettre dans le panier de la déclaration incendiaire sur le désert de compétence.

L’interdiction du droit de grève. Là aussi, Patrice Talon n’a pas convaincu. « -Est ce que tout le monde à le droit de grève en France ? Le fait de retirer le droit de grève à des secteurs vitaux n’est pas contraire à la démocratie », a dit le président. La comparaison avec la France ne peut nullement être un argument. Les deux pays n’ont ni la même histoire, ni la même culture. En plus, le Bénin a une constitution qui reconnait le droit de grève. Des textes de loi restreignent ce droit en interdisant la grève aux secteurs de distribution de l’eau et de l’énergie, des télécommunications et de la défense. Mieux, la loi explique comment l’Etat peut organiser le service minimum dans le secteur de la santé. Ne pas le faire est une méconnaissance des textes de la république. Patrice Talon a également parlé de la grève de l’armée. Au Bénin depuis 1960, l’armée n’a jamais fait grève. Elle n’a ni syndicat. Seule la police avait ce droit. Quant à la justice, le président de la république évoque sa corruptibilité. Et l’homme est bien placé pour le dire, au regard de ce qui s’observe tous les jours dans la Maison Justice depuis que le Garde des Sceaux actuel, son avocat personnel, est aux commandes.

Le mandat unique. A ce niveau le discours présidentiel a également a fluctué par rapport aux déclarations de départ faites le 06 avril, jour de son investiture et lors d’une interview accordée à trois télévisions béninoises le 1er août 2016. Alors qu’il disait en faire une exigence morale et de ne s’en tenir qu’à un seul mandat même si son projet de révision de la constitution ne passe pas, Talon a fait volte face depuis un an. Son argumentaire d’hier est presque le même que celui soutenu quelques jours après l’échec de son projet et tient en ces mots : « Le mandat unique n’est plus d’actualité. En tout cas, pour le moment. Etre candidat à nouveau en 2021 relève de mon droit le plus absolu. Je ne sais pas si je serai candidat à nouveau et je n’ai pas aujourd’hui à me prononcer là dessus parce que ce n’est pas cela qui m’a motivé dans ma réforme ».Ces propos relancent le débat sur la parole donnée et la crédibilité du chef.

Au total, l’entretien diffusé hier par Tv5 a laissé les Béninois sur leur faim en occultant les sujets de l’heure que sont la montée de la misère, la grève généralisée qui paralyse les secteurs de l’éducation et de la santé depuis bientôt trois mois, le chômage endémique et les nombreux cas de conflit d’intérêt

Commentaires

Commentaires du site 55
  • Avatar commentaire
    Bryce Dansou Il y a 3 mois

    🇧🇯Ce monsieur son SEM président Patrice TALON a un bagage instructif ,même si on apprécie pas le lièvre,reconnaissez qui a une endurance intellectuelle.Soyons fière d’avoir cet homme à la tête de notre état.Certes les réformes sont coriaces mais regardons à l’horizon qui sera meilleur pour un Bénin révélé 🇧🇯👍

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 3 mois

      Si talon a ” un bagage instructif ” comme tu le dis , l’horizon au benin doit être  sombre de façon coriace 😡😡😡

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 mois

    En réalité nous manquons en général au Bénin la maturité.
    La maturité individuelle ou personnelle est un outil qui permet de discerner les differrents angles des situations qu’elles soient politiques ou personnelles. Au Bénin nous sommes incapables à tous les niveaux de démontrer au monde notre maturité personnelle, pour ne pas inciter la maturité de la Conscience. Nous sautons sans y tenir compte de ce qui emane de nos forums politiques. Sans la maturité de la Conscience nous ne pouvons à priori comprendre la maturité politique. Pour cette raison des forumistes écrivent n’importe quoi pour advancer leur point de vue. Nous manquons tout simplement la maturité politique au Bénin.

    • Avatar commentaire
      Tchite' Il y a 3 mois

      Si toi tu manques de maturité, il ne faut pas nous associer tous à cela hein. Tu parles de toi même, je suppose.

  • Avatar commentaire
    la faus Il y a 3 mois

    de l échec bien cuite. nous avons reculé la preuve,le béninois se tue pour trouver un seul repas par jour et ceci au non de quoi?des réformes qui tardent à porter fruit s.DIEU seul sait si elles en porterons

  • Avatar commentaire
    Helian Il y a 3 mois

    Agadjavidjidji et Aziz…cette entrevue n’était pas un defile de mode. Les cameramans de la rupture auraient du couper cela au montage mais comme la cravate n’était pas pose il n’arretait pas de le remettre a sa place.
    Honnetement je ne suis pas décu caur je n’attendais rien d’extraordinaire mais seulement de la suffisance et de l’égo gros comme un pomme.
    Il parlait et divaguait tellement que les journalistes passaient à un autre sujet faute de reponses convaincantes.
    Il a par contre un atout: il est presentable mais on a plus besoin de résultats que de voice comment je vois le monde.

  • Avatar commentaire
    MoiBéninois Il y a 3 mois

    C’est exactement le président dont le Bénin a besoin. Il a le mérite et le courage d’essayer de faire les choses autrement. On s’en allait droit dans le mur. Plutôt que de passer votre temps à critiquer pour critiquer, inspirez-vous de temps en temps de ce qui se fait de bien ailleurs dans le monde.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 3 mois

      Et qu’est ce qui se fait de bien ailleurs que nous sommes entrain de copier ? Vous pouvez donner des exemples svp?

    • Avatar commentaire
      Nougboton Il y a 3 mois

      Et vous croyez qu’ailleurs, dans les pays bien gouverner c’est comme cela les choses se font ?

  • Avatar commentaire

    Dis qu’il n’y a personne au Bénin pour diriger le port est une honte 

    • Avatar commentaire
      Pricilia Il y a 3 mois

      Tout a fait daccord et celle ci a commencr des quil a qu’il a prefere faire son bilan sur une chaine etrangere.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    Moi je n’ai pas perdu mon temps pour regarder l’émission parce que je connaissais à peu de choses près les réponses. Et ça n’a as raté, de l’arrogance, du mépris pour les petites gens…
    Dans tous les cas, les avis divergeront toujours en fonction des positions et des intérêts.
    Tout le monde est d’accord sur une chose : son habillement une fois de plus impeccable paraît-il. Mais moi je me demande pourquoi il n’est pas elle en tenue locale trous pièces? Lol !
    Nous l’avons cherché et nous l’avons trouvé. A nous de subir. Espérons qu’on aura au moins quelque chose à la fin des 5ans ou des 10 ans.

    • Avatar commentaire

      en tenue locale…dis tu..?

      Pourquoi pas…en tenue d’apparat d’abomez…avec un petit kénninssi…en poche…histoire…de faire genre..!!!!

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 3 mois

        @Aziz…Vas pas chercher la bouche à Kininsi stp. On a déjà assez de problèmes comme ça avec les grèves à n’en point finir.

  • Avatar commentaire

    De plus…je dis s’attaquer tous les jours à talon…est improductif..

    Dans ce cas figure..vous attaquez…les conséquences…et les causes…

    A mon age..et compte tenu..de ma petite expérience de la vie…et surtout en tant…que beninois..

    Moi..j’ai pas de doute…que c’est talon qui a mis la poudre..dans le tc…de ajavon…histoire..de ne l’avoir pas au dos..et lui rendre des comptes..

    Aussi…l’empoisonnement raté de yayi…c’est pas du montage…mais j’aurais fait pareil…..puisque dans ce conteste..yayi a trahit talon..dans leur deal..

    Oui..talon s’est enrichi..grace..à la nature du genre beninois…et tout le monde…le savait..

    Et pourtant…et pourtant…on l’a plébiscité…

    Alors donc…de quoi nous nous….?

  • Avatar commentaire

    L’émission m’a ennuyé. Les journalistes n’ont pas été à la hauteur. Ni les questions ni l’ordre n’était cohérent. J’aurais préféré monsieur Foka ou madame Epote. Peut-être que c’est le président qui a voulu ce débat mou.

    • Avatar commentaire
      Critique Il y a 3 mois

      Merci!

      Ma critique principale est à adresser aux journalistes qui, à mon humble avis, n’étaient de toute évidence pas à la hauteur.
      – Leurs questions démontraient clairement une connaissance superficielle, parfois approximative des sujets, avec des hésitations par moments pour confirmer ce qui sous-tendait leurs questions
      – Du coup, les angles utilisés pour aborder les sujets ne permettaient pas d’en apprendre plus que ne sait déjà un observateur habituel du pays. Les questions n’étaient donc pas perspicaces, ne touchaient pas de points précis qui soient sensibles ou à polémique.

      Alain Foka ou Emmanuelle Sodji (correspondant local RFI) ou Denise Époté auraient effectivement nettement fait mieux.

  • Avatar commentaire
    Cathie Il y a 3 mois

    C’est un Président ***************, qui s’intéresse à son apparence et ne répond pas aux questions posées par les journalistes. Il a donne la mauvaise image de lui-même en pensant qu’il connait tout. D’ailleurs les journalistes étaient obligés de passer à chaque fois aux sujets suivants pour ne pas s’éterniser. Dommage pour le pays, c’est un président qui n’est pas à la hauteur des préoccupations des béninois. Si c’était un Lionel Zinsou qui avait été élu et faisant cette politique de Talon, qu’aurait-on pas entendu. Aujourd’hui ceux qui avaient traité LZ de colon, de blancs, où sont-ils aujourd’hui? Oui, Ajavon est dans l’opposition, car il n’avait pas retenu la leçon de l’empoisonnement. Il a fallu qu’on lui mette de la cocaïne pure dans son conteneur pour qu’il ne soit plus naïf.J’espère que les béninois ne seront plus naïfs en 2019, 2020 et surtout en 2021.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 3 mois

      “Si c’était un Lionel Zinsou” Tu ne voudrais pas changer de disque ma grande ? Là ça fait rengaine..

      • Avatar commentaire

        Non…ça fait pas rengaine…mon pote..

        C’est pédagogique..de répéter à l’infini..à ce peuple de tondus…à la cervelle de moineau….ses erreurs de jugement

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon Il y a 3 mois

          Pédagogique de quoi ? Tu veux qu’on répète ? Cet homme est un haut fonctionnaire, international certes, qui a fait de brillantes études certes (quoique j’en connais d’autres du même acabit et vu de près ça ne fait pas tourner la terre en sens inverse.

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon Il y a 3 mois

          Mais bon, je ne vais pas faire de l’acharnement: ce n’est certainement pas un politique, et c’est à un age trop avancé qu’il a essayé d’être un béninois.

          Et ça, c’est bien moi qui le dis.

  • Avatar commentaire
    Afrosad Il y a 3 mois

    Talon n’a pas dit qu’il n’existe pas de compétences parmi les 10 millions d’âmes béninoises. Il a dit qu’il n’en a pas trouvé parmi ses parents, amis et partisans. Le débat que nous devons mener maintenant, c’est de savoir si, sorti de ce cercle, un président peut nommer une personne sur la seule base de compétence!

    • Avatar commentaire
      vision totale Il y a 3 mois

      C’est déjà un raisonnement objectif,plus loin aux dire de la rédaction il affirme qu’il y a de cadres certes mais ils ne sont pas des spécialistes! Ce n’est pas un mépris de leur compétences a mon avis. Un médecin généraliste pourrai sur la base de sa connaissance en anatomie se prononcer sur des questions d’ophtalmologie mais il ne sera pas aussi efficace qu’un ophtalmologue! Faisons une analyse constructive si nous voulons aidé celui qui est aux commandes en ce moment a mieux faire tout n’est pas juste tout n’est pas mauvais non plus

    • Avatar commentaire
      Remocrate Il y a 3 mois

      Toi au moins tu as bien compris les propos du président. Beaucoup font comme s’ils ne comprennent pas français.

    • Avatar commentaire
      Nougboton Il y a 3 mois

      Que dites vous alors de la réponse qu’a donné le président de la question de savoir si talon aime sa famille, entourage direct que les autres beninoi? C’est un président de mauvaise foi simplement.

  • Avatar commentaire
    Tchahohooo Il y a 3 mois

    Le Bénin mon pays ne souffre pas de compétences dans le domaine technique de management. Le problème réel ici est celui de l’incursion des politiques dans le domaine technique. L’avidité de se faire richissime sans tenir compte des autres couches fait perdre la boussole. Un fait dans toutes nos sociétés d’État: un DG n’à jamais les coudées franches pour développer “sa politique managériale” mais celle d’un ministre, du président de la République. .. alors que ce dernier n’à pas toutes les compétences dans tous les domaines. Même déjà la nomination des proches collaborateurs est prise en sandwich par les politiques. Que maîtrisent mieux ces collaborateurs externes que les nationaux dont-on attend que le résultat? Il suffira de mettre en place, une véritable machine de contrôle ou de lutte contre la corruption pour y parvenir. Je refuse et refuserai jusqu’à mon dernier souffle le désert de compétences dont parle l’élu numéro 1 du Bénin. Il a raison de se tromper car il n’est qu’un mortel.

    • Avatar commentaire

      votre analyse est de bonne facture…et pertinente…bravo!

      Et c’est pourquoi…le désengagement…de l’état…dans tout appareil..de sociétés d’état..doit etre mis..fin..

      Ce n’est pas le role de l’état…et nous le voyons meme dans les pays dévélloppés..

      Le comportement…d’un etre..dans une structure privée…et dans une structure étatique…n’est pas le meme..

      D’un autre coté…il a la responsabilité…gagner sa vie en fonction…de sa compétence….

      De l’autre…le laxisme…parce que on se dit..c’est pas mon bien…ni celui de ma famille…je m’en fou…si celà ne marche pas..

      Tenez zoumarou..wallis…malgré…son incompétence…a toujours été promu…tout le temps de sa carrière…et il n’est pas le seul

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 3 mois

      Il n’y a pas de désert de compétence au Bénin, je confirme!!!

      Nous assistons plutôt à la prise en otage des compétents par des médiocres crapules, des cupides et des aventuriers politiques.

      Jetez un regard à la marina, et sur le fonctionnement du gouvernement, vous comprendrez ce que je dis.

      • Avatar commentaire

        les faits sont tetus…disait l’autre…kagamé..

        Les réalités dominent les sentiments…disait de gaule en réplique…à sékou touré..

        Talon est là…de façon légitme,et légal…et il faut faire avec lui..

        Sonagnon…au lieu..de lui en vouloir et de tirer sur lui…le mieux…c’est de faire campagne et de conscientiser..le peuple….en lui disant…qu’il reste souverain…et qu’il est responsable..par ses choix…de la façon il va etre gouverné…

        Ceci est plus porteur…

        la démocratie…est une grosse imposture…dans la mesure..ou elle prise en otage par l’argent,par les élites…les initiés…

        Je ne serai pas étonné…de voir des milliers de jeunes,hommes et de femmes…sur des 404 bachées…suant avec tees chorts et des casquettes…vantant talon…à travers …monts et vallées..

        Et pourtant ceux sont les memes..qui crient à hue et à dia….sur talon

        Autrement dit…la communication,l’argent..l’illétrisme,l’analphabétisme..ont encore des beaux jours…dans ce pays

        • Avatar commentaire
          Sonagnon Il y a 3 mois

          Mr AZIZ, je taperai sur Patrice TALON aussi longtemps que ce serait nécessaire!!!

          Je ne le fais pas qu’ici, dans tous les milieux que je passe;personne n’arrive à me convaincre que je suis dans l’erreur.

          Je peux faire partir d’une minorité de béninois qui combattent Patrice TALON, ce n’est pas gênant, l’histoire nous donnera raison.

          • Avatar commentaire

            il faut bien lire…cathie….

            elle a tout résumé….ou presque…!!!

            talon…est notre image…et c’est pourquoi j’ai dit qu’il est cyniquement honnete..

  • Avatar commentaire

    Je me suis toujours gardé d’intervenir dans de tels ”débats d’idées” qui, en fait justement, n’en sont pas. Que d’injures et d’absence d’arguments convaincants. Dommage ; nous reprochons une chose à l’autre et à notre tour c’est le même langage d’injures que nous utilisons prétendant apporter la contradiction de la sorte.
    Je nous inviterais, si je puis me le permettre, à plus d’éducation dans nos propos. Gardons de phrases ignobles jetées à l’autre. Je crains surtout qu’à cette allure, le désert d’incompétences ne s’étende davantage.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    Je tiens à reconnaître que je suis tombé sous le charme de Patrice TALON pour sa tenue vestimentaire, mais ça se limite à son aspect physique

    Pour tout le reste, c’est ************ !!!

    Pour régler les problèmes de conflits d’intérêts, ce n’est pas devant la presse, mais d’abord au parlement, et comme HOUNGBEDJI n’est pas au service du peuple, le parlement en majorité est composé de ************ qui refusent de faire le travail.

    Qu’on nomme un juge pour enquêter sur ce dossier de conflit d’intérêt et nous verrons si Patrice TALON pourra pavoiser comme il le fait.

    Mais le procureur de la République est sourd, muet et aveugle par rapport à toutes les dérives des hommes du pouvoir, il est spécialisé pour mater les gens de l’opposition à Patrice TALON.

    Mais les législatives c’est pour bientôt, j’ai espoir que le peuple béninois dire non à ce qui se passe.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      Et voilà Sonagnon sous le charme des costumes sur mesure de Talon….Hum les voies de Dieu sont insondables n’est-ce pas? Nous avons raison de ne pas desespérer des nôtres.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 mois

    Au lieu d’intenter à Talon des procès en sorcellerie fondés sur rien d’autre que les ressentis des uns et des autres, j’aimerais qu’on le confonde avec les faits. Et malheureusement, sur ce plan, c’est difficile de le mettre en porte à faux….
    Prenons par exemple le point brûlant de l’incompétence ou de la compétence (c’est selon) des élites technocrates nationales. Je veux qu’on me cite une seule société d’Etat qui a été transformée en un fleuron par un national depuis 1960 comme un certain Cheikh Tidjane Mbaye aura fait de la Sonatel par exemple au Sénégal. Je dis bien un seul. La compétence ne se decrete pas. Elle se prouve. Par contre, des entreprises publiques envoyées à la mort par les cadres béninois se comptent par dizaines. De la BCB à l’OPT( devenue Benin Telecoms) en passant par la Sonatrac, la Sonicog, Mabecy, CSS, Sonar…etc, des exemples foisonnent qui prouvent l’incapacité des élites nationales à faire leur preuve en matière de pilotage d’entreprise. On nous retorquera que c’est sous l’impulsion des politiques. Oui mais Agnan était -il obligé de prendre l’argent de BT pour faire campagne pour Kerekou en 2001? C’est à ce larbinisme doublé de l’absence de toute conscience professionnelle que l’on renvoie quand on parle de l’incompetence des elites technocrates nationales. Ne pas l’admettre c’est soit être de mauvaise soi soit ne rien connaitre de l’histoire de ce pays.

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 3 mois

      Agadjavi, vous avez choisi l’exemple où Talon est le plus à l’aise. Et vous parlez des entreprises publiques, moi j’irai un peu plus loin. Qu’on me donne un seul exemple d’entreprise privée ayant prospérée au Bénin sur deux générations. Elles ne survivent généralement pas à leurs fondateurs. C’est pour vous dire que le mal est profond.
      Parlons maintenant des conflits d’intérêts, mon principal problème avec cet homme. Là c’est zéro pointé. Je vous mets au défi (gentillement) de le défendre sur ce point.

      • Avatar commentaire
        lecoqdeZoume Il y a 3 mois

        Cest un faux probleme son histoire d’incompetence? A t il essayé tous les beninois?
        Un simple raisonnement: ses ministres sont ils competents ou incompetents? S’il en trouve au moins un de competent qu’il l’envoie au port à croire que diriger un port releve d’astro neuro physicien. C’est une equipe wui gere le port quil cesse de dire des betises

    • Avatar commentaire
      gombo offline Il y a 3 mois

      MABECY n’est pas une societe d’etat a ma connaissance, mais une JV CFAO-prive loaux…
      Comme quoi il n’y a pas que les societe d’etat qui font faillitte

      • Avatar commentaire

        Pourquoi pas gaston nègre…tant qu’on y est…!!

      • Avatar commentaire
        Agadjavidjidji Il y a 3 mois

        @Gombo…

        Exact. Mabecy est bien une joint venture Cfao-privé. Mais en lieu et place j’aurais pu mettre sobemap,Sonacop, Sogesa et beaucoup d’autres fiertés nationales décapitées par l’incompetence,le manque de patriotisme et surtout la gloutonnerie des elites nationales.

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 3 mois

      Oui tous les béninois sont incompétents et il faut des étrangers pour venir construire le pays à leur place.
      Mais vous, n’êtes-vous pas béninois? Pourqoui vous plaisez vous dans cette ce désert de compétence sans chercher à exceller dans un secteur pour contribuer à bâtir la Nation? Insulter le peuple dont on fait partie tout le temps, sans un apport d’amélioration ne vous amène nulle part. C’est bête et c’est idiot.

  • Avatar commentaire

    Chacun verra ce qu’il a envie de voir.
    Ceux qui se sont préparé à voir le mépris et l’humiliation le verront, ceux qui veulent voir le Pr convainquant dans l’entretien le verront également Ainsi va le monde, le reste basta.

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 3 mois

    Nous, avec notre quinzaine (15 ans et plus) d’années d’expériences avec différentes boites internationales, les étrangers sont sollicités, mais pas pour remplacés les autochtones a’ des postes stratégiques, ni endroits stratégiques tels le port, l’aéroport d’un pays.

    Tu perds ton temps a’ insulter, mais cela’ montre aussi ton niveau d’inexpérience et d’incompétence.

    Pour permettre aux Béninois de développer certaines compétences, on peut employer des étrangers compétents en positions de support et de formation, et de partage de compétence, d’expertise, mais les remplacer totalement par des étrangers, est inutile et inefficace sur le long terme.

    Le problèmes n’est pas résolu donc. C’est comme créer un autre problème en faisant semblant de régler un premier.

    La suite (a fin) nous édifiera.

  • Avatar commentaire
    Agadjavidjidji Il y a 3 mois

    @Helian…

    “L’image qui se dégage de la sortie médiatique du chef de l’Etat, a plus convaincu par l’esthétique que par le contenu.” dixit M.Z

    Que Helian trouve à redire sur la cravate du chef alors que son copain Zou.menou semble satisafait de ce point de vue me parait un peu bizarre. A moins que les gouts en matière de cravate de l’un et l’autre soient diametralement opposés…Bon ça va je sors….

    • Avatar commentaire

      agadjavi…moi aussi…je me pose des questions..

      apparemment..hélain…auraient souhaité…que notre pr..apparaisse….en tenue..kai kai….

      Torse nu..juste un caleçon en cotonnade…le corps en couleur…de peinture du guerre…l’air méchant,les yeux rouge….et surtout…un arc et des fléches….

      avec un air faché…

      Ou bien…talon en épis pennien…de bonne taille…que le monde nous envie

      les connards…n’est ce pas…!!!

  • Avatar commentaire
    Helian Il y a 3 mois

    Une entrevue qui a mis à nu le prego dans ses insuffisances. Il avait aussi un problème de cravate. Ola peux tu lui prêter une cravate Stp?

    • Avatar commentaire
      Helian Il y a 3 mois

      Au fond il me fait bien rire…avec les amis on a pas cessé de rire tout de l’entrevue….Non sérieux comment il a été élu….mort de rire

  • Avatar commentaire
    Jojolabanane Il y a 3 mois

    Il n’y a aucun compétent au Bénin  pour diriger efficacement notre seul port et c’est avec juste appréciation qu’il insiste sur ce point n’en déplaise aux bouffons prétentieux qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas…..

    • Avatar commentaire
      Tchité Il y a 3 mois

      Tu sors d’ou toi? Nous, avec notre quinzaine (15 ans et plus) d’années d’expériences avec différentes boites internationales, les étrangers sont sollicités, mais pas pour remplacés les autochtones a’ des postes stratégiques, ni endroits stratégiques tels le port, l’aéroport d’un pays.

      Tu perds ton temps a’ insulter, mais cela’ montre aussi ton niveau d’inexpérience et d’incompétence.

      Pour permettre aux Béninois de développer certaines compétences, on peut employer des étrangers compétents en positions de support et de formation, et de partage de compétence, d’expertise, mais les remplacer totalement par des étrangers, est inutile et inefficace sur le long terme.

      Le problèmes n’est pas résolu donc. C’est comme créer un autre problème en faisant semblant de régler un premier.

    • Avatar commentaire

      pendant son ou ses mandats qu’il s’applique surtout à fabriquer des compétences locales pour notre port car cette situation durera au plus deux quinquenats alors qu’il faut trouver des solutions durables.

      • Avatar commentaire

        pour moi…les beninois..sont compétents seulement…s’ils s’occupent de leurs propres affaires

        L’idée..selon laquelle..l’état doit s’occuper des choses qui ne le ragardent pas…par exemple..entretenir des sociétés d’état ou mème…etre actionnaire…est..fausse

        Le role de l’exécutif…c’est de proposer des lois…afin que chacun se prenne en charge…et de préléver les impots

        C’est dans le libéralisme,la responsabilité individuelle….que les beninois peuvent donner le meilleur d’eux memes

        Nos parents agriculteurs,pécheurs…et autres le prouvent déjà depuis des années..

        Prenez…nos soeurs de dantopka…..ce sont des entrepreneures…qui s’assument…comme nos coton culteurs…au nord du benin..

        Enfin…il faut liquider…toutes les structures de l’état..

        celui qui se croit compétent…dans ce pays…n’a que le prouver en créant son entreprise..et la gérer…un point c’est tout

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 3 mois

    Ce gars vit sur une autres planètes. Pas au Bénin.

    Mais son comportement ne m’est pas étrange. Car ainsi est la vie de l’élite Africaine. Tout comme Ouattara en CI; celui ci est déconnecté des réalités du peuple. Navigant à vu, c’est juste l’argent et le pouvoir qui l’intéressent. Le peuple à été dupé une fois de plus.

    Pour ce qui concerne le port, yovo vient se faire du profit. Point c’est tout. Gardons nos yeux de voir comment ça finira.

    Beaucoup d’entreprises internationales font appel aux experts étrangers en vu de renforcer les capacités de leurs équipes dirigeantes, mais ne remplacent jamais les leurs, le management, par des étrangers. C’est trop bête et méprisant pour soi même d’agir ainsi.