Coalition pour la défense de la démocratie au Bénin: La rupture “a chaud”

Coalition pour la défense de la démocratie au Bénin: La rupture “a chaud”

Pour barrer la voie au candidat Lionel Zinsou, lors des élections présidentielles de 2016, il avait été formé entre les deux tours une coalition appelée : coalition de la rupture.

Ravip: Nicéphore Soglo se fait enrôler mais appelle au respect de la décision de la Cour

Les résultats définitifs à cette élection ont été en la faveur du candidat de ladite coalition. Mais, ironie de l’histoire, c’est maintenant contre la gestion de Patrice Talon qu’une coalition s’est formée, avec la perspective de mettre fin à sa gouvernance décriée.

Et connaissant le poids traditionnel des coalitions, il paraît logique de penser que la rupture a chaud…

Lorsque dans une coalition on retrouve deux anciens chefs d’Etat à savoir Nicéphore Soglo et Yayi Boni, flanqués d’un ancien médiateur de la république -par dessus le marché l’un des personnages importants de la conférence nationale des forces vives-, Pr Albert Tèvoèdjrè, en plus du président du patronat arrivé 3e au premier tour de la présidentielle de 2016, il y de quoi s’inquiéter.

Prises un à un, les personnalités qui forment cette coalition n’ont pas toujours été des amis. Dans le passé, elles ont parfois eu des rapports heurtés. Mais arriver à taire leurs dissensions pour faire place à l’intérêt supérieur de la nation, est une chose hautement significative. La compréhension de ces faits politiques nécessite toujours que l’on convoque l’histoire. Qui ne se rappelle pas que le Président Nicéphore Soglo avait apporté sa caution à l’élection du candidat Patrice Talon. Personne n’a non plus oublié qu’il avait présenté au peuple ses excuses par rapport à ses consignes de vote, pour l’élection du candidat de la rupture. C’est donc en toute cohérence que l’ancien chef de l’Etat a accepté d’apporter caution à la coalition qui entend œuvrer pour la défense de la démocratie.

Un regroupement politique inquiétant

Chacun sait que le Président Yayi Boni après la rencontre d’Abidjan en avril 2016 (lire ici), avec le nouveau chef de l’Etat Patrice Talon, sous la médiation d’Alassane Ouattara, avait pris des distances par rapport à la gestion du pouvoir par le nouveau régime. Il s’est résolu à quitter complètement la scène, lorsqu’il avait été taxé de « vil individu », après qu’il ait visité l’aéroport de Tourou. Tout le monde avait noté avait stupéfaction, la disparition de Yayi Boni de la Scène, et ce pendant près de deux ans. Les acteurs politiques qui sont allés le convaincre de reprendre les activités savaient que lui tout comme Nicéphore Soglo, jouissent de par leur fonctions du passé, d’un niveau d’influence et d’un capital de sympathie auprès de l’opinion. Et cela s’est vérifié le vendredi 13 avril 2018 à Djèffa, lors de la rencontre de la coalition pour la défense de la démocratie. La présence des deux anciens chefs d’Etat a suscité cris et hystérie généralisée… Si à ces deux personnalités influentes l’on ajoute le professeur Albert Tèvoèdjrè, c’est que la mayonnaise a vraiment pris. Le frère Melchior était connu lors de la présidentielle comme un soutien du candidat Pascal Irénée Koupaki, qui a rejoint plus tard la rupture.

La rupture dans un horizon électoral brumeux

Comme si cela ne suffisait pas, la coalition enregistre aussi la présence d’un homme d’affaires qui a fait une belle entrée en politique lors des présidentielles de 2016. Non seulement Ajavon est arrivé 3e au premier tour, mais il avait construit la victoire du candidat de la rupture. Cet agrégat de personnalités mises ensemble au sein de la coalition, est renforcé par l’expérience du Front pour le sursaut patriotique, dans les combats pour la sauvegarde de la démocratie. On peut présenter le Fsp comme étant la base de la constitution de la minorité de blocage au parlement, qui a conduit au rejet de la révision de la constitution. Jean Kokou Zounon, Eugène Azatassou, Philippe Noudjèhoumè, Léonce Houngbadji et bien d’autres, passent désormais pour être des durs à cuir, des caïds et des intrépides. Ce sont des téméraires qui ne reculent devant rien pour faire entendre leur cause. C’est donc normal que cette coalition déchaîne une avalanche de critiques et de campagne de médisance, parce que réellement sauf à être de mauvais augure, l’avenir électoral de la rupture est inquiétant.

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    TEKPO Yaovi Il y a 8 mois

    Si seulement ils avaient fait des propositions concrètes pour aider le pays on aurait dit qu’ils sont préoccupés par l’intérêt général. Mais dans cette position de comploteurs il est difficile de voir en eux une alternative crédible. Pire ils ont eu maintes occasions de faire leur preuves et ils n’ont rien pu faire. Leur problème “ôtes toi que je m’y mette”

  • Avatar commentaire
    Samson AKAKPO Il y a 8 mois

    vraiment Dieu est miséricordieu que la paix et la gràce du tout pussant règne sur cette coalition afin que notre pays le bénin soit sauvé

  • Avatar commentaire
    adeyemi Il y a 8 mois

    Merci au rapporteur de l’article. Il y a une coalition qui a fait venir Talon au perchoir et une coalition s’organise pour le fait partir cela ressemble à un jeu du chat et la souris alors que la crise sociale bat des ailes et la jeunesse est au carreau. Si la misère du peuple préoccupe ses leaders réunis à djeffa, qu’ils appellent leur frère Talon et echangé avant de se constitué en bloque contre les actions de ce dernier. merci et que la paix de Dieu règne dans mon pays.

  • Avatar commentaire
    Elijah Il y a 8 mois

    Un article insensé.
    Laissez le Président en fonction dérouler son programme et tout loisir à vous d’aviser en son temps. C’est ça le jeu démocratique.
    Ce qui est déplorable et de quoi nous nous devons d’être inquiets, c’est que les sages qui devraient nous guider se mettent dans la fange de position partisane pour des questions d’intérêt.
    Après doit-on s’étonner que notre société manque de modèle?

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 8 mois

      “Laissez le Président en fonction dérouler…C’est ça le jeu démocratique.” Non “Elijah”. Le permis de gouverner n’est pas un chèque en blanc signé.
      Le fonctionnement d’une Démocratie, c’est de contrôler pied à pied les actions du Gouvernement.

      C’est pour ça qu’il y a une Assemblée nationale et une opinion publique, avec la Loi pour arbitre. Au quotidien.

      • Avatar commentaire
        Amaury Il y a 8 mois

        Il faut laisser ces klébés de Pata qui pense que, dès lors qu’un Président est élu, il est libre de faire ce qu’il veut. C’est à croire qu’ils n’ont même pas de radios dans leurs chambres pour écouter ce qui se passe dans le monde.

  • Avatar commentaire
    Marcel Il y a 8 mois

    Dans cette coalition, à part adjavon, on peut acheter tous les autres. Il suffit qu’on leur propose des milliards et ils vont changer de veste. Le peuple a faim et c’est tout. Cette coalition éclatera à la veille des élections législatives.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 8 mois

    Alors talon , ces braises de plus en plus attisées   sur lesquelles tes fesses sont et brûlent et qui sont : 
    – coalition en béton contre ta politique désastreuse – grèves qui perdurent  depuis 3 mois ,et au sujet desquelles tu n’apportes  aucune solution , pire tu mets en congé les élèves – les caisses de l’état qui sont vides – les emprunts qui ne marchent pas , et sur lesquels tu comptes pour payer les salaires – etc , etc , 
    On fait quoi dans ces conditions ? 
    Démissionner , tenir les assises nationales , fuir dans la malle arrière de la 504 , ou te faire dégager par la rue ou l’……?
    Fais ton choix talon 

    • Avatar commentaire
      Christelle Il y a 8 mois

      Vous devez vous patienter et attendre la fin de son mandat avant de faire du Bénin ce que vous voulez.

      car nous somme en démocratie vous devez avoir alors la patience avant de faire revenir le pleureur (YB) pour qu’il fasse venir les siens contre les gens du Sud

      Bien à vous

  • Avatar commentaire
    Chrystelle Il y a 8 mois

    Vous n’avez rien compris du peuple béninois.
    Ils sont coalisés pour barrer la route a la lutte contre la corruption. C’est vous seul qui n’avez pas compris leur agissement
    Vous serez surpris

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR Il y a 8 mois

      Christelle, toi as tout compris , viens nous expliquer , enfoirée de mon parent aziz 

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 8 mois

      @Chrystelle,

      Vous croyez avoir tout compris mais vous ne comprenez rien à rien. C’est de quelle lutte parlez vous ? Savez-vous que l’apprentissage par l’exemple est la meilleure méthode d’enseignement? A méditer.

      Par ailleurs, Pata même sait que cette coalition, même faite de has been n’est pas à négliger.