Cotonou : Le Maire Gnonlonfoun lance la dynamisation de la diplomatie municipale

Cotonou : Le Maire Gnonlonfoun lance la dynamisation de la diplomatie municipale

S’appuyer sur la diplomatie municipale afin detirer au maximum profits des opportunités tant à l’extérieur qu’à l’intérieur pour financer les différents projets de développement de la ville.

Cotonou : Isidore Gnonlonfoun et Toboula dans le 7e arrondissement

C’est le leitmotiv de l’équipe municipale dirigée par Isidore GNONLONFOUN. Faisant le constat après le point présenté à ce sujet par le Directeur Adjoint des Etudes de la Prospection et de la Planification lors de la deuxième journée de la troisième session tenue les 11 et 12 avril 2018 de ce que les différents partenariats que la Ville a entrepris connaissent actuellement quelques difficultés, les Conseillers ont émis le vœu de voir ces différents partenariats redynamisés.

Ainsi, au cours des débats, ils ont chargé l’édile de Cotonou de relancer les différentes coopérations et conforter l’intercommunalité entre la ville et ses partenaires internationaux. Ils ont aussi souhaité que le Maire entreprenne des démarches à l’endroit des entreprises et autres structures installées sur le territoire de la Ville afin d’envisager avec ces derniers des partenariats gagnant-gagnant.

Cette volonté des élus municipaux s’est traduite parle vote des 44 Conseillers présents et représentés qui ont, à l’unanimité, donné carte blanche au Maire pour agir dans ce sens.C’est dire que la commune de Cotonou a désormais relancé une nouvelle offensive diplomatique afin de quêter les ressources nécessaires au financement des grands projets inscrits dans le Plan de Développement Communal (PDC2) de la ville.

Les conseillers ont aussi examiné et adoptéau cours de la journée, deux autres dossiers notamment une convention de partenariat avec le Millénium Challenge Account II ainsi que l’appel à candidature dans le cadre de la création du Fonds de développement des Villes Africaines.

A la fin des travaux qui se sont déroulés dans une ambiance conviviale, le Maire Isidore GNONLONFOUN a fait un résumé des deux jours de session qui ont permis aux conseillers de prendre des décisions importantes pour le développement de la ville. Lire ci-dessous la déclaration.

Déclaration du Maire Isidore Gnonlonfoun à la fin de la troisième session extraordinaire du conseil municipal de Cotonou

Au niveau du conseil municipal, le débat est ouvert. Nous échangeons, nous discutons sur différents points inscrits à l’ordre du jour pour que les décisions qui seront prises soient des décisions de l’ensemble du Conseil municipal. C’est donc une démarche participative. Ce qui nous a permis d’aborder en principal, l’examen et l’adoption du compte administratif exercice 2017. Vous savez, en 2017, le fait qu’on ait passé trop de temps à gérer les problèmes, il y a eu très peu de réalisations. Ce compte administratif dégage donc un reliquat très important de l’ordre de près de 3,5 milliards de francs CFA qu’il va falloir réutiliser dans le cadre d’un collectif budgétaire pour inscrire de nouvelles réalisations au profit de la Ville. Ce que j’ai souligné aux élus à l’occasion de mon discours d’ouverture c’est qu’on puisse avoir à l’esprit, le développement de la Ville de Cotonou que toute autre considération politique. Et je pense qu’on s’est résolu à ça. Tout le monde a compris et on s’est engagé à faire du bon travail. Ce qui doit nous préoccuper en premier lieu, c’est le mieux être de nos concitoyens ; c’est comment faire pour qu’on ait un cadre de vie beaucoup plus attrayant. Le Gouvernement central fait des efforts mais au titre de la gestion de proximité et au regard des fondements de la décentralisation, nous devons faire en sorte que l’on puisse combler les vides au niveau de la base et c’est à ça que nous nous employons.

Au nombre des points que nous avons inscrits à l’ordre du jour,il y a par exemple la coopération décentralisée pour accompagner notre PDC. Nous devons dynamiser la coopération décentralisée pour obtenir l’appui des partenaires aussi bien locaux qu’extérieur pour le financement d’un certain nombre de projets. Les moyens de la ville ne suffisent pas pour financer tous les projets qui sont inscrits dans le PDC 2ème génération et nous tenons que la tranche annuelle soit totalement exécutée. C’est d’ailleurs pourquoi nous avons inscrit ce point au cœur de la session. Nous avons également examiné le partenariat avec Millenium Challenge Acount dans le cadre du renforcement de l’énergie électrique dans la ville de Cotonou. Vous avez vu que le réseau d’éclairage est en cours de réhabilitation. Complémentairement à ça, il faut un renforcer la capacité énergétique pour que la ville ne souffre pas d’insuffisance de cette énergie. C’est pour cette raison que nous nouons un partenariat avec le MCA. Le conseil a autorisé la signature de ce projet pour que nous allions finaliser. Vous avez constaté que c’est à l’unanimité qu’on a approuvé la plupart des points. Ce qui dénote que de plus en plus, il y a une bonne ambiance de travail qui prévaut au sein du conseil

Commentaires

Commentaires du site 0